A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Tarte aux Brugnons ensoleillés sur lit de crème d'amande

septembre 21, 2006

Tarte aux Brugnons ensoleillés sur lit de crème d'amande


Même si je parle souvent de la Bretagne, ma cuisine est indéniablement marquée par les saveurs des produits de ma Drôme natale et encore plus par mes origines maternelles catalanes. J'en ai notamment hérité un furieux penchant pour les fruits et les légumes. Pas les pauvres choses que l'on croise sur un étal de supermarché urbain, non, ceux que l'on découvre au détour d'un marché coloré en Drôme provençale, gorgés de soleil, ou, ceux dont on se gave littéralement l'été quand on a la chance, comme moi petite, de vivre un mois au bord de la méditerranée. De ces longues semaines passées là-bas, il me reste principalement le souvenir d'une chaleur intense, assommante au départ... que l'on apprend petit à petit à surmonter, en apprenant ses rythmes. La vie y est différente, on y profite du soleil tôt le matin, puis en fin de journée. Entre les deux, l'on se terre dans des maisons aux volets fermés pour empêcher la chaleur d'y entrer et on joue, au calme, ou l'on dort, afin de se donner un peu d'énergie pour affronter les furieuses aventures que l'on s'apprête à vivre en tant que capitaine d'un navire jaune et bleu dont on ne voit, à sept ou huit ans, ni l'air qui le gonfle ni la structure en plastique, mais les perspectives d'évasion qu'il offre!

