A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Un Cake aux fruits secs moelleux et ambré, pour deux thésardes échouées sur un rocher breton

mars 04, 2008

Un Cake aux fruits secs moelleux et ambré, pour deux thésardes échouées sur un rocher breton


Savez vous à quoi ressemblent deux thésardes amies qui s'échappent 8 jours travailler en Bretagne pour casser le rythme, la solitude de la rédaction, et la fatigue ?
A deux poussins tombés du nid à l'aube, ordinateurs en bandoulière, tirant à bout de bras d'énormes valises remplies de trois tonnes de documents et livres divers, se nichant au milieu de quelques jeans, de pulls bien chauds et autres tenues tout confort, passablement excitées à l'idée de seulement changer d'air.
A deux vraies filles aussi, faisant l'indispensable pause au kiosque à journaux, rayon femmes pour l'une, cuisine, pour l'autre (je vous laisse deviner laquelle a opté pour la seconde option;-) ), histoire d'acheter quelque lecture récréative en prévision du long trajet en train, et qui, enfin bien installées dans les sièges, n'en finissent pas de piapiater et de pouffer comme des petites folles, trop contentes de se raconter les derniers rebondissements de leurs vies passionnantes et irrésistiblement drôles, contées à travers mille anecdotes du quotidien, ne voyant pas les longues heures s'égrainer, ni les paysages défiler, toutes surprises, tout à coup, de découvrir un ciel noir, si breton, s'épanouir au dessus de leurs têtes, lorsqu'elles se retrouvent sur un quai de gare perdu dans la campagne... Plouaret Tregor, nous voici!
Une pause au supermarché, exploitant l'adorable cousin venu nous chercher en voiture pour nous conduire à bon port, histoire de faire le plein de bonnes choses pour affronter les longues heures de travail à venir, et nous étions parées.
Bien sûr, la clim du train, sur ma petite forme d'un mois de février éternel, a fait son petit effet et j'ai récolté un bon rhume pour me tenir compagnie et me pousser à faire de grandes flambées dans la cheminée, luxe ultime de cet appartement breton qui, en plus d'avoir cette vue incomparable sur la mer, se paie le luxe du confort.
Juste histoire de me narguer, ce jour là, ma Bretagne chérie n'a pas daigné montré le bout d'un rayon de soleil, pour me permettre de faire découvrir à mon amie la beauté d'un coucher de soleil irisant l'eau de ses reflets orange et or. Au lieu de cela, nous avons eu la tempête, la pluie et le crachin. Mais, à croire que je choisis bien mes amies, elle a été immédiatement séduite, emballée par la vue des quelques courageux affrontant les embruns pour faire quelques heures de planche à voile ou de surf sur les vagues déchainées.
Mieux encore, recluses que nous étions dans l'appartement, nous avons travaillé comme jamais, mélange de fou-rires et de concentration, ne relevant le nez de nos écrans d'ordinateur que pour faire des thés parfumés et bouillants, débattre de quelques difficultés rédactionnelles auxquelles l'une ou l'autre se heurtait, ou lorsque nos estomacs nous rappelaient à l'ordre et me poussaient à préparer en quelques minutes un repas réconfortant.
Nous avons ainsi enchaîné les journées de travail, et les petits maquereaux grillés, les beaux morceaux de boeuf saisis en croûte de fruits secs, leur donnant du fondant et une cuisson à coeur, ou encore marinés dans une sauce soja, tout ce petit monde joyeusement accompagné de belles poêlées de légumes d'hiver au lait de coco et autres nouilles japonaises sautés, enfin, quelques veloutés de châtaignes ou de carottes pour aider, le soir venu, nos petits corps exténués par l'effort intellectuel et les quelques verres de vin blanc sirotés devant l'âtre à se réchauffer.
Une vraie sinécure, aérées que nous étions malgré tout par notre bonne heure de marche quotidienne dans le crachin breton.
Evidemment, je noircis un peu le tableau. En réalité, il y a eu cette douce journée d'éclaircies, où j'ai pu sortir l'appareil photo, pour mitrailler ma Bretagne sous ses habits hivernaux.
Non, vraiment, cette semaine s'est égrainée à toute allure, parenthèse enchantée qui nous a permis de rentrer à Lyon requinquées et avec cette douce sensation du devoir accompli.






