A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Bûche mousseuse aux deux chocolats, coeur de fondant et dacquoise noisettée pour débuter 2008

janvier 08, 2008

Bûche mousseuse aux deux chocolats, coeur de fondant et dacquoise noisettée pour débuter 2008

Et voilà, 2008 a déjà débuté depuis... 8 jours, et j'ai l'impression que cela fait déjà une éternité !
Suis-je la seule pour qui les jours s'égrainent à une vitesse d'enfer à cette période de l'année?

Bon hormis le temps qui passe trop vite (thème récurrent chez la Turtle, je sais... 2008, année de l'autocritique) , qu'est ce donc, un début d'année, pour la Turtle?
Et bien, sûrement d'abord les voeux, que l'on se souhaite les meilleurs, forcément. Je ne vous ferai ni la liste de ceux que l'on me souhaite, ni de ceux que je dispense aux autres, car finalement, ils sont rarement originaux. En même temps, comment faire original, alors que cette tradition revient chaque année?
Et pourtant... malgré leur côté parfois un rien répétitif, voire un chouia consensuel (au hasard, je te souhaite de découvrir l'homme de tes rêves, la bonne blague!), j'adore recevoir ces petites attentions du début de l'année. Pour être tout à fait honnête, je suis même très touchée par certaines marques d'affection dont on me gratifie à cette occasion et ils sont ce que je préfère, à cette période. Oui, ils ne sont pas superflus, pour me donner du courage pour affronter le mois de janvier où je suis souvent saturée par les températures hivernales, fatiguée de ces jours qui se transforment en peau de chagrin perdant leur combat face à l'obscurité qui est reine, où mon corps paie un peu les conséquences des excès des vacances de Noël et où, malgré moi, j'ai tendance à faire le bilan de l'année précédente, en voyant tout ce qu'il me reste encore à accomplir, pour être satisfaite en décembre prochain...
Oui, je l'avoue, dans les premiers jours de l'année, j'ai une propension naturelle à la nostalgie et à l'introspection. Et cette année n'a pas dérogé à la règle. Il faut dire que dès les premiers jours, je dois être sacrément en état pour affronter la rentrée, sur les chapeaux de roue avec quantité de copies à corriger, les surveillances de partiel et le point fait sur le planning de rédaction de ma thèse qu'il faut encore rallonger de quelques semaines..., sans parler de l'énergie nécessaire pour mener à bien toutes les bonnes résolutions que je ne manque pas de formuler !
C'est précisément en prévision de cette période un peu flagada que, depuis deux ans, je m'emploie à réaliser le plus beau Réveillon qui soit.
Après une première organisation, l'an passé, en Bretagne, ayant marqué l'esprit des 14 bienheureux m'ayant accompagné dans cette aventure (consistant, quand même, à parcourir 1800 km en 4 jours), je dois bien dire que l'enjeu était de taille. J'avais même carrément la pression à l'idée de remettre ça, et encore plus lorsque j'ai réalisé que, pour des raisons diverses et variées, je ne pourrai relancer une invitation située à 900 km de ma base. Comment faire pour créer la magie, sans offrir une étendue de mer au réveil, le 1er janvier? Après avoir cédé quelques secondes au pessimisme, je me suis vaillamment remise en selle et ai décidé de tout faire pour que, cette année encore, le Réveillon ne soit que bonheur, en tous les cas, facilite l'entrée dans le mois de janvier ne manquant pas d'arriver à sa suite.
Au programme, 15 personnes, invitées à venir festoyer dans la grande maison de mes parents, pendant 24 heures, avec pour seul mot d'ordre de ne rien amener, hormis leur sac de couchage pour dormir sur place, et ainsi pouvoir déguster un brunch réconfort, le lendemain, ainsi qu' un thème, un peu loufoque, je vous l'accorde, intitulé " En 2008, je Serai....", sans aucune autre précision.
Et bien, croyez moi si vous le voulez, ce fut une totale réussite! 24 longues heures, partagées avec des gens tout simplement heureux de se retrouver, de rire, discuter et danser, mais encore de déguster un repas longuement préparé.
Je dois bien dire que je n'y serai sûrement pas arrivée sans l'aide de ma comparse de cette année, la douce Guillemette, à mes côtés aux fourneaux, durant pas moins de ... 48 heures! et oui! Quand on aime, on ne compte pas! Il fallait bien tout cela pour réaliser le menu d'enfer que nous avions ficelé, né de l'alliance de nos deux esprits gourmands. Je ne résiste pas au plaisir de vous en copier l'annonce :
En 2008, Je Serai…

