A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Repas tout en couleurs : Filets de Cabillaud en croûte d'amandes et pistaches et poêlée aux deux saveurs automnales

octobre 12, 2006

Repas tout en couleurs : Filets de Cabillaud en croûte d'amandes et pistaches et poêlée aux deux saveurs automnales


Dites moi Châtaigne et je pense automatiquement "Automne, Ardèche, dimanche, sous-bois, récolte". Je ferme alors les yeux et me revient une image. Sur elle, j'ai deux ans et quelques mois... j'ai les cheveux coupés tout court, à la garçonne, et je suis assise, hilare, sur un tronc d'arbre couché en long, à côté de moi, trône magistralement Grand Yo (on ne la lui fait pas, à lui, les embrassades et les câlins, même pour la photo, il connaît pas... Lui, il est digne, c'est déjà un Homme) et un peu plus loin ma soeur, manifestement pas ravie d'être photographiée. Nous sommes tous équipés de ces anoraks très tendances dans les années 80 (vous vous souvenez? ceux qui comportaient une capuche auréolée de longs poils, comme en portaient les petits esquimaux), le mien est bleu clair et je l'aime presque d'amour parcequ'il est doux et qu'il est équipé de moufles qui pendouillent quand on ne les mets pas, le long des mains. A mes pieds, des bottes en caoutchouc bleu marines et fermement serrées dans mes mains, les anses d'un sac plastique blanc, alourdi par ma récolte, dont je suis apparemment très fière. Cette image c'est celle d'une photo, témoignage de nos rares, mais néanmoins traditionnelles virées dominicales dans les forêts ardéchoises. Mes parents n'ont jamais été du genre à organiser des randonnées du dimanche, eux, ils étaient adeptes du cocooning, surtout les week- ends d'automne, aimant les après midi farniente, installés bien confortablement dans notre chaleureuse maison drômoise, au coin d'un bon feu de cheminée. Il n'y avait bien que la perspective de ramasser des châtaignes à faire griller dans la fameuse cheminée pour les faire déroger à cette règle de vie ;-). Je garde encore de ces après midis passés en forêt le souvenir d'une grande excitation, celle suscitée par les évènements rares, l'odeur des sous-bois humides et la légère appréhension que pouvait susciter chez moi le fait d'être ainsi livrée à la forêt, lorsqu'après avoir guetté, au milieu des branchage, le fameux cocon vert et piquant, cet espèce d'hérisson végétal recouvrant les châtaignes, un peu gênée par cette petite goutte au nez qui s'ingéniait à me déranger, je réalisais tout à coup que je m'étais un peu éloignée du groupe et que je relevais soudain la tête, tout à coup paniquée à l'idée de rejouer l'histoire du Petit Poucet.

Je revois ensuite, papa, muni d'un couteau à la lame bien effilée, ouvrant généreusement la coque de la châtaigne avant de la placer au creux des braises, sous mon oeil admiratif. J'attendais alors patiemment, en regardant les flammes, qu'elle cuise. Après un temps que je trouvais bien trop long, papa la sortait du feu, enlevait alors la peau noircie et me la tendait, encore fumante, après avoir pris soin d'y déposer une toute petite noisette de beurre demi-sel... j'ouvrais grand la bouche et, tout en me brûlant un peu , je savourais cette généreuse association sucrée salée, aussi bonne qu'une sucrerie, avant de lâcher, dans un soupir, "encore une!" à destination de mon père que cela faisait sourire.

Est-ce cette immersion dans cet univers merveilleux et un peu effrayant qui m'a toujours fait trouver unique le goût légèrement sucré de ces petites choses? Du réconfort en puissance, voilà ce que symbolise la Châtaigne pour moi.

C'est pourquoi, face à la petite moue bougonne de ma P'tite Caille dont on allait fêter l'anniversaire, le week end dernier, je me suis dit qu'il avait grand besoin de quelques châtaignes pour célébrer son anniversaire. Il y aurait donc des chataignes au menu mais pour le reste?

Je voulais quelque chose qui soit à la fois savoureux, varié et relativement léger pour le soir. Mon choix s'est donc porté sur du poisson. J'avais craqué sur une des nombreuses recettes présentées par Eric, celle du Dos de Cabillaud en croûte d'amandes et pistache. Je voulais y associer des légumes. Après un rapide coup d'oeil dans le réfrigérateur, j'ai vu qu'il comportait quelques courgettes, dont j'ai fait des galettes (elles feront l'objet d'un prochain billet, pour celui-ci, ça faisait trop!). Parallèlement, j'avais très envie de cuisiner du potiron, dont je raffole presque autant que les châtaignes. Potiron et châtaignes, voilà qui ferait les ingrédients parfaits d'une poêlée aux saveurs automnales.
Je vous présente donc le menu tout en couleur de l'anniversaire de ma P'tite Caille, les Filets de cabillaud en croûte d'amandes et pistaches et leur poêlée automnale.

voici l'assiette, à gauche le filet, en face la poêlée, à droit la galette de courgette

J'ai un peu modifié la recette d'Eric. Tout d'abord, j'ai ajouté une étape marinade, ensuite, n'ayant guère le courage de procéder à la cuisson des filets à la poêle, j'ai réalisé une cuisson au four. Enfin, j'ai ajouté du zeste de citron à la croûte.

