A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: et voilà, les lumières sont parties...mais les amarettis sont de retour

décembre 11, 2007

et voilà, les lumières sont parties...mais les amarettis sont de retour

Je l'évoquais déjà la dernière fois, les lumières à Lyon s'inscrivent au Panthéon des évènements cultes... En y pensant au calme ce soir, je ne suis pas sûre, pourtant, que les milliers de personnes s'étant réunies à Lyon ce 8 décembre aient pu seulement apercevoir la moitié des animations qu'avaient concoctés les artistes aux quatre coins de cette grande ville... pas sûre même qu'ils en aient vu un dixième, et sûre même qu'au moins quelques personnes ne les ont pas vues du tout... Et pour cause!
Réunissez 4 millions de personnes au coeur d'une ville, sur quelques kilomètres, et observez ce qui s'y passe... c'est tout simplement la cohue. Le métro lyonnais se donne alors des airs de métro parisien en période de grève, lorsqu'une rame passe toute les heures ; les rues se parcourent à tatons, l'attention focalisée sur la baleine de parapluie du voisin qui menace dangereusement de vous emporter l'oeil; et l'on passe son temps à tenter désespérément de dissuader une mère furieuse de vous rouler dessus avec la poussette de son enfant hurlant, pour vous pousser à avancer alors que rien n'avance....
Partout, une déferlante de personnes, une nuée d'êtres, tous prêts à festoyer et n'obtenant en fin de compte comme seule vision des lumières lyonnaises que l'épaule de leur voisin de droite, la nuque de la personne qui les précède et les coups de coude du voisin de gauche.
ça sent le vécu? Ce le fut! Non pas que, tels ces illuminés (héhé!), j'avais opté pour une visite de Lyon un 8 décembre. Je ne suis pas si écervelée! Mais j'avais ce soir là des amis de la plus haute importance à rejoindre dans un appartement accueillant malencontreusement situé à l'exact opposé de mon chez moi, ce qui m'a forcé à traverser les deux quartiers les plus sinistrés de monde ce soir là : le deuxième et le premier arrondissement. J'ai donc pu observer de près ces fous, persuadés qu'ils pourraient voir quelque chose, si ce n'est la pluie, ce soir là.
Hormis ce léger passage dans la foule exaspérée d'un soir de 8 décembre, qui dura malgré tout quelques trois quart d'heure, je ne me suis pas laissée piéger telle les insectes se brûlant sur l'halogène... Non, non, moi, je faisais partie de ceux qui n'avaient pas attendu le samedi pour me laisser emporter par la magie des illuminations.


Partie en goguette avec Veronica, dès le jeudi soir, j'ai pu tout mon saoul observer quelques uns des éléments mis en place pour l'occasion.
D'abord, ces jolies sphères, suspendues tout le long de ma rue, fil de lucioles scintillant jusqu'à la Place Bellecour...
Sur cette dernière, la demi-sphère parant la statue du Cheval, de dos...

de côté, ensuite, parée des lumières de la Grande roue...

Un léger message subliminal, ensuite (il fallait bien ça, à mon avis, pour en convaincre les badauds!)
Ensuite, vint le Caléidoscope géant projeté sur le Théâtre des Celestins
Lumières et couleurs vivantes, changeant en quelques instants l'ambiance régnant alentour...

Enfin, l'une des animations les plus jolies, celle parant l'Eglise de St Nizier, jeu de lumières sur fond musical, illustrant les quatre saisons...




Et le grand Boulier de couleurs, en plein milieu de la rue de la République, dont les sphères changeaient elles encore de teinte, au fur et à mesure que s'égrainait le temps...


Ce soir là, je n'ai pas fait tellement plus long feu... Il n'y avait pourtant pas encore la nuée du samedi, mais c'était assez pour une Turtle un brin fatiguée par une semaine toujours aussi dense. Je serai bien rentrée dans ma carapace pour me laisser rouler jusqu'à mes pénates, mais c'est à pied qu'il fallait rentrer. Et je n'avais pourtant encore rien vu!

Le samedi, bon enfant, j'avais convenu avec Marielle et Hélène de Cannes de les rejoindre au Marché de Noël. D'elles, arrivées à deux voitures et à 17 heures environ à Lyon, je n'ai eu que le son des voix, calmes alors qu'elles m'annonçaient qu'après avoir tourné 1 heure et demi en quête d'une place elles renonçaient... Mais heureusement, ce n'était que partie remise et dès le lendemain après midi....