…un menu de fêtes,



A l’apéritif, des inspirations du monde, exotiques, pour se mettre en bouche, (punch et
cocktails)


Quelques sacristains aux fruits secs (pâte feuilletée),
Des merveilles au curry et aux graines (petits beignets parfumés)
Des triangles au pesto d’aubergine et à la feta (pâte filo)
Des triangles au chèvre et au chutney de figues du Liban
Des chaussons de fourme d’Ambert fondue sur poires caramélisées et noix
Canapés de patate douce au parmesan

Pour commencer vraiment, (à déguster avec le vin blanc)

Une crème aux deux saints (Jacques et Marcellin, pour les intimes) et coriandre
Un tartare de saumon à la pomme croquante et la coriandre, sur barquettes d’endives
Des croquettes de sardines en robe de pain d’épices

Pour passer au sérieux, (à déguster avec le vin rouge)

Un velouté de châtaignes aux épices, coquille St Jacques poêlée, chips de pancetta grillée
Les trois magrets séchés maison aux trois saveurs : épices macis (poivre sichuan, cannelle,
muscade, clous de girofle) ; du sud (piment d’Espelette et romarin) ; et du Maroc (mélange cajun…
… et leur Pain de campagne maison aux noix et raisins secs,
… copeaux de foie gras maison, mi-cuit au gros sel et Rivesaltes
Quelques salades fraîcheur (carottes, avocat, clémentines, noix et coriandre fraîche, filet de vinaigre balsamique blanc) et autres fines crudités

Et, enfin, les desserts…au champagne et Bubbles

La Bûche maison aux deux mousses de chocolat, cœur fondant de fondant, sur dacquoise noisettée
Les verrines de Lemon curd et mousse mascarpone aérienne
Les panna cotta, coulis de Canneberges (Airelles)

Parce qu’avec le café, c’est bon…

Les truffes très, très chocolatées
Les financiers aux noisettes
Les chocolats croustillants praliné-feuilleté
Les caramels au chocolat maison
Les guimauves maison

Et pour un réveil en 2008, définitivement
différent…

Du côté du sucré : pavé au Toblerone blanc, flan parisien, chinois (brioche aux pépites de chocolat et crème d’amande)
Du côté de salé : scones au fromage et aux herbes, jambons divers et variés
Autant vous dire que je ne sais pas ce que j'ai le plus apprécié: réaliser tous ces plats à quatre mains, dans une franche bonne ambiance et décontraction avec Guillemette, ou voir mes amis les déguster, épatés qu'ils étaient par la diversité et la saveur de chacun d'eux, en sirotant une coupe de champagne, l'oeil pétillant et le sourire aux lèvres! Ce qu'il y a de sûr, c'est que j'ai mis quelques jours à me remettre de ces 4 jours ...!