Ingrédients: pour dix personnes

Pour le cabillaud en croûte d'amandes et pistaches

  • Un bon morceau de cabillaud (150 g) par personne (pour moi, environ 1,5 kg!)
  • 20 cuillères à soupe de poudre d'amandes (soit environ 150 g)
  • 175 g de pistaches non salées
  • 4 ou 5 oeufs
  • un peu de farine
  • les zestes de deux citrons non traités
  • 2 citrons pressés
  • huile de noisette ou huile d'olive
  • estragon frais

Pour la poêlée automnale

  • deux bocaux de marrons entiers sous vide (soit 900 g une fois égouttés)
  • 1 kg de potiron
  • muscade
  • huile de noisette
  • Fleur de sel et poivre
  • un soupçon de cassonade ou un filet de sirop d'érable (facultatif)

Marche à suivre:

Préparer la marinade:

  • trente minutes avant de les préparer, placer confortablement les filets de cabillaud dans un grand plat allant au four, les recouvrir du jus de citron (avant de presser les citrons, prélever les zestes) et d'huile de noisette jusqu'à ce qu'ils soient bien recouverts, saler avec de la fleur de sel de guérande, poivrer, et ajouter quelques feuilles d'estragon entières. Laisser ainsi macérer 30 minutes au moins

Préparer les légumes de la poêlée: compter 3/4 d'heure de cuisson

  • Préchauffer le four Th 7
  • Couper le potiron d'abord en tranches (si besoin, à la hachette ;-), enlever la peau, et couper en morceaux égaux d'environ 2 cm de côté
  • Placer les morceaux de potiron dans un plat allant au four, saupoudrer de fleur de sel, de muscade, de poivre et d'un soupçon d'huile (noisette ou, à défaut, d'olive), enfourner
  • Rincer les chataignes, les mettre dans un plat allant au four, saupoudrer de fleur de sel, de poivre, et d'un soupçon d'huile, enfourner
  • Régulièrement au cours de la cuisson, sortir les plats, retourner à l'aide d'une grosse spatule les légumes, en veillant à ne pas les écraser de façon à ce que la cuisson soit uniforme, ajouter éventuellement un peu d'huile si cela manque
  • Les légumes sont cuits lorsqu'ils sont colorés, légèrement grignotés (comme on dit chez moi ce qui, en langage normal, signifie grillés ;-), un rien caramélisés (pour accentuer l'effet caramélisé, il est possible d'ajouter, dix minutes environ avant la fin un soupçon de cassonade sur les potirons ou, mieux, un filet de sirop d'érable)

Préparation des filets de cabillaud

  • Sortir les filets de la marinade et les déposer dans une assiette, vider la marinade dans l'évier et garder le plat pour la cuisson des filets
  • Hacher les pistaches en poudre grossière (moi, j'ai mixé, très pratique le mixeur!)
  • Blanchir quelques instants les zestes de citron dans de l'eau bouillante, puis les faire revenir quelques instants à la poêle dans une noisette de beurre, en prenant garde à ce qu'ils ne noircissent pas
  • Mélanger la poudre d'amandes, celle de pistaches, les zestes refroidis dans une assiette
  • Casser les oeufs dans une assiette et les battre à la fourchette pour les homogénéiser
  • Mettre de la farine dans une assiette
  • Rouler successivement les filets dans la farine, puis dans l'oeuf et enfin dans la chapelure
  • Les disposer sans les faire se chevaucher, dans le plat allant au four
  • recouvrir de quelques feuilles d'estragon et d'un filet d'huile de noisette

    Je lui trouve un léger air insolent à ce cabillaud, vous ne trouvez pas?

Dix minutes avant de passer à table:

Eric préconisait de faire dorer les dos de cabillaud sur toutes les faces, dans une poêle avec un peu d'huile, ayant écopé de filets au lieu de dos de cabillaud, et en ayant 10 à cuire, j'ai préféré glisser le plat contenant les filets au four, sous le grill.