C'est avec un énorme plaisir que j'ai rejoint la joie de vivre personnifiée, Hélène, ses deux beaux gars, toujours de la fête, et son adorable mari, mais encore Marielle, aussi douce que souriante, et sa fille, toujours en quête de quelque souvenir à ramener de Lyon. Guillemette ne fut pas longue non plus à nous rejoindre pour une balade de deux petites heures... où nous étions presque seuls...
Comme il était déjà relativement tard dans la journée et que je n'avais pas encore déjeuné, j'ai bien failli me laisser tenter d'entrée de jeu par ces très tentants pancakes... Surtout que je les imaginais volontiers couverts d'un filet de sirop d'érable...

Ou par ces brioches de St genix, aux belles pralines roses...

Mais, c'est finalement sur un magnifique et fort généreux sandwich à la raclette et son jambon cru que nous avons quasiment toutes craquées, lequel n'a pas même eu le temps d'être photographié tant mon estomac à 15 heures passées criait famine. Réconfortée ensuite d'une sublime crêpe recouverte d'une très généreuse portion de chantilly (tant qu'à faire, autant y aller franchement, j'ai envie de dire!), j'ai poursuivi ma route avec mes compagnons, toujours aussi enthousiastes, malgré la légère déception de la veille...

Et c'est alors sur les quais de Saône, encore parés des couleurs chaudes de l'automne, et sous un superbe -et ô combien rare ces jours-ci- soleil frais de décembre que nous avons marché...

Tout en refaisant le monde avec les uns et les autres, j'ai tout simplement mitraillé ma ville, comme si je n'avais jamais pris le temps de le faire, avant de réaliser, soudain, qu'effectivement.... je n'avais jamais pris le temps de le faire...!



Au loin, la Cathédrale de Fourvière


Ou encore la Croix Rousse, petit village au coeur de la ville Saint Georges et ses maisons magistrales et coloréesPuis les ruelles de St Jean, Et sa cathédrale,


Une journée toute en partage, passée au rythme doux de ces lendemains de fête où le temps s'égraine plus lentement. Juste de quoi se demander si finalement ces personnes ne sont pas définitivement un peu de la famille... ou presque.... (Si vous voulez contempler d'autres photos prises par Marielle, c'est ici!)


Pour ne pas vous laisser sans rien dans le ventre, je fais aujourd'hui la première entorse à une règle que je m'étais fixée, il y a bien longtemps. Celle de ne jamais parler deux fois d'une même recette sur mon blog... Oui, mais voilà, exceptionnellement, je vais vous reparler de celle des amarettis, évoquée il y a plus d'un an.

Plusieurs éléments le justifient, à mes yeux. D'abord, cette recette avait eu un succès fou, en son temps, sur la blogosphère. Je crois même me souvenir qu'elle avait figuré parmi les 100 recettes le plus plébiscité sur Blog appétit l'an passé (c'est pas la classe, franchement?). Ensuite, viennent les vraies raisons : 1) Depuis cette époque, pas une fois je ne l'avais retentée, 2) J'avais des blancs d'oeufs sur les bras, et 3) last but not least, je l'aie un peu modifiée... et oui! on ne se refait pas!




Alors en avant pour Les amarettis croustillants au coeur de chocolat au caramel


Ingrédients:

  • 2 blancs d'oeuf (avouez que vous vous en doutiez, n'est-ce pas ?), 3 s'ils sont petits
  • 220 g de poudre d'amandes
  • 70 g d'amandes effilées
  • 280 g de sucre glace + un peu pour rouler les amaretti dedans
  • une 30 aine de pistoles au chocolat au lait et au caramel (si vous n'en avez pas... acheter un chocolat au lait parfumé dans votre super marché et découpez le en petits cubes, d'une grosseur d'un cm3)

Marche à suivre:


  • Mettre le four en chauffe Th 3
  • Mêler la poudre d'amande, les amandes effilées et le sucre,
  • Ajouter les blancs
  • Mélanger jusqu'à ce qu'une boule se forme
  • Faire des petites boules, vous pouvez le faire avec une cuillère, moi je les fais avec les doigts en glissant au coeur des pistoles de chocolat au caramel
  • Rouler les petites boules dans un peu de sucre glace
  • Déposer les petits tas de pâte, qui n'ont pas besoin d'être très uniformes, sur une plaque couverte de papier sulfurisé
  • Cuire 20 minutes

Bilan des courses:

Ils sont toujours aussi simples et aussi bons... pas de doutes!