Ce soir, le choix est dur, tant chacune des recettes méritent d'être présentée ici! Après avoir tergiversé quelques instants, j'ai opté pour l'une des recettes réalisées non seulement pour le 31, mais également pour Noël. Je m'empresse de la publier avant qu'elle ne soit plus du tout d'actualité, et ce, d'autant plus qu'elle est à mon sens encore plus réussie que celle réalisée l'an passé, c'est dire!
Elle est née de mon envie d'avoir à la fois une bûche aérienne, comportant, comme l'an passé, des mousses, plus que des crèmes au beurre, souvent parfaitement écoeurantes, et absolument gourmande. Il faut dire qu'après avoir été alléchée par les bûches de Mercotte, laquelle nous présentait ces dernières avec des inserts, j'ai eu une folle envie de réaliser pour ma part un insert de fondant au chocolat, dont la recette est absolument divine... Pour constituer le socle de la bûche, j'ai tout comme elle opté pour une dacquoise aux noisettes, dont la recette provient du livre de Pierre Hermé, Plaisirs sucrés. Enfin, pour parer ma bûche, j'ai réalisé à nouveau le glaçage, piqué chez Véronica, l'an passé.
Ces précisions étant faites, en avant pour la présentation intime de la fabuleuse Bûche mousseuse aux deux chocolats, cœur de fondant, sur dacquoise noisettée



Ingrédients : Pour 2 bûches de 6 personnes



Pour la dacquoise aux noisettes :

  • 30g de farine,
  • 85g de poudre de noisettes,
  • 85g de sucre glace,
  • 40g de sucre semoule
  • 4 blancs d’œufs à T° ambiante, limite tièdes,
  • 30g de noisettes torréfiées pelées et grossièrement

Pour les mousses :

  • 275 g de lait entier
  • 1 gousse de vanille
  • 3 feuilles de gelatine
  • 150 g de chocolat blanc (couverture)
  • 150 g de chocolat noir
  • 300 g de crème fraîche liquide entière

Pour le glaçage :


  • 140 g d’eau
  • 180 g de sucre
  • 7 g de gelatine (3, 5 feuilles)
  • 105 g de crème liquide
  • Cacao amer en poudre, quantité à adapter en fonction de la couleur que l’on souhaite pour la bûche : plus on en met, plus elle est sombre

Pour le fondant chocolat :

  • 3 œufs
  • 100 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 125 g de chocolat
  • facultatif (mais à mon sens, indispensable) un bon bouchon de rhum

Marche à suivre :
Commencer par le fondant au chocolat :

  • Préchauffer le four th 6 (180 °C)
  • Battre les œufs et le sucre au robot jusqu’à l’obtention d’un mélange bien mousseux
  • Pendant ce temps, faire fondre le beurre, lorsqu’il a totalement fondu, verser sur le chocolat coupé en petits morceaux, et mélanger à l’aide d’une spatule en bois jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu (c’est la méthode la plus sûre pour que le chocolat fonde sans cuire, vous pouvez cependant faire fondre le chocolat au bain marie)
  • Lorsque le chocolat est fondu, l’ajouter aux œufs sucrés, sans cesser de remuer, (et le rhum, si vous le voulez)
  • Lorsque le tout est intimement mêlé, verser dans un moule à tarte rectangulaire, couvert de papier sulfurisé, placer au four 10 à 14 minutes : il faut toucher le moule : le centre doit encore trembloter légèrement. A cet instant là, sortez le du four et bloquer la cuisson en le mettant aussitôt au frigo. Après une dizaine de minutes, placer le plat au congelateur.

Préparer alors la dacquoise :

  • Chauffer le four à 175°.
  • Monter les blancs en neige, en ajoutant le sucre petit à petit pour les structurer.
  • Ajouter délicatement à la maryse les poudres tamisées.
  • Etaler cet appareil régulièrement à la spatule coudée sur un flexipat ou une plaque téfal beurrée et farinée. Parsemer avec les noisettes.
  • Cuire environ 12mn. Le biscuit doit rester moelleux.
  • Refroidir
  • Découper des bandes rectangulaires qui vont servir de base à la bûche.

