A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Parenthèse imagée sur l'art de vivre et les petits riens qui rendent heureux

septembre 30, 2007

Parenthèse imagée sur l'art de vivre et les petits riens qui rendent heureux

En quittant mon nid lyonnais pour ces deux semaines de vraies vacances, je n'avais qu'une pensée : me laisser porter, sans rien anticiper, préparer, ni imaginer. Une seule idée, se laisser vivre totalement, pour une fois, sans forcer le destin.

Je n'avais pas cherché si partir ainsi, avec un Pôpa dont je ne savais à peu près rien des projets, hormis qu'il retournait là-bas, était mieux ou moins bien que d'autres vacances, ailleurs, avec d'autres gens. C'était juste l'évidence, et je ne lutte pas contre une évidence. Et puis, j'y avais laissé mes moules en silicone en même temps que ma frustration de cet été de n'avoir pu profiter pleinement d'un lieu que j'adore. J'ai donc pris la route du départ, sans savoir même si j'arriverai là bas à poser le fardeau de l'angoisse et du stress qui s'était peu à peu immiscé jusqu'à me faire imploser intérieurement sous la pression. Je suis partie avec ma valise, faite la tête ailleurs, et totalement inutile avec ses kilos de vêtements non utilisés, - le jean, le pull, et le ciré suffisent largement à ma vie bretonne-, mon ordinateur, présent pour deux choses essentielles : la musique et les photos. Pour le reste, interdiction formelle d'ouvrir le moindre dossier word. Je l'avoue je n'ai même presque pas lu, hormis le fabuleux Dictionnaire des Mots nés de la mer, et le tout aussi parfait Miscellanées de Monsieur Schott.


A l'arrivée, après une légère incartade à Paris, le temps d'un week end -d'où Pôpa m'appelait régulièrement, inquiet qu'il était que je ne finisse jamais par le prendre ce train censé me conduire au Pays du Trégor, m'imaginant perdre la tête, bercée par les sirènes parisiennes-, j'ai retrouvé celle qui m'attendait, inchangée



Il y avait de quoi se sentir tout de suite apaisée. Et pourtant, non. Pas immédiatement, ou plutôt, pas totalement. La nuit, l'angoisse retissait sa toile, m'entourant inéluctablement et me faisant jouer des scénarios catastrophes, d'où je me réveillais perdue, coupable. Plus d'une fois, au réveil, j'ai pensé à rentrer...mais il y a des noeuds qu'il faut savoir défaire...



Pour nous occuper, le mauvais temps empêchant les premiers jours les virées en mer, nous avons commencé à sillonner la Bretagne nord, refaisant pas à pas le chemin des souvenirs d'un Pôpa de plus en plus enthousiaste, réalisant brusquement qu'une bonne trentaine d'années s'était écoulée sans qu'il ne les parcoure.

Et, ainsi, de l'île de Bréhat,


































en passant par Carantec, Morlaix, St Pol de Léon,












Roscoff et l'île de Batz










Tréguier, Perros Guirec, Ploumanach et ses Pink Stones (Patrick cdm -tous droits réservés)








ou la fôret de Huelgoat où le parfum des Korrigans et autres fée Morgane s'égare sur un rocher -

de crêperies -dont la crêperie la Myrtille, à Huelgoat, inestimable d'authenticité-, en restaurants de fruits de mer et poissons, sous oublier les virées inopinées chez les amis d'enfance de mon père commençant par le partage d'un verre jusqu'à celui du dîner et se dilatant en fabuleuses discussions finies tard dans la nuit, nous avons profité...

L'apaisement a gagné du terrain, progressivement, et la plénitude de l'instant vécu par tous les pores de la peau, s'est immiscée, enfin, jusqu'à nous laisser, Pôpa et moi, dans un état de grâce permanent, sereins et euphoriques à la fois.

Nos journées bretonnes se sont émaillées du récit des fou-rires d'enfant de mon père, de ses premières virées en cormoran, de ses renvois successifs de pensionnat, des taloches et de l'incompréhension de mon grand-père terrien confronté à cet enfant de l'air, de la tendresse rugueuse de ma grand-mère, de ses victoires de garçon apprenant à se défendre, à coups de peignées flanquées pour ne plus en prendre, de ses déceptions amoureuses d'adolescent, de la complicité fraternelle se nichant au coeur de sa grande fratrie, de la tristesse des déménagements le laissant orphelin de sa Bretagne natale...