Je me souviens que l'un des évènements importants de la journée était constitué par notre départ pour la plage quotidien : il fallait consciencieusement remplir les grands sacs des seaux, pelles, serviettes, maillots de bains, nageottes, jouets divers et crèmes solaires (élément indispensable pour ma pauvre peau claire qui ne passait jamais le cap des premiers jours au soleil, sans devenir tout à coup écarlate.... Quelle sensation désagréable que cette impression de pouvoir littéralement cuire un oeuf sur le plat de mes cuisses ou de mon ventre trop longtemps exposés!! Heureusement, dans ces moments difficiles je pouvais compter sur le soutien de ma grande soeur, laquelle, munie de la même peau, nous approvisionnait en glaçons, que nous faisions lentement fondre sur nos cuisses rougies, tout en regardant la télé, le soir tombé).
Après un court trajet en voiture qui sentait le cuir chauffé et nous envoyait littéralement une claque de chaleur au moment d'y pénétrer, nous débarquions tous, nous récoltions chacun un sac, et il fallait alors, en file indienne, de la voiture rejoindre les quelques petits mètres carré de plage qui nous attendaient. Je me souviens du sable qui entrait progressivement dans mes chaussures, me contraignant finalement à les ôter, choix cornélien tant son contact brûlait déjà la peau de mes petits pieds! Enfin arrivés (mais pourquoi on va si loin, maman, dis?), nous étalions soigneusement chacun notre serviette, en prenant soin d'y déposer des objets lourds aux quatre coins et nous filions directement dans l'eau, profiter de cette mer bien plus accueillante que sa cousine, la très fraîche Manche. Là, nous barbotions, passions des heures à construire des navires et châteaux éphémères, ou encore à rechercher les coquillages dentelés dans le sable fin. De temps en temps, maman nous distribuait quelques chouchous (ces petites noisettes caramélisées, vendues sur les plages), qu'elle déposait la plupart du temps, directement au creux de la bouche, pour nous éviter d'ajouter quelques grains de sable, de nos mains qui en étaient toutes recouvertes, à la fabuleuse sucrerie. Puis, tout à coup, c'était le branle bas de combat, l'heure du départ avait sonné: il fallait alors récupérer tout notre fatras en un temps record et refaire le chemin en sens inverse, sous une chaleur devenue écrasante, pour rejoindre le mas de ma grand mère pour le déjeuner. Lors du retour, nous nous arrêtions souvent dans l'une de ces maisonnettes de bois et de paille, construite, le temps d'un été, sur les bords des routes et annoncées par un véritable jeu de piste de pancartes, sur lesquelles on pouvait décrypter le prix de cagettes entières de nectarines, pêches, celui des melons, du raisin, ou encore des aubergines et tomates, nous permettant ainsi de constater les progrès de lecture réalisés d'une année sur l'autre. Maman nous traînait derrière elle, encore tous salés et "pégueux", pendant qu'elle faisait le plein de fruits gorgés de sucre et de saveurs, de légumes, à mes yeux gigantesques et aux couleurs surprenantes, avant de rentrer, afin de préparer une grande salade que nous dévorions, précédée d'un bon morceau de melon. Ces déjeuners dégustés un peu groguis par la mer, le soleil et la chaleur ambiante, avaient le goût de la simplicité et nous permettaient de faire le plein de vitamines tout en redécouvrant le plaisir de croquer à pleine dents dans des fruits frais, chose que nous faisions peu, le reste de l'année.
Une année, ma grand mère, une grande dame que rien n'effraie et qui n'est jamais à court d'idées lorsqu'il s'agit d'aider quelqu'un dans la panade ;-), n'était pas seule à nous attendre de pied ferme au début du mois : trônait à l'entrée de son Mas un de ces baraquements provisoires et c'est ainsi, qu'hilare de plaisir devant nos têtes surprises, elle nous expliquait qu'elle avait tout simplement fait la rencontre d'un de ces marchands, totalement pris au dépourvu, qui recherchait désespérément un emplacement. Ni une ni deux, elle l'avait accueilli et, en échange de cette hospitalité, nous avions libre accès aux étals de sa cabane de bois, nous lançait-elle alors dans un éclat de rire !! Autant dire que cette remarque n'était pas tombée dans l'oreille de sourds. Jamais nous ne nous sommes autant régalés de toutes sortes de fruits et légumes. Ce même été, ma grand mère m'avait confié la très haute mission de vendre des pin's au profit d'une association pour laquelle elle invente toujours d'ingénieux moyens lui permettant de récolter quelques fonds. Cela me donnait une bonne excuse pour passer des heures entières dans cette cabane qui me plaisait trop avec ses airs de maison de poupée. Collée, du haut de mes 7 ou 8 ans, aux baskets des jeunes vendeuses, qui me fascinaient avec leur l'accent du sud et leur spontanéité déconcertante, je découvrais l'art de la vente. Elles m'apprenaient aussi comment peser les légumes et je me nourrissais de prunes, de raisin, mais surtout de brugnons, à longueur de journée.
Cet été, à défaut de sentir l'odeur de la résine de mes pains catalans et de déguster sur la plage de délicieux chouchous, j'ai eu envie de cuisiner une petite Tarte aux Brugnons ensoleillés sur un lit de crème d'amandes... et c'est toutes les saveurs du sud qui ont débarqué dans ma cuisine bretonne!
Evidemment, je n'ai pas noté la recette telle que je l'aie exactement réalisée (ce n'est pas de ma faute, j'ai beau essayer, je n'arrive que très rarement à suivre à la lettre une recette), je n'ai sous les yeux que la version dont je me suis très largement inspirée et que j'avais relevé il y a plusieurs années, sur un magasine de cuisine, mais je vais essayer de retrouver les modifications réalisées ;-). Il s'agissait normalement d'une tarte aux abricots mais ce jour là, j'avais craqué sur de beaux brugnons achetés sur le marché le matin même, me rappelant furieusement ceux que je dégustais petite
Ingrédients:

Pour la pâte sablée :

  • 200 g de farine
  • 120 g de beurre mou (demi-sel de préférence)
  • 100 g de sucre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 1 CS d'amandes en poudre

Pour la garniture :