Préparer enfin les mousses :

(Bûche découpée encore congelée)


  • Faire chauffer le lait, avec la gousse de vanille fendue en deux, jusqu’au point d’ébullition, et baisser le feu.
  • Pendant ce temps, faire ramollir la gelatine dans un peu d’eau froide
  • Lorsqu’elle a bien ramolli, l’essorer, et l’ajouter au lait, veiller à ce qu’elle fonde totalement, ôter la gousse de vanille, gratter les grains s’ils sont encore dans la gousse, et les ajouter au lait.
  • Préparer deux saladiers, l’un avec le choc blanc, l’autre avec le choc noir.
  • Verser le lait à part égale dans l’un et l’autre des saladiers, en trois fois, et tout en mélanger rapidement à la spatule pour que le chocolat fonde et devienne bien brillant.



Finir par le montage:

  • Prendre deux moules à cake, les tapisser de papier sulfurisé ou film plastique.
  • Verser au fond la mousse au chocolat, en répartissant entre les deux plats à cake.
  • Placer les plats 5 minutes au frais.
  • Sortir à cet instant le fondant du congélateur (il doit y être resté une vingtaine de minutes. Si vous voyez que vous mettez plus de temps à réaliser les mousses et la dacquoise, sortez le fondant du congélateur et conservez le au frigo, de façon à ce qu’il ne gèle pas).
  • Le couper en deux, dans le sens de la longueur, placer une moitié de fondant sur le dessus des mousses au chocolat, verser dessus la mousse au chocolat blanc, placer à nouveau au frais quelques instants pour que la mousse prenne.
  • Couper dans la dacquoise des bandes de la taille des plats à cake et placer sur le dessus de la mousse au chocolat la dacquoise en tassant légèrement de façon à ce que cette dernière soit en contact avec la mousse.
  • A ce stade, il faut placer les bûches au frais, au minimum une nuit, jusqu’à 24h. Si vous voulez manger la bûche plus longtemps après, vous pouvez la congeler à ce stade, ce qui a l'avantage de faciliter l'étape du glaçage, le jour J.

Le jour J :

(Bûche, version non congelée)


  • Sortir le matin la bûche du congélateur si elle a été congelée, et la mettre au frigo.

  • Préparer le glaçage : Faire chauffer le sucre, l’eau, et la crème, à ébullition. Pendant ce temps, faire ramollir la gelatine dans un peu d’eau froide. Ajouter la gelatine essorée au mélange, ainsi que le cacao. Bien mélanger et veiller à ce que la gelatine ait totalement fondu et réserver le glaçage au frigo.

  • Une heure après, réchauffer quelques secondes le glaçage au micro ondes et l’étaler sur la bûche. Si l’on fait prendre le glaçage au frais avant de le ramollir ensuite au micro-ondes, c’est pour faciliter son application. Si vous essayez de l’étaler à peine réalisé, il a tendance à être trop liquide et à couler, sans napper la bûche. Plus vous le chauffez, plus il est liquide, inversement, si vous le trouvez trop liquide, repassez le quelques instants au frigo.

  • Finir la décoration de la bûche en ajoutant quelques feuilles de chocolats, des fruits secs ou autres décorations.

Bilan des courses:


et voilà... que dire de plus?

Oui, c'est un peu long à préparer...

Non, ce n'est pas difficile...

Oui, le résultat en vaut la chandelle....

Ce mariage irrésistible de la douceur de la mousse de chocolat blanc, de la générosité du fondant au chocolat absolument irrésistible, avec sa petite saveur de rhum, et de la mousse au chocolat, à peine plus amère car non sucrée, sur le croquant de la dacquoise aux noisettes est une merveille, point barre.

Ah si... j'oubliais... en une fois, vous en faites deux, et ça, c'est une vraie bonne nouvelle, surtout quand vous vous apercevez que vous n'en avez décongelée qu'une le soir du Réveillon et qu'il en reste donc une autre... pour les lendemains difficiles ;-)!

Je n'oserais terminer ce billet sans souhaiter à tous ceux qui ont la gentillesse de passer par ici, fortuitement, ou régulièrement, et de, parfois, laisser une petite trace de leur passage à mon attention, que je leur souhaite Tout le meilleur, et que lui, tant qu'à faire, pour 2008...