Pour la première fois, confortablement installée dans la voiture, ou le visage fouetté par les embruns, en haut d'une falaise, guettant au loin l'approche d'un bateau rentrant tranquillement au port, les divers visages de mon père me sont apparus, tous ceux dont il n'avait pas jugé bon de parler, par oubli, par peur, sûrement, de ne pas intéresser, parce que la vie, par ses quotidiens linéaires ou acrobatiques, écrase les souvenirs et la transmission, le partage de bien des moments simples, mais uniques.
Nos silences, également, étaient colorés de sens, remplissant l'air autant que les embruns, instants de respiration dans nos journées saturées de paysage et de vent. A se dire que parfois, les mots sont bien inutiles pour communiquer

Et puis, au détour d'une route, croiser un cimetière de bateaux, rendant soudain nostalgique,





















être fascinée par l'évolution d'une mouette, sur une cale


ou attendrie par un château éphémère laissé à regret à la marée par quelque enfant joueur, sur une plage déserte




















vibrer devant la mer, puissante et souvent colère, à cette époque de l'année


Respirer à grands poumons, pour se remettre d'un paysage qui coupe le souffle













jamais tout à fait le même, jamais tout à fait différent














Marcher dans la bruyère , sur les traces de mes propres souvenirs



Se dire qu'on pourrait vivre ici



















ou aborder ce bateau là Céder à des plaisirs simples

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu, ceci est un Kouign amann tout chaud...


Vivre, tout simplement!


Allez, promis, pour célébrer la fin de cette grande parenthèse iodée et à défaut de pouvoir, comme certaines, voler bien au dessus des nuages, je vous promets que je me remets aux choses sérieuses et reparle de recettes de cuisine, très vite.
ps: je sais que je m'étais engagée la dernière fois à de ne plus m'épancher sur la Bretagne, mais là, ce n'était pas possible... et puis... que j'aime changer d'avis parfois!

Conté par Alhya at 9/30/2007 07:50:00 PM

70 Comments:

Blogger veronica a dit...

mais tu sais que tu as la bretagne en toi alors comment pourrais tu y resister...
tous ces mots et ces images te ressemblent si bien il manque juste ton grain de folie...200000000 bisettes...

11:35 PM  
Anonymous marion a dit...

tu en avais bien besoin de ces VRAIES vacances ! Et n'oublie pas que tu es chez toi ici, et que tu fais ce que bon te semble :)
des bisous !

12:00 AM  
Anonymous bea at la tartine gourmande a dit...

C'est marrant, nous avons dine chez un ami breton hier soir, repas breton , et quelques autres amis invites etaient bretons aussi! ;-) On s'est regale de specialites bretonnes ;-) Bien jolies images.

12:12 AM  
Blogger annie dedicacessen a dit...

Ben voilà... j'ai envie d'y retourner maintenant...
Ben voilà...
Ben voilà.... toutes les photos ne s'agrandissent pas, ça valait bien la peine d'interrompre Melody nelson
Ben voilà...
les photos de soie bleue...
je pleure.
Quelque chose de TROP beau. pourquoi tout le monde ne le voit-il pas ? où est ce réconfort ? je vis sur cette terre où roulent ces vagues, la musique qu'elles font est la mienne.... toutes ces choses et toutes celles qui ne se disent pas... eau salée et sourire.

12:19 AM  
Anonymous Patrick CdM a dit...

Il est des fois où je me demande ce que j'aime le plus, la Bretagne ou le regard fusionnel que ses amoureux portent en eux, et là, tu me combles sur les deux tableaux.

J'ai particulièrement aimé "le paysage...jamais tout à fait le même, jamais tout à fait différent", c'est très exactement mon impression, quelle que soient la couleur des rochers, ou la geste de la mer, du vent, ou l'appel des bateaux, des îles (y compris celles de l'intérieur, comme Huelgoat), ou les volutes du ciel et des embruns.

Et oui, vivre là-bas, j'en reviens ce soir, et c'est bon de trouver tes mots, ton spectacle d'images, et de m'y retrouver souvent. Dans un mois, je pars seul me cogner à Ouessant ou Molène, hors du temps, là où le vent m'a poussé, définitivement.

1:15 AM  
Anonymous Lolotte a dit...

