A Turtle in a Kitchen

a déménagé

http://www.aturtleinakitchen.fr

Désolée pour le dérangement...

A Turtle in a Kitchen: Biscotti Salés Olives noires, noix et pignons, Quiche aux lardons et lamelles de Comté inratable et Pruneaux en robe de poitrine fumée

novembre 22, 2006

Biscotti Salés Olives noires, noix et pignons, Quiche aux lardons et lamelles de Comté inratable et Pruneaux en robe de poitrine fumée

ça y est, je recommence! A cette époque de l'année, c'est systématiquement pareil, je constate que malgré toutes les bonnes résolutions, j'empile tout un tas de choses que je m'étais promis de faire et que j'ai néanmoins régulièrement reporté, jusqu'à ce que ma mauvaise conscience fasse entendre sa voix. Prenez par exemple les dernières recettes salées du Buffet de pendaison de crémaillère de notre maison bretonne, et bien cela fait quinze jours que je reporte... Alors aujourd'hui, plus d'excuses, je m'y colle.
La première concernée est la Quiche aux Lardons et lamelles de Comté inratable. Alors bien sûr, je sais qu'il n'existe rien de plus banal qu'une Quiche aux Lardons et lamelles de Comté (je sais ce que vous dites... mais pourquoi répète-t-elle ce nom à rallonge à tout bout de champ? Et bien pour vous faire bien remarquer que je m'abstiens volontairement de parler de quiche lorraine, je ne veux pas créer la polémique moi! Et oui, parce que dans ma quichounette j'y glisse quantité de bon Comté et je sais combien les lorrains tiennent à leur version sans fromage... comme je suis pour que tout le monde vive en paix dans un monde serein, glamour et plein de respect... je m'abstiens de leur faire l'injure de qualifier de quiche lorraine ma quiche à moi ! ). Tout le monde a forcément sa recette de famille... du coup, je ne pensais mettre ici la mienne, mais l'autre jour, cette chère La Sieste me faisait très justement remarquer que je ne parlais pas souvent dans ma Môman. Il faut dire que c'est souvent avec ce bon vieux Pôpa que je me crèpe le chignon en cuisine... Pourtant, j'ai avec ma douce Môman des souvenirs très précis de moments passés à cuisiner et devinez un peu quel était l'un des plats fétiches, fait à quatre mains par la Turtle et Turtle's Mum ? Et bien oui! La quiche lorraine (là je prends le terme, parce qu'elle, elle respectait en jeune femme consciencieuse la Vraie version)!
Petite, quand Turtle's Mum passait dans la cuisine, je la suivais parfois à pas de loup.... Je me glissais discrètement tout près d'elle et là, toute attentive et silencieuse, afin de ne pas risquer d'être renvoyée dans dans ma chambre, je buvais chaque instant qui passait, décryptant le moindre geste maternel. Petite puce haute comme trois pommes (mes parents se sont longtemps demandé si je dépasserais un jour le mètre douze... et ont été bien rassurés de constater que je finissais vaillamment par atteindre le mètre soixante, mais ceci fût le fruit d'une longue maturation de mon corps qui s'allongea progressivement... très très progressivement.. pour ménager le suspense), les petits doigts solidement accrochés au bord de la table et les yeux passant difficilement au dessus, j'observais la manière dont elle mêlait les ingrédients, jusqu'à obtenir mystérieusement une boule de pâte qu'elle travaillait un peu, avant de l'étaler au rouleau, consciencieusement. Lorsque, soulevant celle-ci des deux mains, elle s'apprêtait à la placer dans le plat à tarte, je glissais futivement une petite main pour avancer le plat juste en dessous, ravie de démontrer ainsi toute l'utilité de ma présence dans ses jupes. Elle fonçait alors la pâte dans le moule et il en résultait comme par hasard quelques chutes, qu'elle partageait avec moi et que nous dévorions dans un regard complice. J'aime toujours autant le goût unique de cette pâte pourtant si indigeste non cuite... Ensuite, elle me faisait monter sur une chaise et munie d'une fourchette, j'avais la responsabilité ô combien primordiale de piquer consciencieusement la pâte, formant des petits trous réguliers en de multiples endroits... Pendant ce temps, elle cassait les oeufs dans un bol en plastique orange très 70's, les battait énergiquement au fouet, et je versais alors progressivement le lait préalablement mesuré à l'aide du verre gradué en plastique... Enfin je restais un bon quart d'heure, la tête baissée devant la porte du four, observant l'évolution de la cuisson de ce que je pouvais appeler fièrement Notre quiche! ;-).... j'adorais ça
Je crois bien que la quiche est le premier plat salé que j'ai réalisé, adolescente. J'ai repris un à un les gestes maternels... mangé la pâte superflue, piqué celle confortablement installée dans le moule... La quiche de ma maman était délicieuse, mais il lui arrivait parfois de rendre un peu d'eau, qui mouillait le fond de pâte et contrariait sérieusement Turtle's Mum. Aujourd'hui, je n'utilise plus la même préparation aux oeufs. J'ai adapté ses proportions il y a fort longtemps et la quiche qui en résulte est absolument inratable. Je n'ai jamais eu le moindre souci de pâte non cuite et elle remporte tous les suffrages.