Conté par Alhya at 1/08/2008 10:47:00 PM

60 Comments:

Anonymous Anonyme a dit...

Trés joliment formulés tes voeux aprés cette bûche irrésitible !!!

Soso
www.lacuisinedesoso.canalblog.com

10:35 PM  
Anonymous Mes oignons a dit...

Les petits veinards, heureusement il nous reste la bûche, je crois que je me laisserai bien tenter même en plein mois de juillet! Je te souhaite une excellente année 2008.

10:39 PM  
Blogger Bergamote a dit...

Bonne année, Alhya !
Ta bûche est splendide.

11:05 PM  
Blogger Baptiste a dit...

Alors franchement s'être gardé une deuxième bûche pour toi toute seule alors que j'ai à peine pu me resservir 3 fois de la première, c'est honteux.

12:31 AM  
Blogger Mercotte a dit...

et bien dis donc quel festin !! j'hallucine !! bravo

6:13 AM  
Blogger Mamina a dit...

Je retournerais bien quelques heures fin 2007 pour partager cette table ébouissante.
pour les voeux, tu sais ce que je te souhiate...

7:49 AM  
Anonymous Lisanka a dit...

Tout simplement superbe, fidèle à ta réputation en cuisine, fidèle à toi-même dans ton billet. Je te souhaite une belle année 2008, je souhaite que les mots ne te manquent pas, que tu puisses écrire, écrire, écrire, encore et toujours,

Bises,

Lisanka

7:49 AM  
Blogger Easy kitchen a dit...

quel courage de réaliser à deux tous ces plats. c'est super tentant. je te souhaite donc une lente année 2008, qu'elle compte double et qu'elle le temps de réaliser tout ce que tu souhaites.

7:54 AM  
Blogger Hélène (Cannes) a dit...

Bon, le repas était déjà fou mais, pour le réveil, vous êtes devenues carrément dingues !!! ;o))))
Vive la jeunesse !
Bon, ben moi je te souhaite encore une fois une bien belle année ( après tout, ça ne fait pas de mal de s'en reprendre une petite goutte de temps en temps, de "bonne année" )
Grosses bises
Hélène

8:10 AM  
Blogger Flo a dit...

Quel marathon ! Vous en avez du courage :-) Bonne année 2008 à toi et tous les tiens ! Bisous Flo

9:20 AM  
Anonymous auré a dit...

Ce menu me donnerait envie de remettre le couvert pour un repas de fêtes! Vous avez sacrément bien bossé!
Ta bûche a l'air divine, je garde précieusement la recette pour la prochaine.....
En attendant, passe une très belle année!

9:35 AM  
Blogger Tifenn a dit...

Je suis totalement impressionnée, j'ai dis: ben dis donc, en ecaruillant mes yaux ronds devant la lecture de ce programme...époustoufflant! j'imagine bien la régalade! bonne année à toi et au grand amour ui t'attend au tournant!

10:05 AM  
Anonymous Choupette a dit...

Quel menu félicitations! Je ne sais pas si j'aurais eu autant de courage que toi pour faire tout ça! Une fois encore je te souhaite comme tu le dis si bien le meilleur pour 2008! Bisous!

10:32 AM  
Anonymous Patricia a dit...

Magnifique et appétissante bûche... réussie, elle !

10:56 AM  
Blogger Tit' a dit...

Voilà un excellentissime début d'année, my Turtle ! Je renouvelle mes voeux pour 2008 : plein de belles choses !

11:09 AM  
Anonymous Guillemette a dit...

superbe merci ca me rappelle ces chouettes moments qu'on a passe en cuisine et pendant le reveillon :o)du coup je commence la journee avec le sourire aux levres !

11:29 AM  
Anonymous Nad0511 a dit...

Je bave encore devant ton menu! dis-moi, quel festin! et quel boulot ça a dû être de tout préparer!
J'imagine facilement les mines réjouies devant de si bonnes choses! quant à ta bûche... elle se passe de commentaires!
Très bonne année 2008 à toi aussi!