  • Au bout de 3 à 4 minutes, sortir le plat du four et retourner les filets (étape délicate et non obligatoire: il faut prendre garde à ne pas casser les filets au moment où on les retourne, en cas de doutes, on peut poursuivre la cuisson sans les retourner, en descendant un peu le plat, de façon à ce que la croûte ne grille pas trop. En tout, je crois que j'ai laissé les filets 7 à 8 minutes au four.
  • Pendant ce temps, puisque mon four était pris par le plat de poisson, j'ai fait fondre dans une poêle une grosse noisette de beurre demi sel, mélangé à un filet d'huile de noisette, j'y ai alors versé les châtaignes caramélisées et les cubes de potiron et j'ai ainsi maintenu le tout au chaud pendant la cuisson des poissons.
  • Ne pas oublier de vérifier l'assaisonnement de la poêlée à ce stade, ajouter au besoin du poivre noir concassé, et de la fleur de sel s'il en manque.

Bilan des courses:

En quelques mots : Ils ont adoré!! Promis juré, et pourtant, autant vous dire que je n'étais pas sûre de moi, j'étais même pas loin de considérer que mon repas était totalement loupé! J'avais notamment très peur de la cuisson au four, pensant qu'elle avait asséché le poisson. En réalité, que nenni! Le poisson s'est avéré onctueux et généreux.

La pistache et l'amande se mariaient à merveille avec le goût légèrement acidulé des zestes de citron et le court séjour du poisson dans la marinade. Le cabillaud est un poisson très tendre et doux et il avait grand besoin de cette croûte savoureuse pour révéler sa finesse.

J'avais également peur que l'association du potiron et de la châtaigne soit fade, qu'elle n'emporte pas les suffrages de mes frères qui par principe détestent le potiron, mais pas du tout!! C'était un tout petit peu sucré salé, très savoureux. Les légumes ainsi braisés au four révèlent à merveille leurs caractéristiques, laissant ressortir leur arômes naturels, leur onctuosité, c'est tout bonnement étonnant. Enfin, les galettes de courgettes fondantes accompagnaient à merveille le tout.

Ma Ratatouille n'a cessé de s'exclamer tout au long de la dégustation que le goût de ces cubes oranges (qui, je l'avoue n'avaient pas tous gardé en fin de cuisson leur forme de cube ;-)) était fabuleux. C'est simple, il n'en est pas resté une miette.

Ce repas très coloré et automnal était non seulement fin, généreux sans être trop lourd, mais surtout tout à fait réconfortant ! Il s'est agréablement terminé sur une tarte tatin épicée pommes poires sur caramel de cidre, dont il me semble vous avoir déjà parlé ;-)...

Alors, juste un dernier mot pour dire à ma P'tite Caille " ben tu vois! T'avais pas à t'inquiéter, il était réussi ton dîner d'anniversaire ;-), non? "

Conté par Alhya at 10/12/2006 09:23:00 PM

63 Comments:

Blogger carotte a dit...

Ah quelle bonne idée : la croûte aux amandes et pistaches. Ça fait changement de la traditionnelle chapelure! Tout à fait dans mon style de repas d'anniversaire aussi!

9:26 PM  
Anonymous Florianna a dit...

Une fois de plus, je me suis laissée transportée par ces beaux souvenirs que tu nous racontes si bien ! Les châtaignes me réconfortent beaucoup aussi ! :-) En tout cas, superbe recette, comme toujours ! ;-)

9:55 PM  
Blogger Fabienne a dit...

Quelle excellente idee que d'associer le poisson et les amandes et pistaches !

10:02 PM  
Anonymous Poumette a dit...

Comme d'habitude, c'est beau et bien raconté, je ne me lasse pas de ton blog Alhya.

10:03 PM  
Anonymous debo76 a dit...

j'adore! je t'imagine dans cette foret, avec ton petit manteau bleu.....
dès que je peux, je fais ta recette sans rien changer!

10:07 PM  
Blogger Chantal33 a dit...

Comme d'habitude, l'art de la plume est mélé à celui de la cuisine!

10:08 PM  
Anonymous la sieste a dit...

hohoho, qui est là, mah, c'est moi! Dans les 10 premières, alors là je m'épate!

Bon chataîgne et potiron, ça c'est de la win, moi aussi j'en ai fait pour le gratin-de-légumes-de-la-semaine-à emmener-au-travail-pour-pas-s'endormir-l'après-midi, mais qu'est-ce que c'est bon! Juste comme tu dis.

C'est sûr, avec tout le raffinement porté à ce repas, ta caille a du être comblée.

J'ai beaucoup aimé le passage où tu relèves la tête, après t'être concentrée à chercher! Merci d'avoir réussi à évoquer ces fragments de secondes si précieux!

10:15 PM  
Anonymous mamina a dit...