Et regardez qui j'ai croisé au cours d'une de nos balades....



Vous ne trouvez pas qu'elle a un vague air de ressemblance avec une certaine Turtle?
Lorsque je travaille assidument de longues heures, comme ce fut le cas là bas, j'ai besoin, le soir venu, de cuisiner quelques douceurs. Profitant de mon achat du voyage, j'ai illico tenté une recette que proposait le numéro du mois de février de Elle à table. Je n'ai pas regretté. En la préparant, je me disais qu'elle serait parfaite pour nos petits déjeuners, et j'ai vu si juste que ce fut un peu le fil conducteur de nos réveils bretons au petit matin.
Même si les photos, prises à la va-vite, ne lui rendent pas assez honneur à mon goût, je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer la recette. Je vous livre, avec les quelques petites modifications effectuées par mégarde, je le promets, la recette du cake fondant, parfumé à souhait au rhum ambré, qui m'a comblée, à placer dans la droite ligne du précédent, le cake au chocolat et à l'huile d'olive dont je vous parlais ici.
En avant pour le Cake ultra moelleux aux fruits secs très rhumé de deux thésardes exilées sur un rocher breton
Ingrédients:
  • 250 g de farine
  • 150 g de beurre ramolli
  • 125 g de cassonade
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 15 cl de rhum brun
  • 50 g de raisins de corinthe
  • 50 g de dattes
  • 20 g de noisettes
  • 50 g d'abricots secs
  • 50 g de figues sèches
  • 3 càs de miel




Marche à suivre:

  • Mettre tous les fruits secs dans une casserole avec 10 cl de rhum, porter à frémissements, laisser refroidir
  • Préchauffer le four à 210 °C
  • Travailler le beurre en pommade, ajouter la cassonade, et incorporer les oeufs un à un
  • Travailler la pâte à la cuillère en bois, pour qu'elle soit lisse, ajouter la farine et la levure tamisées, travailler quelques minutes en versant 5 cl de rhum Beurre et chemiser un moule à cake, égouttez les fruits secs et les farine, les incorporer à la pâte, glisser au four (bon, moi, à ce stade, j'ai bien sûr mis tout le rhum, au lieu de ne mettre que les fruits)
  • Cuire 10 minutes à 210 °, puis 30 minutes à 180°C
  • Si nécessaire, couvrir en milieu de cuisson avec un papier sulfurisé
  • Lorsque le cake est cuit, verser les 10 cl de rhum, mêlés avec 3 c à soupe de miel, sur le dessus du cake (me rendant compte à ce stade de mon erreur, j'ai rajouté un sirop, fait d'un mélange d'une cuillère- ou 2 ou 3, je ne me souviens plus précisément ;o)-à soupe de rhum et d'un peu d'eau, en plus du miel)

Bilan des courses:

Dès le deuxième soir, j'ai mis à profit l'achat du train et concocté cette petite merveille. Il faut dire qu'à ce stade, j'étais passablement enrhumée et après quelques huit heures de travail assidu, j'ai eu bien du mal à me concentrer sur la marche à suivre. C'est pour cette raison qu'au lieu de garder le rhum pour le glaçage post cuisson, je l'ai incorporé dans la pâte. Je ne peux vous dire ce que donnerait la recette suivie à la lettre. Ce que je peux vous dire, en revanche, c'est combien la version que j'ai réalisée était ultra moelleuse.

Effort surhumain pour la gourmande que je suis, je n'ai goûté ce cake que le lendemain, au réveil.
Et pourtant, lors de la cuisson, s'échappaient de douces odeurs de rhum et de sucre, qui me parlaient tout particulièrement, avec mon rhume qui me donnait des envies irrésistibles de grog, des parfums à vous pousser hors du lit en cas d'insomnie pour en déguster un morceau volé. Heureusement pour moi, en Bretagne, jamais d'insomnie, le bruit des vagues me berce et m'empêche tout réveil inopiné au milieu de la nuit.
Je vous laisse imaginer le plaisir, le lendemain aux petites heures, l'appartement encore à peine éclairé par les premiers rayons de lumière, de découper enfin sa croute rebondie et dorée, pour découvrir son coeur tout moelleux...
Il était aussi bon qu'il en avait l'air, avec sa texture un peu mouillée, juste sucré à souhait et gourmand avec ses fruits secs tout moelleux et parfumés. Au fil des jours, son goût de rhum s'est accru, au point que j'ai bien cru le troisième jour que j'allais finir un peu bourrée à force d'en déguster des morceaux replets.