Cela me fait plaisir de revoir tant d'images que je connais si bien de part mon breton de pere;-) Il serait heureux de lire tes pensees sur son "pays";-)

2:55 AM  
Anonymous Carotte a dit...

La seule fois où je suis allée en Bretagne, il a plu à boire debout pendant tout le séjour...si j'y avais vu le quart de ce que tu nous présentes, je serais tombée en amour!!!

4:23 AM  
Anonymous lory a dit...

je vais sans doute me répéter,..mais j'adore la Bretagne!merci pour ces belles images..

6:51 AM  
Anonymous auntie jo a dit...

ce qui compte, chère alhya, c'est que tu ailles bien et que la pression ou l'angoisse ne soit plus présente… et la bretagne avait tout pour y contribuer! bises

7:24 AM  
Anonymous Valérie a dit...

Tu es ressuscitée, génial ! A très très bientôt ! Bises !

7:37 AM  
Blogger Audinette a dit...

tu en parles si bien de la Bretagne, comment pourrait-on t'en vouloir ?

7:45 AM  
Blogger Mamina a dit...

Toutes ces images sont tout ce que j'aime en Bretagne. Et même si ce ne sont pas mes origines, ce pays me plaît profondément... presque autant que l'Italie, tu te rends compte!
Avec tes photos, j'ai un peu l'impression d'avoir enfin les vacances que je n'ai pas eu cette année.

7:53 AM  
Anonymous Marie-Pierre a dit...

Tout le plaisir et pour nous...

8:27 AM  
Anonymous émilie a dit...

Bon... je ne ferai aucune remarque désobligeante sur le fait que tu étais à Paris sans prévenir. Même si je l'ai légèrement en travers de la gorge ;o)
Mais je te pardonne parce qu'enfin, ENFIN, tu as pris des vacances !!! Ouf !
Et ce furent de toute évidence de vraies vacances. Avec vent, pluie, mer déchaînée, magnifiques paysages, souvenirs, famille, rires... bref : parfaites ! Et tes mots ne s'en révèlent que plus légers, "heureux" d'être couchés sur... l'écran.
Meuuuh j'suis quand même bien contente de te revoir par ici !!!!

8:30 AM  
Anonymous mayacook a dit...

Oh que ça fait du bien au fil de la lecture de sentir que tes bnoeuds se dénouent....la Bretagne ta vas vraiment bien!! Bon retour!

8:50 AM  
Anonymous Liliy a dit...

J'ai beaucoup aimé que tu aies changé d'avis, en vérité! Merci pour ce nouveau voyage que tu nous fais un peu partager!
Bon courage pour la reprise!

8:52 AM  
Anonymous Bec à sucre a dit...

Comme elle est belle ta Bretagne...

8:56 AM  
Anonymous Nad0511 a dit...

J'ai adoré ton récit! et tes photos superbes me donnent envie de découvrir la Bretagne!

9:06 AM  
Blogger Rosa's Yummy Yums a dit...

Un beau billet truffé de superbes photos! La Bretagne est un endroit magnifique et si mystérieux...

Bises,

Rosa

9:43 AM  
Blogger Flo a dit...

Merci pour cette ballade bretonne toute en poésie et en beaux clichés ! La maison me plaît également ;-) Bisous !

9:57 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

Ce commantaire pour te remercier de parler magnifiquement bien de cette Bretagne où, en y vivant tous les jours, on ne se rend même pas compte de touts ces détails qui la rendent si attachante... J'ai cru reconnaitre le cimetière de bateaux de mon p'tit village natal. Merci pour ton billet qui remonte le moral quand on se plaint du temps qu’il fait aujourd’hui (on n’est jamais contents nous les Bretons!), et merci également pour tes recettes !
Amélie (Brest)

12:32 PM  
Blogger Tifenn a dit...

Ben dis, tu l'aimes ton "pôpa" tout comme ta Bretagne de mer et d'embruns...bon jour affectueux...

2:31 PM  
Blogger Gracianne a dit...

Se dire qu'on pourrait vivre ici...
Bon retour.

4:04 PM  
Blogger Tit' a dit...