  • 4 ou 5 brugnons (compter environ 600 g)
  • 50 g de beurre
  • 50 g de sucre
  • 50 g d'amandes en poudre
  • 1 oeuf
  • 1 jus de citron (facultatif)
  • un peu de cassonade (facultatif)


Marche à suivre:

  • Faire chauffer le four th 6
  • Mettre dans un saladier la farine, le sucre, la cuillère à soupe (bombée ;-) de poudre d'amande, et le beurre en cubes, mêler avec les doigts jusqu'à l'obtention d'une consistance sableuse
  • Ajouter les deux jaunes d'oeufs et mêler rapidement du bout des doigts pour répartir bien le jaune et obtenir une pâte bien uniforme, si nécessaire ajouter un filet d'eau pour obtenir une pâte facile à travailler
  • Etaler la pâte sur un plan de travail fariné, puis la foncer dans le moule à tarte (si le moule n'est pas en silicone, ne pas oublier de bien le beurrer)
  • Placer le plat à tarte au congélateur une vingtaine de minutes
  • Pendant ce temps, laver les brugnons (avec beaucoup de soin, si comme moi, vous optez pour des brugnons non épluchés... je vous avoue que je préfère cette version que je trouve plus savoureuse, mais aussi parce que c'est plus rapide, je l'admets ;-)
  • Découper des lamelles de brugnons en tournant autour du noyau, en essayant d'avoir une découpe régulière (comme ça, tous les morceaux cuiront à la même vitesse)
  • Préparer la crème d'amande : battre le beurre pommade, y ajouter progressivement en fouettant (il est possible d'utiliser un batteur électrique, bien sûr!) le sucre et la poudre d'amandes, enfin, incorporer l'oeuf et battre quelques secondes, afin d'obtenir un mélange très onctueux
  • Faire cuire le fond de tarte dix minutes dans le four préchauffé
  • Répartir à l'aide d'une spatule la crème sur le fond de pâte précuit (il y en a juste assez pour couvrir d'une fine pellicule le fond, ce qui est normal)
  • Répartir dessus les morceaux de brugnon en corolle, y verser un petit filet de citron si l'on souhaite ajouter un soupçon d'acidité qui "puntchise" les saveurs
  • Glisser au four, entre 20 et 30 minutes, jusqu'à l'obtention d'une légère coloration de la pâte et des brugnons (laquelle peut se transformer en réelle caramélisation, si l'on ajoute un rien de cassonade sur le dessus au cours de la cuisson : chose que je m'étais promise de faire et que j'ai lamentablement oublié... je l'avoue!)
  • Sortir du four et laisser refroidir un peu

Bilan des courses:

Cette tarte peut être dégustée tiède, quelques minutes après être sortie du four, accompagnée d'une boule de glace ou encore totalement fraîche après quelques heures passées au réfrigérateur. Pour ma part, j'aime la version dégustée tiède... mais chacun ses affinités et le passage au frais laisse le temps aux saveurs de s'épanouir... ce qui est encore un autre voyage!

Elle est savoureuse tout en étant légère... les brugnons, légèrement arrosés de citron et de cassonade, gardent leur douceur typée et se marient à merveille avec la crème d'amande qui semble border les fruits sur une pâte savoureuse et généreuse... En fait, en cuisant, les fruits rendent un peu de leur sirop, lequel se mêle alors fort gentiment à la crème pour constituer un petit matelas d'onctuosité fort agréable ;-)... Le tout n'est pas écoeurant car la faible quantité de crème permet de n'écraser ni les saveurs, ni l'estomac!

Bien sûr, ce qui fait la différence, c'est le goût des brugnons: s'ils sont fades, votre tarte sera juste bonne, mais si, comme moi, vous avez la chance de croiser de temps en temps la route d'un petit marchand de fruits ambulant qui vous confie le sort de brugnons bourrés de saveurs, alors vous obtiendrez une tarte qui renversera vos papilles...