11:48 AM  
Blogger stef a dit...

Quel beau cadeau fait à tes amis!!! et puis 48H de cuisine avec une copine, cela doit être le pied!!!!
Pour moi aussi les débuts de janvier sont chargés et mon introspection intense! j'ai le cerveau qui bout, il va falloir arrêter!!
très bonne année à toi, qu'elle soit douce, emplie de joies et de beaucoup d'amour!
biz

12:02 PM  
Blogger La cuisine des 3 soeurs a dit...

Quelle organisation, ça me laisse rêveuse. Ta bûche avec 2 chocolats, je peux en manger toute l'année ! je te souhaite une excellente année gourmande, mais pas que.

12:45 PM  
Blogger Liliy Gnocchi a dit...

Alors ça! Quel menu! J'en suis sciée! (Et encore d'autant plus que chez moi c'était soirée crèpes, que chacun prépare à son tour et selon son envie, donc zéro préparation...)
Chère Alhya, je te souhaite que 2008 te réserve de belles surprises, de belles rencontres, de belles découvertes, dans la joie et la bonne humeur!
Merci pour ces jolies photos colorées et lumineuses! Comme tu dis janvier est gris et froid - ça fait du bien d'avoir de belles images sous les yeux!
Bises,
Liliy

1:20 PM  
Anonymous Tiy a dit...

Je passe souvent, mais sans toujours laisser une petite trace.
Je te souhaite une très belle année, aussi réussie que ce réveillon, et aussi gourmand que cette bûche!

1:40 PM  
Anonymous NAt a dit...

Je te connais pour visiter ton espace régulièrement et y admirer tes créations...

Quel menu...quelle aventure...quelle émotion...
Je relis ce programme établi et partagé, ce menu festif et coloré, cette buche délicieusement élégante...
Merci pour avoir partagé ces émotions que l'on perçoit véritablement à travers tes lignes et pour ces voeux pour le meilleur...

Que 2008 t'apporte également tout ce que tu peux souhaiter...

1:46 PM  
Anonymous Chris a dit...

Quel menu et quelle merveilleuse bûche...
Très bonne et heureuse année 2008!

3:21 PM  
Blogger -Twist- a dit...

Quoi? Une deuxieme buche? Moi je l'ai pas vu cette deuxieme buche.

En tout cas, ami(e) lect-rices/eur, sache que tu as raison d'être scié(e), c'était mortel, il faut le dire. A s'en faire péter le bide... de plaisir. On le savait hein. Mais voila.

Un 'big up' au "Velouté de châtaignes aux épices, coquille St Jacques poêlée, chips de pancetta grillée", aux "Verrines de Lemon curd et mousse mascarpone aérienne" ainsi qu'aux "caramels au chocolat maison".

Sans oublier le fameux "pavé au Toblerone blanc, flan parisien, chinois (brioche aux pépites de chocolat et crème d’amande)".

Dieu que c'est bon de connaitre les reines de la cuisine... :p

3:59 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

bon ben pour éviter les voeux fades je t'éviterai et le mec et la thèse et te souhaiterai simplement...du temps, à laisser au temps bien sûr!!!
ce qu'il y a de bien avec les introspections et les retours en arrière c'est qu'on se rend compte qu'on a fait plein de choses bien déjà et que du coup...on les refait!!! c'est pour ça que j'ai reconnu beaucoup de choses dans ton menu ;)
à samedi
kashyle

4:00 PM  
Anonymous bergeou a dit...

Je te souhaite le meilleur pour 2008, et félicitations pour ce magnifique menu !