Bravo, tu as gagné le KiKi #21 spécial Kouign Amann avec ta superbe recette !... Ah ?! L'est pas de toi ?! Bon, bah heu... Tant pis pour toi alors, c'est Marion qui gagne !
Hihi ! ;)
Content de te revoir. Content de lire ces jolis mots qui sonnent comme étrangement familiers à mes oreilles. Lorsque tu as traversé Huelgoat et sa région, tu marchais sur mes traces, des traces vieilles de mon enfance, vieilles d'une vingtaine d'années, mais toujours bien là, j'en suis sûr, telle la roche tremblante sur son socle meuble depuis la nuit des temps, tel le gouffre du diable résonnant du rire diabolique du maître des lieux si l'on tend bien l'oreille par dessus le bruit de l'eau qui défile sous les pieds, telle la hutte de chaume du sabotier aux fenêtres encrassées et dont la cheminée recrache une fumée épaisse et acre nuit et jour. Oui, Huelgoat, v'là bien la terre de mes ancêtres !

6:27 PM  
Anonymous Patricia a dit...

Mon Dieu, qu'il doit - qu'il va ? - être difficle le retour à "l'autre pays"...

6:30 PM  
Anonymous Marielle a dit...

quelle chance tu as eu là, découvrir ton pôpa en tête à tête. le mien est parti trop tôt, avec tous ces secrets d'enfant surement pas assez aimé. que j'aurais voulu pouvoir lui parler d'adulte à adulte et non de père à fille entre lesquel il y avait des conflits.

6:39 PM  
Anonymous bcommebon a dit...

Des images qui me rappellent que mon séjour à Pleubian est déjà loin… grâce à toi je suis, l'espace d'un instant, un peu en vacances …

7:11 PM  
Anonymous Lilo a dit...

Ah la Bretagne... comment ne pas tomber amoureuse de cette région ? Ton reportage photos et les textes sont très beaux, poétiques. Merci pour ces minutes de vacances virtuelles !

8:03 PM  
Anonymous eglantine a dit...

Tu es très rare en ce moment mais tes passages ne laissent pas indifférents. Tes mots font vibrer et pour un peu je penserais presque que j'ai du sang breton dans les veines tellement j'ai l'impression d'être la-bas....

8:08 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

que c'est bon de te revoir et de ressentir à travers ce post que tu vas bien!
tu parles si bien des choses que tu aimes .. je t'envie !
avec RV , nous rêvons d'aller visiter cette si belle région , j'espère y aller un jour , et ça serait tellement agréable que tu nous guide dans cette découverte
je te sens sereine et prête à affronter tous les obstacles de la vie ...mais est-ce vraiment que la Bretagne qui te fait cet effet là ;-)

gros gros bisous

khala

8:35 PM  
Anonymous Killis a dit...

Merci, c'est beau...

8:45 PM  
Blogger jp a dit...

Quelle note
et les photos...
on dirait que tu aimes la Bretagne
non ?

10:41 PM  
Blogger MachaMalo a dit...

Qu'est ce que ça fait longtemps!! Et quel magnifique post! Tu me rends bien nostalgique!! (j'aime beaucoup la première photo avec les rayons du soleil qui filtrent à travers les nuages!)

8:53 AM  
Anonymous bergeou a dit...

ça fait du bien de te revoir chère turtle, contente que ce séjour breton ait apaisé tes angoisses !

10:15 AM  
Anonymous Estèbe a dit...

Exquise prose douce-amère et embuée d'embruns.
Au fait, si vous avez aimé Arcade Fire, essayez donc Patrick Watson.
http://www.patrickwatson.net

10:15 AM  
Blogger Hilda a dit...

Je pensais que tu allais nous donner la recette de ton Kouign Amann, mais j'ai beaucoup aimé ton récit. Je ne suis pas bretonne du tout mais j'ai toujours l'impression de rentrer un peu chez moi quand j'y vais (chez des amis d'enfance presque tous les ans), ce qui est bizarre quand tu considères que je viens en fait d'un pays chaud et moyen-oriental. Enfin, de bien jolies photos, et j'ai hâte de voir tes nouveaux récits culinaires.

12:23 PM  
Anonymous estelle a dit...

figure-toi que je n'ai jamais mangé de kouign amann de ma vie ... shame on me !!!
Que de belles photos en tout cas, bravo, mes souvenirs de Bretagne remontent à il y a fort longtemps (1988) mais j'ai été marquée par Saint-Malo, par Perros-Guirrec et aussi par le fameux château de la duchesse Anne ... Tu me donnes envie d'y retourner

7:07 PM  
Blogger Chrystel a dit...