Et si vous obtenez une tarte de ce type, ayez une petite pensée pour cette petite fille, assise derrière une caissette remplie de petite monnaie et une valise de pin's, perdue au milieu des fruits et légumes... ;-) !

Conté par Alhya at 9/21/2006 09:09:00 PM

63 Comments:

Anonymous Mily a dit...

Merci pour ces souvenir du sud de la France qui me rapelle enormement mon enfance... Ca y'est j'ai le gout de ces superbes brugnons dans la bouche!

7:41 PM  
Anonymous bergeou a dit...

Chouette je suis prem's !
Ta tarte est aussi magnifique que ton texte qui me rappelle mes vacances d'enfance passée dans le gard au bord de la cèze à manger des fruits ensoleillés...

7:41 PM  
Anonymous bergeou a dit...

raté Mily m'a grillé sur le fil...

7:41 PM  
Blogger Mercotte a dit...

Belle mise en bouche pour cette tarte remarquable ! tu nous plonges dans ton univers avec une facilité déconcertante!

8:11 PM  
Blogger 1002 Recettes a dit...

Juste un petit commentaire pour ton commentaire qui me touche ;-) Mais pas plus pour ce soir, je me garde ton article pour plus tard, un moment ou je peux m'immerger dans ton monde et en profiter... donc à bientôt pour la suite

Amitiés
Claude

8:35 PM  
Anonymous Véro a dit...

Photos, recette, texte, j'adore tout... Et je ris, aussi, en imaginant les petiotes, glaçons à la main devant la télé! ;-)

8:38 PM  
Anonymous Karine a dit...

Tu devrais te lancer dans l'écriture de roman ! Tu es captivante ! J'avais oublié que j'étais sur un blog cuisine, j'étais partie.

Par contre, c'est une honte de publier une telle recette alors que j'ai fait mes courses aujourd'hui... sans acheter de brugnons....

8:38 PM  
Blogger Chantal33 a dit...

Quel talent d'écriture!...et de cuisinière

8:43 PM  
Anonymous khala a dit...

je me délecte de tes recettes et de tes paroles ...
tout est un délice chez toi !
je savoure des yeux et je m'imagine ...j'ai 7 ou 8 ans...je suis toi quand tu racontes
bravo pour ce moment de bonheur !

9:00 PM  
Blogger cuisineguylaine a dit...

C'est superbement raconté et ta tarte me fait trop envie !

9:09 PM  
Anonymous saveurs sucrees salees a dit...

Je ne sais pas ce que j'aime le plus...tes photos, tes recettes ou ta façon de raconter ces souvenirs, dont on a l'impression que ce sont les nôtres...
J'ai juste envie de dire "encore"...

9:33 PM  
Anonymous Patrick CdM a dit...

Décidément, on voyage beaucoup sur ton blog. J'ai aussi de très bon souvenirs en Drôme provençale, à commencer par celui de mon mariage à la Garde Adhémar ;-))

10:17 PM  
Anonymous Choupette a dit...

Tes souvenirs sont vraiment touchants, et je retrouve un peu de la petite fille que j'étais quand elle allait à la plage. Quelle belle façon de parler de ton enfance et le tout avec cette tarte toute ensoleillée!

10:48 PM  
Blogger Lilo a dit...

Tu nous fais rêver par tes mots, tes photos, ta recette, toi, tout simplement. Tu parles avec le coeur, ne change pas !

11:18 PM  
Anonymous awoz a dit...

Quel bel héritage.....

12:36 AM  
Anonymous Tarzile a dit...

Vraiment appétissante, cette tarte.

Tarzile

1:05 AM  
Anonymous Sylvie a dit...

Merci pour ce beau récit, j'ai pris grand plaisir à te lire ;o)
Jolie tarte bien appétissante !

8:00 AM  
Blogger Regardeuse a dit...