Eh ben dis donc, P'tite Caille, elle a été gâtée... ton poisson en croûte, une merveille de doux et de croquant.
Je reconnais bien les origines bretonnes qui mettent une noisette de beurre salé sur des chataîgnes légèrement sucrées. Ca c'est la classe. Car, sincèrement qui peut vivre sans beurre demi-sel?
Je t'embrasse fort, fort et grand merci pour ce souvenir d'enfance.

10:23 PM  
Anonymous khala a dit...

elle en a de la chance ta p'tite caille ! ou devrais-je dire "il" !
je voudrais bien une grande soeur comme toi ! dis ? tu veux pas m'adopter ?
le poisson devait être fameux sous cette jolie croûte , et la poêlée ...mum...
tiens ! je mangerais bien une petite châtaigne toute chaude pour me réconforter !

10:53 PM  
Anonymous Choupette a dit...

Je t'imagine petite fille ramassant les chataignes.......et maintenant régalant ta petit caille! merci pour ce beau billet.

10:55 PM  
Anonymous Véro a dit...

Ah, la doudoune avec la fourrure, géniale quand il fait juste froid, atroce quand il pleut!! Les moufles qui pendent, et le fil qui passe à travers les manches, derrière le dos...!
Ce repas d'anniversaire est superbe... Un petit peu de réconfort, merci Alhya...

11:17 PM  
Blogger cuisineguylaine a dit...

Encore une bien belle recette, un chouette repas d'anniversaire.

11:20 PM  
Anonymous Colette a dit...

Quand je viens chez toi ,je lis une page d'un nouveau livre à chaque fois et ensuite je déguste ta recette....

11:40 PM  
Anonymous helene (Cannes) a dit...

J'adorais déjà le nom de ton blog, mais plus ça va, plus je le trouve sympathique. Je retiens la noix de beurre salé sur la châtaigne grillée (j'essaierai dès dimanche prochain, puisque nous irons nous promener à la fête de la châtaigne à Collobrières, la capitale de ce fruit, dans le Var). Et puis j'en ramènerai aussi pour recopier l'intégralité de ton repas d'automne. L'association potiron-châtaigne me tente bien aussi...

11:46 PM  
Anonymous émilie a dit...

beurre salé sur chataigne dorée, beurre salé sur chataigne dorée, beurre salé sur chataigne dorée, beurre salé sur chataigne dorée, aaaaaaaaaaahhhhhhhhhhh, tu me rends foooole alhyaaaaa !!!

12:06 AM  
Anonymous miechambo a dit...

Je ne me lasse pas des beaux textes et des recettes dont tu nous régales !
Félicitations et merci beaucoup.
MICHELE

1:21 AM  
Blogger isabelle a dit...

moi je prends toute la recette sauf...le potiron, désolée alhya, je ne peux vraiment pas..je fais un énorme blocage ! lol!
ils sont bien gatés tes frères d'avoir une soeur aussi généreuse

2:05 AM  
Anonymous Valérie a dit...

Magnifique ton repas ! Et ta narration dans la forêt ! J'étais avec vous, petite fille moi aussi, à la chasse aux châtaignes... Apparemment tu as utilisé du potiron, mais si tu refais ta recette avec du potimarron, tu ne vas jamais t'en remettre ! Potimarron-châtaignes, un must !

5:00 AM  
Anonymous Audinette a dit...

Ah la croûte de pistaches, ce doit être un vrai bonheur en bouche !!

7:47 AM  
Anonymous saveurs sucrees salees a dit...

Les chataignes grillées dans la cheminée, le dimanche après midi !
Que de souvenirs ...
Les filets de cabillaud en croute d'amandes et pistaches, pourraient en créer de nouveaux (souvenirs)...

8:00 AM  
Anonymous Sylvie a dit...

Quelle belle association et si joliment narrée ;o)

8:41 AM  
Anonymous Karine a dit...

Quelle jolie assiette, tout me plait là-dedans !

Sans parler de ta tatin qui elle m'a laissé sans voix ;)

8:59 AM  
Blogger Tit' a dit...

miam ! une recette à adopter... sans filet ! et un récit à écouter le soir au coin du feu... mais pourquoi j'habite dans un fichui appartement, GRRR !

9:08 AM  
Anonymous salwa a dit...

tes plats sont toujours des chef d'oeuvres ! bravo , j'en ai l'eau à la bouche

9:21 AM  
Anonymous laetitia a dit...

Toujours aussi appétissant et si bien raconté: un vrai conte illustré à déguster!!!

9:31 AM  
Anonymous Mitsuko a dit...

Au départ, on se dit "du cabillaud pour un repas d'annif'"??? Oh la cruelle turtle!!! Mais bon, après on est conquis par la croûte amande-pistache...

9:32 AM  
Blogger Gracianne a dit...