4:47 PM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

Heu, doit y avoir une faut la, il semblerait qu'il y ai un menu pour 300 personnes avec quarantes préparations différentes, tu as du te tromper ... Pour le coup, tu me laisse rêveur. Vous avez fait tout ca à 2 ? Mais des malades, c'est pas possible ;-) Je vois bien que cela a été un bon moment et pas une corvée, cela fait plaisir de voir qu'on peut se faire plaisir en cuisinant! Je te souhaite plein plein plein de bonnes choses pour 2008 et surtout une bonne fin de thèse. Je mets le champagne au frais ? ;-) biz

4:53 PM  
Blogger Provence a dit...

Merci de si bien commencer cette année 2008 avec une recette qui a toute ses chances de finir sur ma table...fin 2008.

7:06 PM  
Anonymous Babali a dit...

Ta buche me fait fondre ... je l'a dévore des yeux.
Je te souhaite une bonne année, plein de tout et surtout plein de recettes.

8:01 PM  
Anonymous salwa a dit...

quel supplice de ne pouvoir y gouter de derriere mon ecran :)

9:24 PM  
Blogger nuage de lait a dit...

wahouu quel travail cette buche!!!félicitations, je ne sais pas si j'aurais le courage
Meilleurs voeux pour cette nouvelle année

11:00 PM  
Blogger Ganesha a dit...

olala cette buche me fait de l'oeil quelque chose d'incroyable ! Je t'en vole une part !!! Bisous

7:20 AM  
Anonymous Mamzelle Gwen a dit...

Quel menu, tu m'épates ! Je veux bien croire que tes invités avaient les yeux pleins d'étoiles.

9:08 AM  
Blogger savoureusesaveur a dit...

des moments qui font chaud au coeur et qui laissent au coeur des petites étoiles qui viennent éclairer les jours à venir. C'est super! Bises à toi.

3:06 PM  
Blogger Murielle a dit...

Un menu de fêtes incroyablement irrésistible!
Je reconnais certains noms...
Re-bonne et heureuse année à toi aussi.

5:23 PM  
Anonymous Tara Biscotta a dit...

En 2008 je serai ... un recette de Pierre Hermé ! Cette bûche aérienne aux deux chocolats et l'envie irrésistible d'y plonger, dans la pâleur des soirs de janvier.

3:31 PM  
Blogger mickymath a dit...

quel boulot tu as fait!! je veux bien un morceau de ta superbe bûche mais il n'y en a plus hein?, riiire!! biises micky

11:44 PM  
Blogger Saperlipopote a dit...

ben dis donc, j'en reste bûche-béee de tous ces mets-mets !
Très Bonne Faim d'Année 2008, miss Turtle et à toute la Turtle family.

12:48 AM  
Blogger lydian a dit...

Y'en a qui ont bien commencé l'année!
Félicitation pour ta bûche, c'est vrai que c'est du travail mais on est bien récompensé quand on voit comment tout le monde se régale!

7:23 PM  
Anonymous Marie-Thé a dit...

Fabuleux, merveilleux, mais que de travail ! fait dans la joie et la bonne humeur et quelle belle récompense j'imagine de voir tous tes invités se régaler de vos délicieux mets, je n'en reviens pas à la lecture de ton billet j'ai mes papilles qui me "titouillent" tellement je salive !
Très belle mosaïque que rappelle nos paysages bretons ! Bloavez Mad !

7:56 PM  
Blogger Gracianne a dit...

Tu vois, il n'y a pas que pour toi que le temps file a toute vitesse. Je viens seulement de trouver un moment pour deguster ton long menu. quelle fete!
et je t'en souhaite bien d'autres, tout plein, pour 2008.

9:34 AM  
Anonymous Tarzile a dit...

Alhya, moi aussi, j'ai cette impression que les fêtes sont si loin derrière moi.

Tu me rappelels que je n'ai pas fait de bûche cette année. Et pourquoi reléguer ce dessert aux douze jours de Noël ? Aucune raison, vraiment aucune.

2:51 PM  
Blogger senga a dit...

Le festin de la turtle, je rêve encore un peu... Mais alors cette recette, elle est somptueuse et tellement belle... A bientôt à Lyon, peut être chez Gilles, va voir... Bises Agnès

9:48 AM  
Blogger annie dedicacessen a dit...