Allons bon ! ça ne me suffisait pas de me donner l'envie de cuisiner "pour de vrai", faut maintenant que je me mette aussi à aimer les gâteaux ?
Tout compte fait, je me demande s'il est raisonnable de rester accro au blog de la Turtle moi... Je vais y réfléchir ;-)
Que la journée soit douce aux Turtles (bretonnes ou pas)
ps : "péguer" est un terme de chez moi ! L'été, dans le sud-ouest, tout "pègue" :-))

8:06 AM  
Anonymous MISS TINY a dit...

Quand tu penses que retournée, ta tarte pourrait participer au prochain KKV... Hihi!
En tout cas, superbes couleurs pour ces derniers jours d'été.
Bizzzzz,
Alexandra.

8:34 AM  
Anonymous anne a dit...

Très belle recette et joli billet plein de tendresse. Voilà de quoi bien commencer ma journée !

9:06 AM  
Blogger texmex a dit...

Je succombe sur la photo, c'est terrible. Bon on ne se plaint pas le soleil est de retour .-) Magnifique à tous points de vue.

9:07 AM  
Blogger Claude-Olivier a dit...

Voilà, que dire? Merci pour ce moment d'évasion (je dis toujours cela mais c'est chaque fois la même chose quand je lis un de tes articles). Je me voyais en vacances quand j'étais petit dans le Sud de la France.... un peu comme tout le monde je pense. Des souvenirs tellement agréables et plein d'insouciance... Le bonheur quoi! C'est quand même incroyable l'effet que peut avoir quelques mots mis bout à bout (sorte de machine à remonter dans le temps ?!?)Merci pour ton récit. Ta tarte semble divine, tes photos sont superbes! Bravo

Amitiés
Claude

9:42 AM  
Anonymous Audrey a dit...

ca sent les vacances...!!!

10:04 AM  
Blogger Gracianne a dit...

La tarte comme un soleil, la petite fille et les glacons, les chouchous et les grains de sable, on s'y croirait Alhya. refais nous du Pagnol!

10:44 AM  
Blogger Papilles et Pupilles a dit...

J'y étais dans la cabane avec toi. Quel talent Ayla !

10:48 AM  
Anonymous lory a dit...

coucou,
que c'est joli de lire ton histoire,ça me repelle l'Italie, ou on vende aussi les fruits sur le bord de la route.
Ici, que les abricots!
C'est déjà pas mal, mais elles sont plus chères qu'au magasin!!
Ta recette est superbe,j'adore les gâteau aux fruits;
biz

12:07 PM  
Anonymous salwa a dit...

j'ai l'impression de lire un chapitre de roman chaque fois que je te lis , c'est merveilleux !

12:28 PM  
Anonymous Florianna a dit...

Quel beau récit ! On s'y croyait tellement ! Et en meme temps, je me revoyais petite, à la plage... Le sable brulant (meme en Bretagne il brûle hey ! ;-)) et les chouchous !! Merci Alhya pour ce moment d'évasion ! Oh j'en oublie ta tarte !! lol ! Elle est magnifique, un vrai rayon de soleil ! ;-)

1:06 PM  
Anonymous Malice et pain d'épices a dit...

ah! ça c'est du soleil dans la maison !

1:09 PM  
Anonymous Colette a dit...

Un plaisir de lire et de découvrir tes recettes.MERCI

1:15 PM  
Anonymous Estèbe a dit...

Il est vrai que trop d'exposition solaire donne un teint de brugnon. Joli tarte, bravo

1:52 PM  
Anonymous menus propos a dit...

Le temps se couvre sur Grenoble! Grâce à tes écrits, j'ai retrouvé la sensation du sable qui brûle les petons, le sel qui colle, les sacs trop lourds... j'ai oublié le temps.
Ta tarte est superbe!

3:05 PM  
Blogger Tit' a dit...

Oh peuchère, cela m'a l'air fort appétissant, avec !

3:16 PM  
Anonymous tatyval71 a dit...