Ingrédients:

Une pâte brisée :

  • 300 g de farine
  • 150 g de beurre demi sel
  • 1 oeuf
  • 1 peu d'eau

Garniture:

  • 150 g de lardons
  • 100 g de comté en lamelle (au pire, du gruyère, mais c'est moins bon)
  • 2 oeufs + 2 jaunes
  • 1/4 L de lait
  • 1/4 L de crème liquide (15 % MG c'est suffisant)
  • Noix de Muscade
  • Poivre noir ou/et mélange 5 baies

Marche à suivre:

  • Préchauffer le four th 7
  • Préparer la pâte : mettre la farine dans un cul de poule, ajouter le beurre mou en morceaux, travailler les deux, de façon à obtenir une préparation sablonneuse ; ajouter l'oeuf légèrement battu, et mélanger du bout des doigts, rapidement, si nécessaire ajouter peu à peu un filet d'eau tiède, jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et lisse qui se décolle des parois (surtout ne pas trop la travailler)
  • Etaler la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné et foncer un moule à tarte avec. Placer le moule ainsi garni 30 minutes au congélateur (pour éviter qu'à la cuisson elle ne s'effondre sur les côtés)
  • Faire chauffer une poêle, à sec. Une fois chaude, y verser les lardons, les faire griller à point , réserver , en éliminant la graisse
  • Dans un saladier, battre les 2 oeufs et les 2 jaunes, ajouter le lait, la crème, puis le comté coupé en fines lamelles, une cuillère à café rase de noix de muscade, les lardons, un peu de poivre noir et du mélange 5 baies, saler si nécessaire (mais faire attention, les lardons sont déjà très salés)
  • Cuire 10 minutes à blanc la pâte à tarte directement sortie du congelateur
  • Une fois la pâte précuite, verser la préparation aux oeufs
  • Cuire le tout 25 à 35 minutes à 200 ° (entre th 6 et 7)

Bilan des courses:

La quiche est onctueuse et assez riche, tout en n'étant pas non plus lourde... (rien n'interdit de mettre de la crème allégée, ce qui limitera les calories). Obtenir une telle texture est assez proche de la quête du Graal ;-). Il faut dire que je suis assez critique à l'égard d'une quiche: réalisée avec seulement de la crème, elle devient très vite écoeurante et, faite seulement avec du lait, se repose le problème rencontré par Turtle's Mum, un peu d'eau apparaît souvent lors de la cuisson et elle a tendance à ne pas se tenir, ce qui interdit de l'utiliser coupée en petits cubes pour l'apéritif. Certains préfèrent ébouillanter les lardons quelques minutes, pour ma part, je trouve que cela ôte la note croustillante d'un léger passage du lardon dans une poêle qui donne ce petit goût de noisette unique. Enfin, le Comté, plus savoureux qu'un basique gruyère est parfois marié chez moi de parmesan ou totalement remplacé par un autre fromage tel que le pecorino dans une version plus italienne. Grâce aux fines lamelles de comté, l'on tombe parfois, au détour d'une bouchée, sur sa texture moelleuse et son petit goût typé. La saveur de la quiche est relevée par la force du poivre noir ou des baies et la touche de muscade délicate et subtile...

Voici à présent Les Biscottis Olives noires, Noix et Pignons. Je me souviens précisément de cette recette et d'où elle provient car c'est une des toutes premières que j'ai notée en découvrant les blogs de cuisine. C'est celle de la remarquable Mercotte. J'ai suivi, à quelques tous petits détails près, sa recette, que vous trouverez ici dans une version pistaches et pignons.


Ingrédients:

  • 175 g de Farine torréfiée
  • 40 g de polenta
  • 1 oeuf
  • 6 cl lait
  • 1 zeste citron
  • 1/2 sachet de levure
  • 40 g d'huile de noisettes (ou à défaut, d'olive)
  • 50 g d'olives noires
  • 20 g de pignons
  • 20 g de noix de grenoble
  • fleur de sel de Guérande

Marche à suivre:

  • Préchauffer four à 170 °
  • Faire torréfier la farine quelques minutes, dans le four (un peu moins de 10 minutes)
  • Faire griller les pignons et les noix quelques minutes à sec dans une poêle
  • Tamiser la farine et la levure y ajouter l’œuf, la polenta, puis l’huile, le lait, 2g de fleur de sel, le zeste de citron et le jus
  • Faire une boule avec la pâte obtenue l’aplatir
  • Répartir les fruits secs
  • Former 2 boudins de pâte
  • Parsemer de quelques grains de pignons concassés et d'un peu de fleur de sel
  • Réserver au frais 15 minutes
  • Cuire les boudins 35 à 40 minutes et refroidir sur grille
  • Couper alors en tranches de 1cm d'épaisseur et passer 10 mn au four pour les dorer un peu