Il suffit de la faire en rond et la bûche deviendra gâteau. Ton menu est vraiment très très alléchant. J'aimerais un jour, faire la cuisine à quatre mains, sans être si perfectionniste et chiante.

12:11 PM  
Anonymous Annabelle a dit...

Moi qui pensais me mettre au régime je verrai cela plus tard

5:13 PM  
Anonymous domie a dit...

Un festin de roi que vous avez certainement dégusté ! du grand et beau travail
Je reste la bouche ouverte davant ta bûche au parfum chocolaté que j'aime tant. Vous l'aviez bien méritée celle-là !!
Bises

5:37 PM  
Blogger Eglantine a dit...

Et bien dis donc, quel réveillon... vous avez drolement travaillé. Heureusement que tu as l'année suivante pour te remettre. Je te pique une petite part de buche, j'adooooooorrrre le chocolat et meilleurs voeux

7:39 PM  
Blogger Chrystel a dit...

Merci de ta visite, Alhya en ce début d'année 2008.
La fête a battu son plein chez toi, dis-moi. Ton menu est gargantuesque et fantastique. Il a du te falloir une sacrée organisation. Bravo
Moi aussi, je ne te souhaite que le meilleur pour 2008.
Grosses bises
Chrys

8:35 PM  
Anonymous anne a dit...

c'est l'heure du dessert et je ne peux résister à ces gâteries!

1:21 PM  
Anonymous stephanie a dit...

pourquoi mes reveillons ils sont jamais comme ca!????
dis moi , tous ses entrees, plats, desserts, c'est à choisir ? rassure moi , tous les invites ne degustent pas la liste complete , hein?

stephanie

9:27 PM  
Anonymous Hélène a dit...

Tu as vraiment préparé toutes ces merveilles!!! Bon, le prochain réveillon, je m'invite chez toi. J'espère que tu avais des petites mains en cuisine. Ta bûche m'impressionne. Très sympa la musique.
Bises

10:37 AM  
Anonymous Tiuscha a dit...

Mille fois merci pour tes voeux ! Cette année commence sous les meilleurs auspices mais sur les chapeaux de roues... J'espère que 2008 t'ira bien également, et au passage, merci pour cette liste de plats fabuleux... Les scones en dernier prendront sûrement le chemin de mes assiettes...

1:06 PM  
Anonymous Ana a dit...

Voilà un petit moment que je n'étais venue et comme d'habitude un vrai plaisir ! Bravo pour ton fantastique festin ! Je te souhaite une merveilleuse année 2008, qu'elle te gâte comme tu le mérites ! Bizzzzzz

7:25 PM  
Anonymous fofil a dit...

ta buche est superbe!!!! tres bonne année 2008!!! continue a nous regaler ;)

9:10 PM  
Blogger Brigitte a dit...

Je viens de passer un moment hors du temps en te lisant, ça m'a fait un bien fou !
bises

10:58 PM  
Anonymous inoule a dit...

Déjà que j'avais copié ton "trois chocolats", je vais d'ailleurs publier une version revisitée bientôt... et là tu m'achèves avec cette magnifique bûche !!! En plus tu me donnes des super idées de menu... Je suis admirative, comme d'hab' !

Bises

9:36 AM  
Anonymous patitifa a dit...

Je viens de découvrir ton blog Trés belle bûche

7:20 PM  
Anonymous patitifa a dit...

Je viens de découvrir ton blog Trés belle bûche

7:20 PM  
Blogger Séverine, auteur du blog SSDD a dit...

M'en vais te laisser une petite trace de mon passage pour te souhaiter tous mes voeux bien sûr, et surtout fais pas ta tête de cochon :)

10:20 PM  
Blogger Anso a dit...

Saperlotte, c'est un vrai festin de roi !!! De rois devrais-je dire, il en aura fallu plusieurs pour manger tout ça ...

1:51 PM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home