Un menu qui sent a la fois la mer, l'automne et les sous-bois. Tu veins d'une heureuse famille. Et tu me donnes envie d'emmener les enfants dans les bois :)

10:36 AM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

Oulala, moi j'ai besoin de vacance... Je lis avec attention ton message, me rappelle par la même occasions certains bons souvenirs de mon enfance, décortique avec attention la recette, les photos, le bilan et.... rien, je repars dans une horrible histoire de harpinRNAi pour mon travail (ct facile ce que je t'ai raconté par rapport à ça ;-)... sans même laisser de commentaire... du grand n'importe quoi... Voilà donc cet oubli corrigé, ouf

Bravo, bravo et encore bravo !!! Tu m'invites quand à manger chez toi? Sinon c'est moi qui vait gratter ta porte ;-)

Amitiés
Claude

10:52 AM  
Anonymous La Fée Maison a dit...

sympatoche la recette automnale !
riche en couleurs come les feuilles d'erable... (oui oui je reviens du Quebec ! lol)

11:18 AM  
Anonymous bea at La Tartine Gourmande a dit...

Ca me donne superbement envie d'aller m'enfouir dans les bois aussi. Si poetique....

11:43 AM  
Anonymous estelle a dit...

si tu veux mettre une 11ème assiette, j'arrive !!!!!!

11:48 AM  
Blogger nanout a dit...

Voilà une idée originale et sympa pour manger du poisson. J'achète cette proposition !

1:44 PM  
Anonymous béa a dit...

ça me donne envie de manger du poisson et pourtant ce n'est pas ce que je préfère ... j'en fais pour Monsieur ... et il va être ravi ! merci !

2:02 PM  
Anonymous mets aventures a dit...

L'espace d'un instant je m'y suis vue dans les sous-bois que tu décris. ça donne vraiment envie, tout comme les couleurs de ton plat. Je retiens surtout l'association pistache amende ce doit être super!
Audrey

2:50 PM  
Blogger Regardeuse a dit...

Mein Turtle, alors là, mais alors là... MAIS ALORS LA !!! Mille grâces te soient rendues. C'est exactement ce qu'il me fallait pour ce week-end. Mais pas pour 10 ! Faut pas rigoler, je veux bien me lancer mais pas me crasher :-))
Ah que ça va me plaire ! je m'en frotte les mains. Merci mein Turtle. Et hop, un week-end ensoleillé, orange et roux comme l'automne, et un plat aux saveurs "truculentes" (si si, on peut aussi le dire pour les saveurs... la preuve, je viens de le décider !!).

2:50 PM  
Blogger daniela a dit...

dites-moi amandes et pistaches et je pense à la Sicilia, où je viens d'y passer quelques jours…
c'est beau de partager tous ça!

3:13 PM  
Anonymous Bec à sucre a dit...

Qu'est-ce que tu racontes bien ! J'aime aussi les châtaignes grillées mais je ne connaissais pas avec le beurre salé, je vais essayer. Quant au repas d'anniversaire, super !

6:56 PM  
Anonymous lorette a dit...

Mmmm, ça donne envie, ça !

7:07 PM  
Anonymous Ringo Churros a dit...

Bon, moi, les châtaignes, j'ai donné le week-end dernier et c'était pas ça. Mais j'avais oublié tous ces moments dans la forêt, les meilleurs, en hiver, quand la buée sort de notre bouche...Alors pour la peine, je vais aller tremper mon doigt dans mon pot de confiture de châtaignes (si durement acquis) et replonger un instant dans mon enfance.

Merci Alhya, les souvenirs n'ont pas de prix...

7:33 PM  
Blogger Lilo a dit...

je fais une recette un peu similaire mais à base de saumon ;) la pistache et le poisson se marient trop bien ensemble, tu as raison !

11:34 PM  
Anonymous frederique a dit...

ha les souvenirs d'enfance que de nostalgie !!!c'est beau !!
ta recette est aussi très "chaude au coeur " (pas très français tout ça mais bon je ne sais pas dire autre choses !)

7:53 AM  
Anonymous Entre amis a dit...

Ben dis donc, faut le faire ! Me donner envie de manger du poisson et des marrons alors que je suis en train d'avaler mon deuxième café du petit déj' !! Tu es vraiment trop forte Alhya ! ;0) Je la garde précieusement cette recette parce qu'elle me fait terrrriblement envie ! Bien sûr comme d'habitude ton récit donne encore plus de saveur à la recette :0)

9:28 AM  
Anonymous MarieT a dit...

La chataigne, un goût, une odeur incomparable même sans aller dans les bois ! Bravo pour ton histoire et tes recettes !