J'ennnnnnnnnnnn vvvvvvvvvvvvveuuuuuuuuuxxxxxxxxx !!!!!!!!!!!

3:24 PM  
Anonymous Entre amis a dit...

Je trouve ton récit fabuleux. La façon dont tu nous fais partager tes souvenirs... c'est d'une telle sincérité et d'une telle précision. C'est véritablement touchant, on a l'impression d'y être. Et une belle recette de tarte en prime, on est vraiment gâtés ! :0)

4:43 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Moi qui vit au sud du Sud, il m'arrive quelques fois de retrouver la saveur des fruits d'antan, achetés sur un marché de village, et je regrette alors que beaucoup d'enfants d'aujourd'hui doivent se contenter du faux-semblant présenté en barquette dans les frigos des super-marchés. A quand un retour direct aux sources?
La Sudiste enchantée de pouvoir vous lire.

4:55 PM  
Anonymous Audrey a dit...

Cet été est passé trop vite.... Cette tarte le retient un peu dans la cuisine...

5:18 PM  
Anonymous mickymath a dit...

ta tarte à vraiment l'air excellente! elle donne vraiment envie d'y gouter! bises micheline

10:27 PM  
Anonymous bea at La tartine gourmande a dit...

Quels chouettes souvenirs. Je me sens bercée par les mots, et mon estomac, par la tarte !

5:42 AM  
Anonymous Mitsuko a dit...

On se croitait encore un peu en été avec cette tarte ensoleillée...

8:12 AM  
Anonymous Miss cricri a dit...

Sublime cette tarte et en plus sur un lit de crème amandes, tout ce que j'aime .
Ca doit être un vrai régal!!

8:47 AM  
Anonymous laudy a dit...

Ouahou, la première photo est... y'a pas de mots !!!

9:09 AM  
Blogger Hélène a dit...

Tu n'as jamais penser à écrire un roman? Belles descriptions. Je ne sais plus si je viens te voir pour ta prose ou pour tes recettes superbes. J'ai l'impression de me voir, moi et ma peau blanche et écrevisse au soleil.
Dommage que le billet s'arrête déjà.

1:34 PM  
Anonymous Patricia a dit...

je penche aussi pour la version tiède !

6:39 PM  
Blogger La maisonnette de Barbichounette a dit...

Très belle tarte !!!!!!
Bizzzzzzzzz
Barbichounette

8:58 PM  
Anonymous Vivie a dit...

Ton texte sublime tes recettes, j'adore te rendre visite et je prends autant de plaisir à découvrir la recette qu'à lire le texte associé.

10:33 PM  
Blogger Alhya a dit...