A la différence des premiers, ils sont plus croustillants, l'ajout d'amandes effilées jouant ici les troubles fêtes en bouche. Le coeur chocolaté leur apporte une petite touche originale et généreuse, ajoutant encore à cette petite douceur tout en gourmandise.

Une belle façon d'accompagner un bon thé chaud indispensable après ce très long week end !

Conté par Alhya at 12/11/2007 10:53:00 PM

51 Comments:

Anonymous Bec à sucre a dit...

Hum ! Hum ! Un problème avec les mères et leurs poussettes ? ;o))
Tu as raison, il faut être fou pour sortir le 8 décembre à Lyon mais je n'ai jamais dit que j'étais sensée... Tu as encore raison quand tu écris que les badauds (dont nous faisions donc partie ma petite famille et moi)n'ont pas vu un dixième des illuminations... Mais j'adore tout de même me promener ce soir là, le nez en l'air, prendre un bain de foule et aussi la fuir à travers les petites rues moins connues mais pleines de charme... Là où on sent encore l'ambiance de l'ancienne fête des lumières...
Bon, et si j'essayais tes nouveaux amarettis comme petits biscuits de Noël...
Bises et bon courage pour tenir jusqu'au vacances.

10:59 PM  
Anonymous Guillemette a dit...

Qu'est-ce qu'elle m'a fait rire ta description du 8 decembre, c'est tout a fait ca !
Quant aux amarettis ameliores... Yeahhhh il me reste des blancs, de la poudre d'amande et bon je trouverai bien quelque chose en remplacement des pistoles chococaramel !

11:35 PM  
Blogger $ha a dit...

Faudra que tu m'expliques comment on fait pour être la prem's à te laisser un com'! ;)

11:41 PM  
Blogger Dorian a dit...

Ce que j'aimerais comprendre c'est pourquoi j'attrape une furieuse envie de Lyon dès que j'arrive chez toi... et que mot après mot elle arrive à grandir encore cette envie... et je ne te parle pas de l'effet des photos... J'aimerai comprendre même si j'ai déjà comme une idée !

12:19 AM  
Anonymous Lolotte a dit...

C'est superbe! Merci de nous raconter Lyon pour laquelle j'avais eu un coup de coeur bien que j'y sois passee tres furtivement a l'occasion d'oraux de concours il y a quelques annees! Et franchement, au niveau des lumieres, vous n'avez rien a envier a Paris qui s'endort sur ses lauriers...La prochaine fois, c'est Noel a Lyon que j'irais voir!
http://blogalolotte.canalblog.com

12:25 AM  
Blogger Miss Lola a dit...

Magnifiques ces photos et ces lumières de Lyon et les amarettis semblent divins!

1:59 AM  
Blogger confituremaison a dit...

Simples, simples... moi je ne sais pas faire les macarons. Tu pourras m'en faire dis, quand je reviendrai vous voir?
Magnifique Lyon... vivement!

4:52 AM  
Anonymous émilie (guess what !) a dit...

lol, j'aime beaucoup le coup du métro lyonnais qui se prend pour une rame parisienne ;o)
Ca fait plusieurs temps que je me dis qu'il faut absolument que je parcoure Paris comme si je le découvrais pour la première fois... jouer les touristes dans sa propre ville c'est un tel plaisir ! De toute évidence tu as su en profiter pleinement ;o)
J'aime aussi beaucoup le coup de la crèpe au fromage/jambon : je suis de ce genre là moi aussi, passant devant des stands ultra alléchants de sucré, je me jette quand même sur le salé !
Quant aux amerettis, rien à redire... si ce n'est que j'avais essayé de les fourrer à la confiture et c'était, là aussi, divin !

7:15 AM  
Blogger Mamina a dit...

ta description du 8 décembre vaut son pesant d'or... les lumières de Lyon sont débordées par leur succès et la pluie n'a rien amélioré... pour ton reportage photo, on se croirait chez Hélène. Quant à tes amaretti, ils sont vraiment inventifs à souhait et doivent être d'une gourmandise inouïe.
je t'embrasse avant de partir à Rouen.

7:51 AM  
Blogger LILIBOX a dit...

beau voyage !lumineux,savoureux et gourmand ..
Biz!

7:52 AM  
Anonymous Eryn a dit...

Que de jolies photos ! Je suis comme toi, je me rends compte que je n'ai pas de photos de Montpellier ! Quelle honte ! Voilà pourtant plus de 13 ans que j'y vis ...