10:51 AM  
Blogger Hélène a dit...

cette recette de poisson m'enchante. Je retiens l'idée des amandes et des pistaches.
C'est que du bonheur ce blog.

11:02 AM  
Anonymous Eric a dit...

J'arrive un peu à la bourre... Bravo pour ce remake! Content que vous vous soyez régalé ;o)

1:27 PM  
Anonymous tatyval a dit...

Quel joli récit enfantin, et que es photos sont superbes.
Sinon désolée pour lundi, je n'ai pas fait le rapprochement et j'étais je pense un peu préoccuppée, sinon tu sais pas quoi?
LYON - Montchanin Le Creusot gare TGV, ce n'est qu'à 40 minutes § voui voui si un jour ça te dit!

10:26 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Hey,nice blog!!! I found a place where you can make an extra $800 or more a month. I do it

part time and make a lot more than that. It is definitely worth a visit! You can do it in your

spare time and make good cash. Make

Extra Cash

7:19 AM  
Blogger Alhya a dit...

**Merci Carotte, j'avoue que tous étaient un peu sceptiques mais après avoir gouté, ils étaient emballés
**Florianna, t'avoir transporté un peu me fait très plaisir, ça prouve que ça parle à tes propres souvenirs, merci!
*Fabienne, idée excellente il est vrai, celle d'Eric, et délicieuse!
**Poumette, Tant mieux!! ;-) je serai très dessus de ne plus t'y voir!!
**Debo76, je pense que tu aimeras, et merci d'avoir aimé!!
**Chantal33, je suis loin de penser qu'il s'agisse d'un art lorsque c'est mis en oeuvre par moi, mais ton compliment me touche réellement!
**La sieste, j'ai du le travailler au corps ma p'tite caille pour qu'il admette que ses aprioris étaient infondés ;-), mais c'est de la win comme tu le dis si bien, alors go go go!!
**Mamina, qui peut il y avoir en dehors du beurre demi sel, telle est la question!! ;-) j'avoue que le mélange des deux... est du tonnerre! merci, ma Mamina, bon week end
**Khala, ma P'tite caille est un homme,un vrai, lui aussi (tu sais, c'est le modèle à la maison ;-) et du coup, jamais il s'extasie trop, surtout pas sur sa soeur qui le gonfle à bien des moments, mais on a une vraie franche relation et ça, je dois dire que c'est rare et précieux, pour l'adoption, j'envoie où les papiers?
**Choupette, je suis loin de magner l'art de la présentation comme tu le fais, mais j'ai de la chance, mes proches sont tolérants ;-) merci de me donner l'envie et les trucs pour m'améliorer!!
**Véro, j'avais oublié de parler de l'odeur de chien mouillé de ce manteau!! ;-) tu as raison!! merci!
**Guylaine, j'ai encore des leçons à prendre chez toi, quand je vois ce que tu fais pour les anniversaires, c'est loin d'être aussi brillant!
**Colette, et moi, quand je lis tes commentaires, j'ai l'impression d'être connectée par l'émotion à l'autre bout du monde, et ça s'est magique!
**Hélène (Cannes), merci pour ce commentaire très gentil! je ne savais pas que tu passais ici, et je suis ravie que tu apprécies! la fête de la chataigne, j'en ai fait une il y a un an ou deux à Cagne et j'avais adoré, tu penses!
**Emilie, ;0), je reprends ta litanie, c'est un vrai bonheur, fais le!! tu ne seras pas déçue!!
**Miechambo, quelle gentillesse, je suis très touchée! un grand merci!!
**Isabelle,pas de potiron et moi qui comptais t'en envoyer un par la poste (non, je plaisante!) Ecoute, chacun a ses blocages, moi c'est la noix de coco!! et bien écoute, goutes quand même le poisson, je suis sure que lui trouvera grace à tes yeux!!
**Valérie, sur ton conseil j'ai acheté hier une butternut, et une courge spaghetti, comme ça je vais enfin affiner mon goût pour ces courges que j'aime tant! merci!!
**Audinette, il faut que tu essaies, c'est merveilleux, Eric est vraiment une référence en la matière!
**Saveurs sucrées salées, oui,! créons de nouveaux souvenirs de ce type, créons!!! merci pour tes messages qui me font toujours très plaisir!
**Sylvie, merci, ravie que l'association te plaise!
**Karine, la tatin ne doit pas te laisser sans voix, mais sans choix! la faire un point c'est tout ;-) !! merci beaucoup, je te conseille vivement d'essayer c'est vraiment très bon!!
**Tit', je t'ai déjà dit: une tatin t'attend au coin du feu, et si t'es sage, il y aura quelques châtaignes à griller et une botte de beurre au sel de guérande, ça va de soi!!