Comme elle est belle notre Bretagne Alhya. Merci de ta visite chez moi. J'en suis ravie, ravie.
Bisous. Chrys

8:58 PM  
Blogger Hélène (Cannes) a dit...

Tu as bien fais de partir ... pour mieux nous revenir ... Tes billets me manquaient !
A bientôt
Hélène

9:45 PM  
Anonymous Chris a dit...

Que de belles photos de ta chère Bretagne! Tu me donnes envie de vacances dans cette région et pourtant ce n'est pas d'actualité pour moi en ce moment...
Il faut absolument que je fasse un kouign amann...

10:15 PM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

je savais que j'avais raison de le garder pour la fin ce nouveau billet que je voyais sur bloglines...a turtle in the kitchen, 1 new...pas lire en vitesse et laisser un commentaire non, finir la journée et prendre le temps de lire, fermer les yeux, sourir et vivre un peu de ces moment avec toi. Et tu imagines bien que je ne suis pas déçu pour le coup, des images plein la tête...je suis très content de te relire, mais ca, tu le sais déja n'est-ce pas ? ;-) merci pour tout ca miss turtle! biz!

11:37 PM  
Anonymous mickymath a dit...

quelles magnifiques photos alhia!!! bravo!! biiiiises micky

9:20 AM  
Anonymous pom d'api a dit...

Belle balade !!! et recette

3:17 PM  
Anonymous fabienne a dit...

D’îles en îles, de phares en phares, et de forêt en forêt tu es arrivée à me déconnecter complètement de la course au temps quotidienne. « Communiquer » n’a pas nécessairement besoin de mots et tes splendides photos racontent à elles seules une histoire, celle d’un cœur breton et, grand dieu, qu’est-ce qu’il cogne celui-là ! Merci pour tes mots et tes images. Bises

5:01 PM  
Anonymous Babali a dit...

Merci pour ce voyage

9:17 PM  
Blogger Sindy a dit...

Tes photos sont tout simplement magnifiques !

9:59 PM  
Blogger Sophie a dit...

De bien belles vacances... Je pourrais presque respirer l'odeur de la mer tant les photos parlent d'elles-même. Bon retour !

10:15 PM  
Anonymous Eleonora a dit...

Je garde un bon souvenir de la Bretagne. D'un endroit paisible de beauté, Avec tes photos, je reconnais les endroits que j'ai visité. Merci pour la ballade. Bonne journée.

7:21 AM  
Anonymous eva a dit...

On devine que dans cet environnement, il est peut-être un peu plus facile de prendre son temps et profiter de ces petits moment ...

9:12 AM  
Anonymous lydian a dit...

Hummm! tu me fais envie avec toutes ces belles photos de ta Bretagne, tu as vraiment dû te régaler avec la derniére!

11:38 AM  
Anonymous Mijo a dit...

Je connais un Korrigan isolé sur Paris qui aimerait surement retourner en forêt de Huelgoat.

4:00 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

la musique est superbe pour accompagner ton billet....qu'est-ce que j'aimerais m'envoler telle une mouette pour découvrir la bretagne pour laquelle tu as autant d'amour....
kashyle

9:58 PM  
Blogger agnes a dit...

Et bien nous voilà repartis pour un petit supplément, les vacances en Bretagne, quel bonheur de les partager un peu et de voir ces photos un rêve en rab !! Bises

10:54 AM  
Anonymous Mika a dit...

Bonjour Alhya, merci pour toutes ces belles photos qui me rappellent mes origines bretonnes! Merci également pour toutes les bonnes recettes que tu publies sur ton blog.Un petit clin d'oeil de ton blog sur le mien (j'espère que cela est permis)
Très bonne continuation
Mika

12:10 PM  
Anonymous salwa a dit...

je pense que je tomberais facilement amoureuse de ce coin si jamais j'y mettais un jour les pieds !

8:15 PM  
Anonymous Eliflo a dit...

Moi ça ne me dérange pas du tout que tu parles encore de la Bretagne, que tu partages avec nous tes photographies et tes sentiments à son égard. Je te souhaite une rentrée zen.

2:52 PM  
Anonymous inoule a dit...

Merci pour ces superbes photos !!! Et pourquoi arrêter de parler de cette magnifique Bretagne que j'adore moi aussi ????

3:02 PM  
Anonymous Morgane a dit...

Merci pour ces photos. Ma Bretagne me manque et grâce à toi je viens de prendre un grand bol d'air. Ça fait un bien fou. Et puis ce kouign-amann...!