**Mily, vraiment, de ton pays lointain tu ressens leur parfum? alors je suis ravie!
**Bergeou, le gars je ne connais pas mais les fruits ensoleillés sont généreux et s'épanouissent dans plein d'endroit merveilleux, merci! et pour le fil, c'était le fil ;-)!
**Mercotte, en en écrivant les ingrédients, je pensais à toi, précisément et je me disais, rien d'aussi extraordinaire que chez Mercotte, mais parfois le simple est bon!
**1002 Recettes, à très vite alors! ;-)
**Véro, merci, tu peux pas savoir le plaisir que j'ai à voir que tu as lu dans le moindre détail et que ça te plait!
**Karine, merci, merci, j'en rougis!! et pour les brugnons, ce n'est que partie remise, peut être!
**Chantal33, talent je ne sais pas, mais du plaisir dans les deux cas, surement!
**Khala, c'est toi qui m'en procure du bonheur par ce commentaire qui me fais sourire comme une andouille face à mon écran... plus que quelques jours!
**CuisineGuylaine, te faire envie alors que tu m'allèches quotidiennement avec tes recettes me fais très plaisir!!
**Saveurs sucrées salées, ohlala, comment dire? c'est trop!! c'est moi qui dit encore à présent!! ;-)
**Patrick, voyager avec les saveurs c'est quand même très économique ;-)! c'estencore le moyen le plus facile que j'ai trouvé pour m'évader!!
**Choupette, savoir que ça te rappelle tes propres souvenirs, c'est tellement agréable... pour moi, raconter ces détails, c'est vraiment une façon de faire écho et quand ça marche.. je suis ravie!!! ;-)
**Lilo, c'est toi qui me touche, là, avec un tel message!merci!
**Awoz, merci...
**Tarzile, toujours aussi agréable de savoir que tu passes parfois par ici, merci!
**Merci à toi Sylvie, de le lire et de toujours laisser de si gentils messages!
**Regardeuse, ben tiens, t'as intérêt de t'y mettre au sucré, tu sais une "touche sucrée" à la fin du repas est une OBLIGATION : voilà qui souligne à merveille un repas réussi et réveille le ou la gourmande qui se cache au fond de chacun.. enfin, c'est mon point de vue de gourmande ;-)!
**Miss Tiny, mais bon sang, tu as raison!!! quel dommage!! lol! bon, ben il va falloir que je bosse sur une autre tarte pour le kiki alors!
**Anne, merci, je te renvoie le compliment!
**Texmex, succombe, succombe, c'est fait pour!! ;-)
**Suffit, Claude Olivier, la Turtle va devenir plus grosse que le boeuf à force de recevoir autant de compliments de ta part!!! ;-) mais que c'est bonnnnn!!!
**Audrey, oh ouais: entièrement d'accord ;-)!!
**Gracianne, je t'attendais...et comme d'habitude tes mots me vont droit au coeur! merci merci merci.
**Anne (P&P), un grand merci pour ces mots...
**Lory, merci, j'avais remarqué que tu aimais les gateaux aux fruits, je suis ravie que celui là te plaise
**Salwa, c'est tout simplement adorable!! merci!
**Florianna, bien sur que le soleil brûle en bretagne aussi.. notamment sur une ile de sable fin sur laquelle nous pique niquons chaque année et qui m'a laissé aussi de mémorables coups de soleil!
**Malice et pain d'épices, il nous faut bien ça avec ce fichu temps lyonnais qui hésite toute la journée entre soleil et pluie, non? ;-)
**Colette, une belle journée à toi et un grand merci!
**Estèbe,j'aimerais avoir ta tournure déjantée d'esprit, toujours la phrase ou l'expression qui éclaire mon visage d'un immense sourire...
**Tit', tu m'avais cachée tes accents du sud! ;-)
**Tatyval, viens donc, je t'en donnerai!!
**Entre amis, ton nom est exactement une des raisons pour lesquels je partage ces détails, j'ai l'impression de partager une bonne histoire de vacances en fin de repas avec des amis. merci à toi pour ces gentils mots
**La Sudiste, ne désesperez pas, je crois que c'est en bonne voie, pensez! si une turtle comme moi le fait ce retour aux sources, c'est que rien n'est perdu! toujours ravie de vous lire!!
**Audrey, tu as tout à fait raison, retenons le le plus longtemps possible, alors!
**Mickymath, merci beaucoup! bises à toi aussi!
**Béa et la tartine gourmande, une partie de mes souvenirs me reviennent quandje me balade dans tes recettes et tes souvenirs, alors si de temps en temps c'est réciproque, je suis comblée!
**Mitsuko, luttons contre l'hiver et à nous les tartes ensoleillées!
**Miss Cricri, elle était très bonne, n'hésite pas à l'essayer!
**T'as vu ça, un peu, Laudy? héhé! j'adore cette vue!!
**Hélène que tu viennes pour l'un ou l'autre ou les deux, tout me va, du moment que tu viens! ça me fait tellement plaisir de te lire!!
**Patricia, bon choix!! ;-)
**Barbichounette, c'est pas celle de Keyzer mais elle est tout de même plus légère! ;-)
**Alors là, Vivie, avec ces mots tu me combles et je n'ai qu'un mot, merci!