**Salwa, oulala! ça c'est un commentaire qui me touche!! je suis loin de le mériter, mais tant pis, je prends!!!
**Laetitia, un conte illustré à déguster? ça, ça me plaît drôlement comme description!! ouahhh je crois que je vais sourire un bon moment encore! merci!
**Mitsuko, tu as exactement dit ce qu'a dit ma P'tite caille: il n'était emballé ni par le poisson, ni par la tatin, finally...he was totally sous le charme ! ;-)!!
**Gracianne, emmène tes petits, tu leur créera des souvenirs magiques... j'ai effectivement eu une enfance très heureuse et je sais combien c'est un trésor...!
**Claude Olivier, viens! je t'attends! et heureusement dis donc que tu t'aies repris, quelle déception j'aurais eu de ne pas lire ton commentaire, merci d'être revenu!
**La fée maison, les couleurs ça me donne souvent faim! lol! en fait je me demande ce qui ne me fait pas ça!!
**Béa et la Tartine gourmande, si tu t'enfouis dans les bois, tu en reviendras riche d'une recette bien plus étonnante, j'en suis sure! merci, tes mots me touchent beaucoup!
**Estelle, ce serait sans problème!!
**Nanout, oui, c'est l'idée d'Eric et c'est vraiment une technique en or, très originale et savoureuse, il faut essayer!
**Béa, je t'avoue que j'aime le poisson, mais souvent je trouve les recettes fades, cette recette est l'exception qui réconcilie avec sa préparation! merci et vas y tente, je pense que tu aimeras!
**Mets Aventures, c'est vraiment une très bonne association qui apporte moelleux et croustillant au poisson, testes, tu apprécieras!
**Regardeuse, enfin pardonnée je suis?? ahhhhhh!!! pfffff!!! je respire à nouveau.. j'ai tout misé là, je t'avoue : je me suis dit si Regardeuse n'accroche pas,je suis cuite, archi cuite! non, vraiment sans rire, c'est simple et savoureux et si tu essaies, dis m'en des nouvelles!
**Daniela, t'imaginer en Sicile suffit à me faire voyager par la pensée, tes passages ici sont un rayon de soleil italien tellement agréable, merci!
**Bec à sucre, tu ne connais pas avec le beurre salé, alors il FAUT essayer, tu sors dans la rue, récupère un de ces cornets de châtaignes chaudes, tu rentres et zou, tu m'en dis des nouvelles!
**Merci Lorette, très heureuse qu'une de mes recettes t'ai plu, les tiennes me tapent souvent dans l'oeil!
**Ringo Churros, ces souvenirs là, c'est vraiment les meilleurs, c'est fou ce qu'on peut ressentir enfant devant l'immensité d'une forêt... contente que ça ait un échos chez toi, et la confiture, laisse m'en un peu, j'arrive!
**Lilo, je note ton idée pour le saumon, j'avais peur que ce poisson soit trop gras, mais tu dois avoir raison, j'essaie au prochain coup, merci!
**Frédérique, j'avoue facilement que ma furieuse envie de châtaigne a été largement influencée par les merveilleuses recettes que tu as présenté les dernières semaines, mais je n'ai pas osé le dire tellement la mienne est moins élégante que tes versions: je garde ces dernières pour un repas où il y aura moins de monde!
**Entre amis, là, j'avoue que c'est fort ;-)! garde et essaie, tu verras, tu ne seras pas déçue et je pense que meême ta puce pourra apprécier, c'est très doux, même pour les petits, ma nièce a adoré!
**Marie T, tu as raison, et heureusement d'ailleurs , car je n'ai plus l'occasion d'aller dans les bois, je me console en la cuisinant!
**Hélène, oui! du bonheur créé par Eric et à essayer! merci pour tes mots si gentils!
**Eric, enfin le roi de la fête!! merci, merci, j'ai même oublié de finir mon billet sur des remerciements mais c'est lié au fait que c'est pour moi tellement évident que j'ai oublié! du coup, puisque tu m'honores d'un passage ici, je te réitère mes félicitations pour cette recette terrible et la prochaine fois je teste avec des vrais dos!
**Tatyval, merci beaucoup! et quelle nouvelle, dis moi, je t'envoie l'invitation aussi: ce serait un plaisir de te rencontrer!!

11:40 AM  
Anonymous soulafa a dit...

Elle doit etre delicieuse cette recette et ces souvenirs parfumes, tres beaux:).

1:54 PM  
Anonymous Catherine a dit...

Superbe association! Ce devait être un régal!!!Bravo!

2:06 PM  
Anonymous Catherine a dit...

Comme quoi les grands esprits se rencontrent... bon dimanche à toi également!

2:23 PM  
Anonymous Patricia a dit...

cette croûte me séduit !