10:39 PM  
Anonymous Hélène a dit...

Merci pour toutes ces photos et cette hymne à la Bretagne.

10:10 AM  
Anonymous Sylvie a dit...

Merci pour ce bon bol d'air breton si agréable ! ;o)

11:49 AM  
Anonymous Marie-Thé a dit...

Ton reportage et les photos sont superbes, paroles de bretonne, je connais pratiquement tous les endroits Quelle est belle La Bretagne et comme tu en parles si bien,et le kouign amann tu es la reine en la matière !! Kenavo

6:47 PM  
Anonymous tarzile a dit...

Quel beau voyage.

3:56 AM  
Blogger confituremaison a dit...

Je ne connais pas la Bretagne, mais grace a ces photos, je comprends un peu, maintenant :)

6:24 AM  
Blogger stef a dit...

J'espère que cet épanchement breton se reproduira pour mon plus grand plaisir... merci

1:46 PM  
Anonymous lili violette a dit...

wouin, moi j'aime pas les blogs qui montrent plein de photos de la mer, ça me manque c'est affreux. J'en ai marre, moi aussi je veux aller à la mer! Maintenant. arg, et en plus ça marche pas, je veux aussi que la téléportation soit enfin efficace! (qu'est ce qu'ils foutent les scientifiques qui bossent là dessus, ça avance pas beaucoup je trouve). Tout ça d'écrit à cause de cet océan. Allez, je retourne au boulot. Le travail c'est la santé...

2:20 PM  
Blogger brigitteguyane a dit...

Je suis allée une fois en bretagne à Ker gleger(pas ûre de l'ecriture) près de la bais des trépassés, chez des amoureux de la lande et de la nature pure. Une petite voix me dissait que j'y reviendrais un jour...sera -se toi qui m'initieras ?? j'aimerai bien

2:22 PM  
Blogger guylaine a dit...

j'ai pris une grande bouffée d'air en te lisant, Tu es aussi attachée à la Bretagne que moi à la Corse, bises !

8:58 PM  
Anonymous mimosa a dit...

aa toi tu sais me donner envie de retourner en Bretagne (bon ok il ne faudrait pas me supplier non plus). steuplé ne change plus d'avis et continue de nous faire partager ces voyages! 4 jours avec mon sac à dos sur l'île de Bréhat l'année dernière et plus une seule photo...toutes les tiennes me font revivre de belles découvertes! merci pour ce beau billet!

11:58 PM  
Blogger Alhya a dit...