Pour les amarettis, ils ont l'air excellents, je me demande où trouver des pistoles de chocolat & caramel, je vais demander à Pinto ( épicerie ) pour voir s'ils en ont.

Bonne journée :)

7:56 AM  
Anonymous Marielle a dit...

et bien voilà !! je les ai vu les lumières. et avec toi derrière l'objectif et moi assise bien au chaud , c'est drolement mieux. mais comment as tu fait pour prendre de si belles photos au marché de Noël tu as poussé les badauds ?
Merci encore pour ce merveilleux après midi passé en votre compagnie, les filles. à bientôt, j'espère. bisous.

7:56 AM  
Blogger Flo Bretzel a dit...

Merci pour cette jolie ballade lyonnaise. J'ai eu la chance d'assister une fois à la fête des lumières, c'était fabuleux. Mais lorsque je viens à Lyon en règle générale, les visites à ma nombreuse belle famille laissent peu de temps pour les ballades.

8:39 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

amusant lapsus orthographique avec trouble-fêtes et non trouble faits!!!
belle recette comme toujours...bravo

8:50 AM  
Blogger Alhya a dit...

rohhh, ça m'énerve! j'ai laissé des fautes partout! à croire que je n'ai plus aucun repère depuis ce week end, totalement déboussolée la Turtle! Je vais bien vite corriger :o)
**Et puis Laure, je te rassure! je n'ai absolument rien contre les **mamans en poussette, hein, seulement celles qui foncent sur moi, ce qui, bien sûr, n'est pas ton cas!
**Guillemette, je vais te filer de ces pistoles, t'inquiète!! :o) merci encore de m'avoir aidée à traverser la foule, samedi dernier!
**ça, Sha, je ne sais pas, mais en même temps, est ce vraiment important?
**Rohh, Dorian, tu me fais trop trop plaisir, là, tu le sais, hein! quand tu veux Lyon, quand tu veux!
**Lolotte, je suis sûre que tu apprécierais
**Merci beaucoup Miss lola
**Mais Vanessa, justement!! tu n'as qu'a faire des amarettis, c'est une belle façon de passer outre la difficulté des macarons!!
**Alors Emilie, je rectifie quand même par esprit d'ordre :o) la raclette était dans du pain, et la crêpe en chantilly donc sucrée!! ;-) pour ce qui est de la ville, tu vas rire, j'ai même réussi à la trouver belle, du coup! et je suis sûre que tu joueras merveilleusement les accompagnes-touristes dans Paris si je viens!
**Mamina, la comparaison avec Hélène me touche! à quand ta venue lyonnaise?
**Oui, voilà Lili, toujours gourmand :o))
**Eryn, les pistoles je les commande chez dgf avec les pralines, mais je pense que Valrhonna en vend et surement pas mal d'épiceries, il y en a aussi chez G Detou à Paris
**Marielle, c'était trop chouette, vraiment, et trop court, aussi!
**Flo Bretzel, je ne savais pas que ta famille était lyonnaise, j'espère qu'un jour on pourra en profiter pour se rencontrer
**anonym, encore merci pour l'orthographe!

9:03 AM  
Blogger Tifenn a dit...

Tu l'aimes aussi cette ville! bon, encore de bonnes choses à déguster!

9:12 AM  
Blogger veronica a dit...

oups qu'elle est belle lyon vue par la turtle...
et puis mince j'aurais du te piquer un amaretti si j'avais su le coeur gourmand qu'il s'y cachait...
bisettes

9:28 AM  
Blogger Choupette a dit...

Merci pour la balade et pour les amarettis qui reviennent régulièrement chez moi avec une recette légèrement différente je penserai la prochaine fois à mettre un coeur de chocolat!

9:31 AM  
Blogger Flo a dit...

Tout simplement sublime ! La prochaine fois venez en Alsace tu seras ravie par "les" marchés de Noël ! En attendant j'aurais bien fait un crochet à Lyon rien que pour voir toutes ces décos ! Bizzz

9:59 AM  
Blogger Liliy Gnocchi a dit...

C'est très gourmand les amaretti! Mais avec un coeur de chocolat au caramel, c'est carrément Noël! :)
C'est beau Lyon! En tout cas ce que tu nous en montre sur tes photos mes ravit les pupilles!

11:19 AM  
Anonymous bergeou (chez bergeou) a dit...

J'en ai refait le week-end dernier des amarettis, mais là avec ton coeur au caramel tu me donnes envie d'en refaire. Et en tant que lyonnaise de naissance, je suis ravie de voir toutes ces photos.