3:38 PM  
Anonymous stefanyyy a dit...

hum, automne et chataigne, l'association parfaite ! Chez moi c'est une autre histoire, on allait, petites, ma soeur, mes grands parents et moi, les ramasser au pied des chataigniers dans un parc. Puis ma grand mère réalisait un cornet avec du papier journal à l'intérieur duquel elle plaçait les chataignes direction le four, on les dégustait chaudes à la sortie du four devant le cirque à la tv... Hummm... Jolie recette que cette alliance potiron/chataignes/poisson... Je me la garde !

4:22 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Je ne sais pas si en France ça existe encore, mais ici, au sud du Sud, il y a en automne, dans les rues de la ville, des vendeurs de châtaignes grillées, malheureusement en voie de disparition, sûrement par manque de vocations :-)))
L'odeur des braises et des châtaignes nous annonce de loin le petit kiosque, un petit trésor à découvrir et à protéger. Et c'est alors, à un détour d'une rue, que tout les souvenirs de mon enfance reviennent, avec une puissance mélancolique, et j'achète ma poignée de petit bonheur, que je savoure sur place.
La Sudiste qui se souvient.

9:43 AM  
Anonymous $ha a dit...

Succulent! j'aimerais bien me régaler de ce genre de plat tous les jours! et photographies toujours aussi magnifiques...

11:58 AM  
Anonymous mayacook a dit...

Merci beaucoup pour cette ballade dans les sous bois qui m'a rappelé de bien beaux souvenirs!!
J'avais des filets de poissons dont je ne savais pas trop quoi faire, maintenant je n'ai plus d'hésitation

2:28 PM  
Anonymous anne a dit...

Belle recette, beau billet plein de nostalgie, comme d'habitude, je suis fan!

3:32 PM  
Anonymous auntie jo a dit...

potiron + châtaignes = le duo n°1 de l'automne! je suis d'accord ;-)!

6:58 PM  
Anonymous bonheursdesophie a dit...

Hum, cela doit être vraiment délicieux

9:02 PM  
Blogger Alhya a dit...

**merci Soulafa, effectivement, c'est une bombe de saveurs et de douceurs!
**Catherine, merci, on s'est bien régalés! et à très bientôt!
**Patricia, tu as l'oeil expert, elle est très savoureuse!
**Stephanyy, la recette de ta grand mère me tente bien, et je t'imagine ainsi petite, merci pour ce beau souvenir!
**La sudiste, nous avons à Lyon aussi ces vendeurs ambulants et je craque aussi souvent pour un carnet de ce doux bonheur!
**Merci beaucoup Sha, tes mots me comblent ;-)!
**Mayacook, oui! les yeux fermés tu verras, c'est délicieux! merci pour ton passage!
**Anne ;-), que dire? à part un grand merci à toi!
**Auntie JO, voilà une poelée qui m'a fait presque autant sourir que ton blog ce matin!
**Sophie, c'est bien moins esthétique que tes présentations toujours si léchées, mais c'est très bon! merci!

9:22 PM  
Anonymous Patrick CdM a dit...

J'arrive un peu à la boure, et encore une fois j'aime tout, les chataîgnes, l'association avec le, potiron (il m'arrive de faire une purée où je mélange les deux pour accompagner le poisson). Sympa le poisson, mais quand je fais ce genre de "croûte panée", je n'en mets pas sur toutes les faces du poisson.

1:23 PM  
Blogger cocotte en chocolat a dit...

Et bien, nous avons au moins 3 amours communs, l'automne, les châtaignes et le potiron ;o) Et je t'assure qu'une partie des châtaignes ramassées pas plus tard que cet après-midi (celles là, je suis bien contente de les avoir après avoir lu ton billet, sans ça je serais partie en ramasser de suite, oui oui, en pleine nuit !!!) et qu'une tranche de l'énorme courge récoltée hier dans mon jardin vont bientôt finir en "poêlée façon Turtle" !
Et puis le poisson en croûte, j'ai bien envie de l'essayer aussi...
J'en profite pour te féliciter pour ta tâtin reine du Kiki, j'attend le prochain thème avec impatience !!!

10:23 PM  
Anonymous Anna a dit...

Je voulais essayer ta recette à l'occasion de mes variations autour du cabillaud, mais ni pistache ni amandes dans les placards! dég' qu'elle était la Anna...Mais c'est une EVIDENCE : je teste la prochaine fois, j'adore cette idée d'association...!
Idem pour la poêlée, il va sans dire ; au lieu de faire des gnocchis infâmes avec ma cucurbitacée j'aurais dû essayer ta recette!
Et puis...Je ne le répèterai jamais assez...te lire c'est comme écouter un conte quand on était enfant...on se laisse littéralement transporter!

8:28 AM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home