Une petite tranche pour demain matin?

Conté par Alhya at 3/04/2008 10:22:00 PM

53 Comments:

Blogger senga a dit...

Un cake aussi doux que ce billet plein de bonheur tout simple, d'amitié et de sensation si bonne du devoir accompli... tu as passé de belles et bonnes semi-vacances... Amitiés... je viens à Lyon dans 10 jours !!!!!

10:35 PM  
Anonymous Soho (chocoholic) a dit...

Ma tutrle, tu ne m'en voudras pas, j'en suis sure, de préférer ta version huile d'olive chocolat à celle que tu nous présente aujourd'hui.
Ceci dit ton billet m'a enchantée... moi qui tente depuis X années de convaincre Mr Chocoholic, que , si le Bretagne c'est beaaaaaaaaauuuu et que non, la cote ouest ne s'arrete pas au sud d'Arcachon... tu m'as (un peu) emmenée en vacances en Bretagne.

Au fait, tu as mal cadré ta photo de rocher breton... si si! je t'assure, là, à droite... on voit le bout d'un petit rocher... je suis sure que c'est un rocher en forme de casserole : obligé, à coté d'un rocher - turtle !!!

Kiss

10:42 PM  
Anonymous Choupette a dit...

C'est toujours un bonheur de te lire, nous sommes tous transportés en Bretagne, je sens les embruns, je me protège du crachin et je sens les effluves de ce cake au parfum de rhum !

11:09 PM  
Anonymous Guillemette a dit...

J'en viens a regretter de ne pas etre moi-meme thesarde ;o)
Moi qui n'aime pas trop les cakes aux fruits secs celui la me tenterait bien dis !

11:19 PM  
Blogger bergeou a dit...

Même si ce cake ne me semble pas indiqué dans mon état (surtout dans ta version) il me plaît terriblement. Encore une jolie ballade bretonne au son de très beaux morceaux (dommage que je ne sache pas lesquels). Moi je dirais que ce n'est pas un rocher casserole qui est caché sur la photo mais un rocher en forme de moule à cake, vu tes dernières réalisations.

12:07 AM  
Anonymous Lilie a dit...

J'aimerais moi aussi pouvoir m'exiler, dans une région aussi envoûtante que la Bretagne ! J'aime beaucoup ce cake, ta description en restitue tous les parfums... Un délice !

7:19 AM  
Blogger Hélène (Cannes) a dit...

Cette semaine bretonne a dû te faire beaucoup de bien ! Quant au cake, il me semble qu'il convenait tout à fait à la situation ... Je sens l'odeur du rhum d'ici ... Tiens, j'ai de superbes fruits confits artisanaux en stock ! (pas de fruits secs, on a tout mangé sur les pistes ...). Je vais me préparer un joli cake aussi !
Grosses bises
Hélène

7:27 AM  
Blogger Mamina a dit...

Ton préambule me fait mesurer avec nostalgie qu'il y a bientôt 2 ans que je ne suis pas allée en Bretagne. Grâce à toi, je viens d'y faire un petit tour et c'est en te disant merci que je te pique une tranche de cake... Bisous.

9:00 AM  
Blogger Tifenn a dit...

Mmmm, ce parfum là! imagines toi que le rhum "dessert" disparaît ici, dès que les hommes se retrouvent au coin du poêle un soir de crachun noir. Une excuse du genre "tuons les microbes " pour me vider ma petite bouteille, pour une fois que j'en achète!! enfin, pour te dire que je vais en reprendre, après un morceau pareil. PS, je connais ce rocher, mais je n'ai aucune excuse.

9:37 AM  
Blogger Natalia a dit...

Hummm tout ce que j'adore dans les gâteaux du petit déj.... j'ai aussi repéré cette recette, il faut que je tente rapidement...

9:56 AM  
Blogger Miechambo a dit...