12:15 PM  
Blogger Patrick CdM a dit...

OK, deux fois des amarettis, je ne dirai donc rien, ayant de mon côté pris il y a longtemps la décision de ne pas commenter deux fois la même recette.

Je vois que tu as retrouvé ton appareil photo chéri, et que tu masterises aussi bien en vues lyonnaises qu'en photos de Bretagne, très sympas, y compris celles de cette grosse opération à réchauffer la planète...

Je m'aperçois tout à coup que je ne connais Lyon qu'à travers la vitre des taxis et quelques tables bien agréables, il va vraiment falloir un jour, que Quelqu'un prenne le temps de me faire visiter!

2:13 PM  
Anonymous Mets aventures a dit...

Merci pour cette belle balade à travers Lyon...
Quant aux amarettis, finalement ce n'est pas vraiment la même recette, et puis ces modifications valent la publication!
audrey

5:00 PM  
Anonymous pralines&chocolat a dit...

Je fais suite à ton message et visite moi aussi ton blog....
Loin d'être déçu... Lyon me manque tellement, grace à toi j'avais l'impression d'y etre (tu crois que c'est la même qui m'avait roulé sur les pieds avec sa poussette il y a 3 ans? ---> suis sur que oui)
Bon moi serai de retour début 2008, on se fera signe, je ramène du Sud pas mal de recettes...
signé: Une Praline male égarée au Pays du Pistou... ;-)

6:21 PM  
Anonymous labas a dit...

ca devait êttre magnifique toutes ces lumières!
Bonne soirée
http://www.recettesdepupuce.canalblog.com

6:51 PM  
Blogger Provence a dit...

Ils ne vont qu'accompagner le thé, ils vont devenir des habitués de la maison. Ils sont splendides et sans gluten Merci

6:51 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Lyon est une belle ville, tes photos le confirme. Je connais plus Saint-Etienne que Lyon (joke). Quelle chance d'être en campagnie d'Hélène et ses boys, je confirme, c'est une personne formidable.
Et je repars avec la recette de ces amarettis.
Hélène
Chez Becky et liz

7:06 PM  
Blogger Claire a dit...

hehehehhehe tu l'aimes mon jarret-rivaillevole?! Oh que ça me fait plaisiiir! Et que dire de tes zamaretti-tueries tout de même, tu m'as fait rêver avec trois mots: "pistoles, chocolat, caramel"!!
Mitrailler sa ville.. j'adore aussi! Et effectivement on ne prend le temps de le faire que qd on se retrouve à en faire le "guide"! Bravo encore une fois pour ta façon si unique de blogger! ;D
bonne soirée!

8:24 PM  
Blogger Anso a dit...

Une bien jolie balade !!! On s'y croirait ... Qu'il est doux de partager votre promenade (pas celle du samedi dans la foule, j'suis pas folle non plus !!), de croquer dans votre raclettissime sandwich ... Si je pouvais, je viendrais te rejoindre dans cet endroit aux 1000 lumières !!
Biz

9:25 PM  
Anonymous b comme bon a dit...

Je vais souvent à Lyon mais je n'ai jamais participé à cette fête des lumières… je la note sur mon agenda pour 2008 !

9:54 PM  
Blogger guylaine a dit...

Dommage que Lyon soit aussi loin mais merci pour les photos qui sont superbes et que dire des amaretti, qu'ils me donnent bien envie alors je sais ce qu'il me reste à faire ! bises !

9:00 AM  
Blogger Ganesha a dit...

haaa cette année je ne suis pas rentre chez moi et j'ai zappé les lumières :( ! Mais je suis bien contente de ton post, cela m'a permis de voir ce qui c'était passé ! C'est cool !!! Que dire de tes amaretti, ils sont tous mimis !!! J'en veux !!!!

12:17 PM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

Comme c'est beau, ma maman a fait le voyage pour voir tout ceci! Tes photos sont superbes et me parlent un peu plus maintenant que j'y suis venu. Tu as eu plus de chance côté ciel ;-) Toujours autant plaisir à te lire, à très vite, bizzz

1:05 PM  
Blogger khala a dit...

sublimes photos de Lyon dans la lumière ... bien mieux que de ce faire bousculer avec sa poussette ;-) par 2° , sous la pluie !
très sympa de voir les illuminations au chaud de la cheminée ...

6:49 PM  
Blogger Saperlipopote a dit...

merci pour la ballade...

7:15 PM  
Blogger Gracianne a dit...