**Veronica, c'est vrai, la Bretagne me parle et m'apaise, mais la folie n'est jamais très loin!
**Oui, Marion, j'en avais besoin et j'en ai profité...
**Béa, je suis sûre que vous avez passez une soirée exquise, et merci pour le compliment
**Annie, ton commentaire me touche à un point que tu n'imagines pas,un grand grand merci, iodé et ému
**Patrick, si je ne savais déjà que tu ressens tout ce que tu écris et ce que tu ne dis pas, je penserai que je viens de rencontrer un être rare, mais je le sais déjà,en fait!
**Lolotte, ça me touche beaucoup, ton père est forcément un gars bien :))
**Carotte, juste te dire qu'il n'est jamais trop tard pour une telle rencontre...
**De rien, Lory, tout le plaisir est pour moi!
**Aunty Joe, oui, enfin!! merci!
**Valérie, à très très vite, et ressuscitée est le terme!
**Audinette, merci, merci!
**Mamina, j'espère bien te le faire visiter mon pays, un jour!
**merci, Marie Pierre!
**Emilie, c'est promis, ma prochaine escale à Paris, je te préviens!
**Merci Maya, ça me touche beaucoup!
**Liliy, la reprise est beaucoup plus facile, maintenant!
**Oh oui, Bec à sucre! oh oui!
**Nad, il faut y aller, sans faute!
**Rosa, tu as raison, mystérieux et beau!
**Flo, j'aimerais beaucoup qu'elle soit mienne aussi!
**Amélie, un grand merci pour cet adorable message, oui, je me doute qu'en y vivant, on peut parfois oublier un peu sa chance! kenavo!
**Tifenn, oui, je l'aime, mais il ne faut pas lui dire, hein!!:)
**Merci Gracianne, une fois de plus, l'essentiel est là, pas loin
**Ah Tit, la fameuse roche tremblante et la grotte.. magique! vraiment! j'ai cru y sentir ton parfum, effectivement :))
**Patricia, mais cet autre pays a ses avantages, aussi, merci...
**Oui,Marielle, j'ai mesuré toute ma chance d'avoir une telle occasion, et ça me laisse encore un peu émue..
**BcommeBOn, je te remercie, tu photographies tellement bien que je me sens souvent bien petite..
**Lilo, je sais que tu connais aussi, ça me touche d'autant plus!
**Eglantine, voilà qui fait chaud au coeur, toujours un peu peur de perdre le fil en m'en allant, mais non les meilleurs sont toujours là...
**Oui, Khala, je suis enfin sereine et épanouie, pourvu que ça dure...et j'espère qu'avec RV vous viendrez m'y voir, un de ces jours...
**De rien , Killis, merci à toi
**JP, non... ah si! merci d'être passé, toujours un grand plaisir...
**Machamalo, oui, ça faisait bien longtemps, et je suis toute contente de voir que tu ne m'oublies pas!
**Merci Bergeou, c'est exactement ça!
**Estèbe, je suis allée entendre, c'est tout à fait excellent, un grand merci, pour mes oreilles et le reste!
**Hilda, merci. J'avais déjà donné une recette de kouign amann, c'est pourquoi je ne l'ai pas redonnée.. la cuisine ne saurait tarder!
**estelle, ah! st malo et perros guirec! il te faut y retourner, cela dit, ne pas avoir goûter de kouign, m'enfin!!
**Chrystel, oh que oui,elle est belle, belle, belle...!
**Hélène, tu es un amour, un grand merci! ça réconforte et donne du baume au coeur!
**Chris, ah oui, fais le! un bon moyen de compenser le manque de Bretagne!
**Claude Olivier, non je l'oublie!! :)) mais que c'est doux de te lire aussi, toi, ton enthousiasme et ta gentillesse!
**Merci Micky!!
**Merci Pom d'api!
**Fabienne, mais tu veux que je fonde en larmes devant mon écran? :)) merci!
**De rien, Babali, tu me fais si souvent voyager, que c'est un juste retour des choses!
**Merci Sindy!
**Ah, Sophie, si tu savais! bon allez, il faut s'y remettre, maintenant!
**Eleonora, ravie que ça ait pu te plaire!
**Oui, c'est sûr Eva, là bas, on vit au rythme des marées, des saisons et des pêches...
**Oui, Lydian, ça pour me régaler!!
**Mijo, chiche? mais je t'accompagne!!
**Kashyle, je t'y emmenerai, crois moi!
**Agnès, oui, il n'y en jamais trop, quand on aime!
**Mika, tout est permis! surtout quand c'est fait avec générosité et gentillesse! merci pour ta visite!
**Salwa, ma vieille (je me permets, hein!!) quand tu veux!!
**Eliflo, alors je prends ton souhait et je croise les doigts!
**Inoule, et bien je ne sais pas en fait:)) peut être pour ne pas avoir l'air de ne parler que de ça? :)
**Morgan, avec un nom pareil, forcément!! oh qu'il était bon... et chaud!
**De rien, ma chère Hélène, c'est toujours un plaisir de voir que cela plaît..!
**Pareil, Sylvie, je suis ravie de voir que ça te plait!
**Marie-Thé, quelle fierté! quand les bretons se reconnaissent, c'est le plus beau des compliments!
**Tarzile... oh que oui!!
**Confiture Maison, j'espère qu'à ta prochaine venue en France, tu auras la possibilité de t'y balader!
**Voilà qui me touche, Stef! merci!
**Liliviolette, je bosse dur sur la question de la télétransportation.. bon , pour l'instant, ça porte pas trop ses fruits, mais sait-on jamais!
**Brigitte, ma chère Brigitte, mais alors quand tu veux! je serai trop honnorée d'une telle mission!
**Guylaine, oui, c'est très juste, je ressens aussi ton amour pour la Corse, sur ton blog! et j'aime cela!
**Mimosa, l'île de Bréhat, ça faisait des années que je n'y étais pas allée.. et c'est vraiment sublime! ravie que cela t'ai rappelé tes souvenirs!

8:44 PM  
Anonymous agastache29 a dit...

Mais dis moi, quelque chose m'intrigue....ta mouette, elle ne ressemblerait pas plutôt à un goeland ?

9:01 AM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home