Des vacances studieuses..... toutes mes félicitations !
Mais aussi une douceur irrésitible aussi bien dans la rédaction du billet que dans la recette proposée.
Tu es revenue en pleine forme.
Michèle

9:58 AM  
Blogger Provence a dit...

J'avoue que le rhum au petit déjeuner, je n'aurais pas osé....mais après tout soyons fous!

10:03 AM  
Blogger allulou a dit...

Je cherchais justement un cake pour nos petits déjeuner... il est superbe...

10:11 AM  
Blogger Flo a dit...

Je ne suis pas d'accord, les deux premières photos sont très belles, et rendent honneur à ce cake ô combien appétissant :-)

10:14 AM  
Anonymous Mamzelle Gwen a dit...

Excuse mon ignorance, mais tu dis "MA Bretagne" parce que tu es bretonne ? (Si c'est le cas, toute la blogosphère doit déjà le savoir... sauf moi :-( )
Costarmoricaine ?

10:22 AM  
Blogger Claire a dit...

Heheheheh mais c'est un sacré ptit déj de thésardes ça!
J'suis tout à fait d'accord avec Flo Bretzel, les photos sont très bien, que vas tu chercher la Turtle?!!
Bon courage pour ta thèse! Je suis sûre que tu as bien avancé et que tu vas bientôt en voir le bout!
Bises et bonne journée!

10:27 AM  
Anonymous mayacook a dit...

J'aime tes carburants!!! Bon courage pour la reprise!!

10:31 AM  
Anonymous Colette MARTINIC a dit...

Ah ,la BRETAGNE ,en te lisant j'ai vu des années de souvenirs passés sous mes yeux ....Plouaret ma maman était garde barrière sur la ligne PLOUARET- LANNION ,toute mon enfance à regarder les trains passés ....Merci ....et ce cake...!

11:09 AM  
Blogger savoureusesaveur a dit...

en te lisant, j'ai réouvert la porte aux souvenirs de ma jeunesse lorsque moi aussi je préparais mon travail de fin d'études...Ce sont de si beaux, si bons moments, des instants chargés d'émotions les plus diverses qui en font des souvnirs impérissables. Malheureusement pour nous, nous n'avions pas accès aux cuisines et nous n'avions pas de rocher où aller chercher une turtle gourmande gourmette pour nous préparer de si savoureuses douceurs. Bises

12:44 PM  
Anonymous aurelia a dit...

ah turtle, je suis pas (encore?) thésarde, mais je connais bien la solitude de la rédaction! moi aussi jveux venir rédiger en brtagne!;) en plus ton cake semble tout bonnement délicieux...

12:51 PM  
Blogger Tit' a dit...

J'suis pas thésard -j'ai laaargement passé l'âge !-, mais j'irais bien moi aussi m'exiler au camp retranché de Cake-au-rhum, au pied de se rocher qui ressemble, il est vrai, à cette si sympatoche tortue que je croisais lors d'une soirée boulo-billancourtoise des plus fameuses il y a peu ! :)

1:38 PM  
Blogger Bea a dit...

Quelle jolie petite escapade, en depit du travail et des bouquins ! Ca donne envie d'y etre et de se blottir au coin du feu.

2:17 PM  
Anonymous hélène a dit...

Tes photos me rappellent l'Ecosse.Remarque à vol d'oiseau, ce n'est pas si loin. Il y a pire comme condition de travail. Tous ces fruits secs dans ton cake me mette l'eau à la bouche.
Bises

3:02 PM  
Anonymous Patricia a dit...

Je suis aussi une inconditionnelle des cakes aux fruits secs en période de sollicitation intense !

3:20 PM  
Blogger Patrick CdM a dit...

L'intérêt de ne pas être thésard, c'est qu'on peut boire le rhum nature sans tout ce superflu qu'il parvient toutefois à humaniser! En plus celui de la Martinique, hein, je ne te dis pas le poids des valises au retour...

En lisant ton joli billet, je revois (avec une énorme pointe d'émotion) Treb, la cheminée, la cuisine, la vue : En plus de la solidarité, voilà une seconde raison pour finalement me mettre à une thèse, mais tu feras un petit effort pour moi, en réalisant franchement un baba au rhum, tu y étais presque, ne renonce pas!