Magnifique cette ballade touristique dans Lyon, sous le soleil d'hiver, en compagnie de gourmands que j'aime bien. Depuis que je frequante Les pralines, c'est bizarre, j'ai envie d'aller a Lyon en touriste moi :)

9:19 AM  
Anonymous Eleonora a dit...

Bravo pour ce panorama de magie, d'une ville que je ne connais pas...Les photos sont très belles...Je te chipe un petit gâteau en passant...eh oui je reste gourmande. Que du bonheur. Bonne journée.http://aufildemesrevesdamour.over-blog.com/

1:30 PM  
Blogger shinobi a dit...

magnifique la ballade merci ! un an déjà les amarettis pas possible je m'en souviens encore évidemment avec du chocolat...;o)

6:43 PM  
Blogger Birgit a dit...

Tu as bien fait de refaire cette recette pour ceux qui l'avait raté l'an dernier comme moi je confesse. Je la garde bien au chaud, pour changer des financiers quand on a des blancs d'oeufs. Ton reportage sur Lyon me rappelle la première fois où j'y suis allée avec mes enfnats, mon fils pensait que la cathédrale était le chateau de la belle au bois dormant la nuit avec l'éclairage. Ces boules de lumière sont très attirabtes, mieux que la déco pourrie que nous fait notre maire dans notre petite ville de banlieu, plus kitsh y a pas !

4:52 PM  
Anonymous salwa de sahten a dit...

Trop belles les photos !!! et les amarettis alors !!!

6:08 PM  
Blogger mickymath a dit...

quelles superbes photos ainsi que les amarettis!! biises micky

12:04 AM  
Blogger Eglantine a dit...

Je ne connais pas Lyon, tu me l'as fait découvrir à travers ta jolie promenade. Toujours aussi craquants les amarettis !

8:45 AM  
Anonymous Marie-Thé a dit...

Un très joli billet qui me fait découvrir cette belle ville que je ne connais pas, les lumières sont magnifiques,une belle rencontre le temps d'un WE avec une recette que me tente ! bises

2:00 PM  
Anonymous Baluchon http://baluchon.hautetfort.com a dit...

Tu as drôlement de la chance d'avoir pu voir toutes les "lumières"... Moi j'y étais le samedi soir, et il y avait tellement de monde que je n'ai admiré que la place Bellecour et Fourvière (d'en dessous). Le reste était vraiment inaccessible !!!
Sinon je suis également passée au marché de noël, et j'avoue qu'il y a des stands bien tenant :)
Raaaaa que Lyon est une chouette ville !

8:34 PM  
Blogger nuage de lait a dit...

moi qui adore les amarettis, ceux -ci sont extras, avec leur coeur en chocolat..... trop top!
d'ailleurs, tu me donnes envies d'en faire

10:29 PM  
Blogger patoumi a dit...

Te lire le lundi, c'est aussi bien que le dimanche après-midi!

4:09 PM  
Blogger Hélène (Cannes) a dit...

Comment, j'arrive toujours ne retard ??? Je viens de refaire avec toi le balade de la semaine dernière, et aussi de voir un peu de tout ce que nous avons loupé ... ;o)) Bon, la foule, je te la laisse ...
Une recette ultra gourmande en plus, vraiment, j'ai bien fait de passer !!!
Grosses bises de toute la famille
Hélène

7:33 AM  
Blogger Scribacchini a dit...

Bon, moi aussi, la foule je te la laisse mais je t'avoue que j'ai attrapé un brin le cafard. Lyon, d'ordinaire, j'évite d'y penser ;-)
Mais je dois avoir encore des pralines roses au fond du placard. Vais me faire une tarte au sucre comme celles de la patisseie de Saint jean. Na!
Biz. Kat

5:13 PM  
Anonymous Eleonora a dit...

Par ce petit mot, je te souhaite de Bonnes Fêtes avec ta petite famille. Par les mots qui sont de tradition...Bonheur, santé et amour. http://aufildemesrevesdamour.over-blog.com/

9:50 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

J'ai vécu 3 ans à Lyon et j'en avais presque oublié sa beauté (bien qu'habitant à Annecy je n'y suis pas malheureuse non plus!). Merci pour ce petit air de nostalgie.

10:29 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Un coeur de chocolat !Excellente idée à adopter !
Ma fille, est allée aux illuminations à Lyon et a beaucoup apprécié sauf peut-être la foule....!
Passe de bonnes fêtes de fin d'année
Marie-Pierre d'A mes nuits blanches !

10:22 PM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home