8:11 AM  
Blogger penglobe a dit...

quelle belle vue!
la tarte pourrait dire: vue de mon four ;-)

8:53 AM  
Anonymous La Fée maison a dit...

huuum ca redonne une touche d'été dans les blogs ta kjolie tarte !

10:30 AM  
Anonymous Catherine a dit...

Coucou la miss... je comprend mieux à la lecture de ton article d'où te viens se tempérament que tu nous dévoile au fil des jours!!! du sang catalan! (j'aurai du m'en douter!) Ta tarte est magnifique et j'ai l'impression de sentir les odeurs de brugnons tièdes lorsqu'elle sort du four... un régal!

12:51 PM  
Anonymous Marcîa a dit...

Bin moi suis originaire de l'enclave des papes, tu sais le bout de vaucluse perdu dans la drôme!!! Et ton histoire m'a plongé dans un élan de nostalgie....

5:36 PM  
Anonymous marion a dit...

je suis folle des tartes amandine ... tu as essayé avec des cerises bien noires et juteuses ???? c'est à tomber :o)

9:55 PM  
Anonymous MarieT a dit...

Quelle histoire, quelle recette et quelles photos ! Plein de soleil, de saveurs et de vitamines, ce que j'aime quoi !

9:55 PM  
Anonymous Anna a dit...

Très beau texte... Et une tarte fort appétissante!

12:15 AM  
Blogger Cindy a dit...

Elle a l'air excellente cette tarte !

12:25 AM  
Anonymous debo76 a dit...

les mots qui me viennent sont : "bravo"! et "encore"! continues à nous régaler de tes récits et de tes recettes.

8:58 AM  
Anonymous $ha a dit...

cette tarte me fait fondre, moi qui adore l'amande... magnifique recette!

12:29 PM  
Anonymous Mélinda a dit...

Il faut profiter des brugnons, vite, vite !

1:12 PM  
Anonymous Lisanka a dit...

Elle est magnifique ta tarte, un peu de soleil en réserve pour les temps pluvieux que l'automne nous réserve!

8:35 PM  
Blogger Alhya a dit...

**Penglobe, tu as l'oeil et le commentaire qui va avec, merci!
**La fée maison, merci si je raboule le soleil avec ce type de tartes, je vais réitérer bien vite!
**Catherine, niveau sang catalan, j'ai de qui tenir, les femmes chez moi ont un sacré caractère ;-)! merci!!
**Marcia, c'est génial, la Drôme c'est quand même splendide et plein de coins sublimes, je ne connais pas celui-là mais il ne me reste plus qu'à découvrir!
**Marion, je retiens le coup des cerises noires, j'ai même l'impression de les savourer en rêve là!
**Marie T, tes mots me plaisent énormément, merci de ta gentillesse!
**Salut Anna, ravie de te voir par ici, allez prends un bout de tarte, ça fait toujours du bien! ;-)
**Merci Cindy, rien à voir avec les merveilles techniques que tu présentes et que j'espère un jour pouvoir réaliser!
**Merci beaucoup Sha et ravie de te rencontrer par ici!!
**Débo76, si tu insistes.. ;-) je dis oui!! merci!
**Exactement, Melinda, après ce sera pour l'année prochaine!
**Lisanka, merci, je suis très touchée...

9:56 PM  
Anonymous raymonde a dit...

Et tu fais comment pour mettre le soleil dans ces fruits ?

3:02 AM  
Blogger Alhya a dit...

**Douce Raymonde, je prends un peu du soleil que vous m'envoyez tous par vos commentaires et j'en parsème le dessus de mes tartes... mais chuttt!! c'est un secret de sorcière! ;-)

11:49 PM  
Anonymous Marie a dit...

HUM !!! Appétissante à souhait !!

9:23 AM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home