Et ne me dis pas que tu as totalement renoncé aux magazines féminins???

3:47 PM  
Blogger annie dedicacessen a dit...

Mais qu'il est beau ce cake ! Mais qu'il est beau. Tu sais quoi ? C'est sans doute maintenant, après des jours de ciel noir, que tu peux dire que tu l'aimes vraiment, puisque tu l'aimes quand même.

4:04 PM  
Blogger Flo Bretzel a dit...

Voilà un billet qui sent bon le large et les embruns. Quand à ce cake archi-moelleux, j'en veux bien une tranchette pour demain matin!

4:44 PM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

A défaut de prendre le même train que vous, pipettes et boites de pétris dans mon sac, je me contente de m'échapper quelques instant en imaginant la chose...que c'est bon de changer d'air! J'aurais bien besoin d'un peu d'air aux parfums de sable blanc et de bout du monde...cela n'est qu'un rêve, mais bon, c'est déjà ca n'est ce pas! Un peu de moelleux dans ces journées de fou m'irait très bien ;-) biz

4:53 PM  
Blogger Brigitte a dit...

Et voilà que mon internet revient juste à temps pour te lire !
J'espère que ta Bretagne sera venue à bout de la petite mine que tu affichais!
Bou diou ça sent le rhum, ça me tente un cake pareil !
bisous doux

8:58 PM  
Anonymous Sha a dit...

Et dire que je n'ai même pas ouvert le Elle à Table... et dire que moi aussi j'étais enrhumée... et dire que je veux une part pour... tout de suite ! Ben oui je ne vais quand même pas attendre demain matin !

9:51 PM  
Blogger Tchiken a dit...

C'était bien cool ce petit trip breton... on le refait quand tu veux... super post qui me donnerais presque envie d'en réécrire un... bises

10:48 PM  
Blogger Clairechen a dit...

Me revoilà, après une bien longue absence sur ton blog. J'espère que tu ne m'en veux pas mon adorable Alhya. Je vois que tu es retounée dans notre Bretagne. Elle me manque, c'est pas possible.
Il faut absolument que j'y retourne.
Ton cake me fait plus qu'envie, surtout en imaginant une promenade le long de la mer avec un vent qui souffle tellement qu'on a l'impression qu'il va nous enlever les cheveux.. Et puis, on rentre dans la maison chaude et déguste une part de ce cake avec un bon chocolat chaud (pour moi) ou un thé (pour toi)!!!

1:09 PM  
Anonymous Marielle a dit...

De magnifiques photos de ta nature préférée, un cake très tentant par son moelleux, encore un très bon moment passé en ta compagnie. bisous chère Turtle !!

1:25 PM  
Blogger cath.woman a dit...

Des fruits secs et le parfum du rhum dans un gâteau, voilà de quoi m'attirer.

4:01 PM  
Anonymous annestramgram a dit...

Miam ! Je m'en paierais bien une tranche !!!

10:38 PM  
Anonymous Virginie a dit...

Tu me donnes envie de partir avec une tranche de ce cake sublime...
Waouhhh, tiens je m'y vois déjà à contempler la Turtle en écoutant le bruit des vagues...

10:53 PM  
Blogger Sophie a dit...

Cette photo de turtle éternelle en pierre me rappelle que j'avais vu ta maison en Egypte.
Et cette recette de cake au rhum, ayant moi même un peu mal à la gorge, je crois qu'il sera bien meilleur que le goût des médicaments et surtout tellement plus gourmand ;-) ! :)))

1:36 PM  
Anonymous Eryn a dit...

Ecoute, ce cake a la texture rêvée ! J'hume d'ici le parfum du rhum ambré que j'affectionne tant en pâtisserie, et ces fruits secs ... J'en redemande !

Bises :)

3:27 PM  
Anonymous Marie-Thé a dit...

A travers la lecture de ton billet je ressens ton "amour" pour la Bretagne et l'on voit que tu t'y sens vraiment bien, associer travail et cuisine c'est formidable ! ton cake gourmand me donne envie de goûter aussi au mien qui sort du four ! et pour le réveil pas de problème avec un tel petit déjeuner ! bises

10:06 AM  
Anonymous Tiuscha a dit...

J'aime me balader en Bretagne avec toi, c'est vrais que ce rocher "te" ressemble... J'aime le côté très "rhumé" de ton cake moelleux !

10:21 PM  
Anonymous Catherine a dit...

Je piapiaterai bien longuement sur ce cake... quoique, j'en croquerai bien une bouchée, tout simplement, en regardant par la fenêtre le crachin normand qui n'a rien à envier au breton en ce moment! Bises +++

10:48 AM  
Anonymous Claire a dit...

Comme toujours un dépaysement et des embruns qui m'atteignent à travers tes billets rêveurs. Quel bonheur que de pouvoir délocaliser ton doctorat en pleine nature sauvage l'espace de quelques jours! Depuis que je te lis je ressens de plus en plus souvent l'envie de choisir la Bretagne comme destination future, pas trop future espérons-le... j'y ai passé des étés merveilleux dans mon enfance, et lorsque ma thèse aura besoin d'un souffle de fraîcheur, je penserai à ta Bretagne, petite Turtle.

1:25 PM  
Anonymous bcommebon a dit...

Pas grave la pluie en Bretagne quand on a un bon morceaux de cake moelleux, du thé et quelqu'un avec qui partager ces bons moments.

6:40 PM  
Anonymous domie a dit...

ton escapade bretonne me rappelle le temps où je bossais mes cours sur la plage. Ce qui me donnait l'impression de perdre moins mon temps.
La bretagne est belle sous tous les temps mais un rayon de soleil, et tout devient encore plus beau. Les fleurs, les rochers (super celui de la tortue,il est très représentatif). Même le vent devient un ami.
Pour le cake, évidemment je le trouve au top. J'aime trop quand il y a des "choses" dedans. Du craquant, du moelleux ! un cake à déguster à toutes heures du jour.
De plus, plein d'énergie pour des bosseuses. Bises

6:57 PM  
Anonymous Lenaïg a dit...

C'est pas vraie, c'est pas du tout vraie il ne faut pas l'écouter la Lyonnaise! =D
En Bretagne , quand il pleut ça ne dure pas vraiment longtemps et même s'il n'y a pas le soleil qui brille comme en méditéranée il ne fait jamais très froid!
Et de toute façon le vent frais de la bretagne, ça requinque et donne un teint frais!
Vive notre belle bretagne!
c'est sûre que lorsqu'on débarque a Plouaret tréguor on se sent un peu perdu!
J'éspère que ta copine a quand mêle garder un bon souvenir de la bretagne!
pendant mes prochaine vacances je vais à Lyon découvrir la gastronomie de la bas!
je pourrais à mon tour vous raconter ce que j'en aurais penser!

10:12 PM  
Anonymous eleonora a dit...

Comme je viens de l'écrire à Sophie, je viens de le faire aujourd'hui...C'est délicieux. Je prépare l'article pour cette semaine avec les photos..En tous cas il est super bon....Passe une belle semaine et à bientôt peut-être.

10:22 PM  
Anonymous Ana a dit...

Je reviens de vacances et tu me donnes déjà un avant gout de mes vacances de pâques qui, comme d'hab, ce passeront en Bretagne! Ton cake me plait bien (je crois que j'y ajouterais quelques amandes et noisettes pour le croquant :-)))))

2:44 PM  
Blogger Birgit a dit...

Je l'avais vu ce cake sur le journal et avec ce préambule il donne encore plus envie ! Je connais un autre rocher tortue en espagne où l'eau est plus chaude mais où il manque d'embrun !

2:52 PM  
Anonymous Edith26 a dit...

Il à l'air vraiment délicieux !

9:21 PM  
Blogger shinobi a dit...

tu n'es qu'une pochtronne !!! bon d'accord il a l'air délicieux tu es pardonnée

5:26 PM  
Anonymous gourmandelise a dit...

Ton cake m'a l'air vraiment délicieux! J'en prendrais bien une tranche! Bonne continuation et n'hésites pas à venir faire un tour sur mn blog.

6:01 PM  
Anonymous eleonora a dit...

Coucou. J'ai fait le lien avec ton blog...pour la variante du cake....

8:09 PM  
Anonymous eleonora a dit...

Erreur de blog....c'est le bon

8:10 PM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home