Bilan des courses:

Ces biscottis sont tellement agréables à déguster avec un bon verre de vin que je ne peux que vivement vous encourager à les faire. Ils ont véritablement la texture d'un biscotti (ce qui tombe plutôt bien, j'en conviens). Très friable, la pâte éclate en bouche en une multitude de fines particules savoureuses. Ce type de texture est tout simplement parfait à l'apéritif, où l'on a justement que trop de plaisir à boire une gorgée pour étancher la soif éventuellement créée par ces petites choses sablées. Ne vous attendez donc pas à quelque chose d'onctueux, ça explose sous la dent, distillant les arômes du sud au travers de l'olive noire et des pignons, la noix emporte enfin le tout dans un foisonnement de saveurs.... la prochaine fois, j'y ajouterai probablement quelques herbes aromatiques, du romarin, ou de la sauge...

Enfin, la dernière recette, qui n'en est même pas une, tellement elle est simple, est devenue un incontournable de mes apéros dînatoires. Alors pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, ou pour rappeler aux autres d'en préparer, voici Les Pruneaux en robe de Poitrine fumée:

Ingrédients:

  • Des pruneaux dénoyautés
  • 200 g de poitrine fumée
  • petits pics en bois

Marche à suivre:

  • Faire préchauffer le four Th 7
  • Prendre un pruneau, l'enrouler d'une demi tranche de poitrine fumée, piquer à l'aide d'un pic en bois, déposer au fur et à mesure sur un papier sulfurisé placé sur le lèche frite du four
  • Passer environ 10 minutes au four
  • Servir immédiatement

Bilan des courses:

Les pruneaux sont le parfait mélange sucré/salé. Je crois d'ailleurs que c'est une des toutes premières choses sucrée/salée que j'ai apprécié. Ces petites bouchées constituent également une des préférées de Pôpa qui, pourtant, tient en respect quiconque tente de lui faire manger le moindre fruit avec du salé (et ce, alors qu'il tartine généreusement de beurre salé son pain, avant de le couvrir de confiture de fraise le matin... mais allez savoir pourquoi, c'est pas pareil!! ;-). Enfin, même les Farouches Opposants des Pruneaux dont sont membres mes frérots (bah!!! t'as vu la couleur??? t'es pas folle??? tu veux que je mange ça? hors de question!) se laissent gagner par l'euphorie gustative que crée ce petit paquet de bonheur!

Pour terminer, j'ai bien reçu une jolie Carte dans le cadre du jeu la Pôste Gourmande #2 et promis, je fais dès que possible le billet! Merci à son expéditrice, dont je ne révèle pas pour l'instant l'identité... Et à propos de jeu, je vous rappelle que le KiKiVeuKiVienKuisiner 14.. court encore jusqu'à Samedi minuit !! Tic tac... tic tac... plus que quelques jours pour épater la Turtle (et les autres ;-)!

Conté par Alhya at 11/22/2006 11:46:00 PM

75 Comments:

Blogger Fabienne a dit...

Je choisi sans hésiter un seul instant : tout ! Bien sûr, j'adore les biscotti ... et la quiche...
Moi j'ai zamais cuisiner ni avec Mam ni avec Dad !

11:38 PM  
Anonymous Véro a dit...

Moi aussi, je prends de tout (quel que soit le nom de cette quiche!!) J'adore les fruits en robe de lard, un grand classique dans le sud ouest... Le coup de la farine torréfiée, j'avais essayé après un post de Cathy de la MArmite, et c'est vrai que ça donne un super goût aux pâtisseries!
Conclusion: t'assures, comme d'hab! :-)

11:48 PM  
Anonymous nuage de lait a dit...

idem, impossible de choisir ...c'est trop bon tout cela.

11:50 PM  
Blogger Mamina a dit...

Zut de zut de crotte... enfin merde quoi!
En lisant ton billet à cette heure-i, je pensais être la prem's...
Eh, ben, c'est RATE, je suis furax. Et comment vais-je pouvoir dormir, après ça?
Tes biscotti, je les aime pour les avoir faits aussi. ET ta quiche me paraît tout à fait bonne, avec du comté, tu as raison.

12:07 AM  
Blogger isabelle a dit...

oh y a eu du changement ici :)
trois belles recettes qui sont joliment racontées !!
bizzzzzzzzz

12:13 AM  
Blogger Elvira a dit...

Miam...! Je prends un peu de tout, OK...? ;-)

12:19 AM  
Blogger cuisineguylaine a dit...

Moi je prends les biscotti car la quiche j'en raffole pas !

12:20 AM  
Blogger khala a dit...

merci pour cette recette de quiche inratable , et au comté en plus , j'adore ! et je note ! car comme turtle mum's ça détrempe parfois ...
les biscotti me plaisent aussi beaucoup , et ça change pour l'apéro des feuilletés traditionnels
je te réécris dès que possible , là je t'écris vite fait du boulot et je n'ai pas trop les yeux en face des trous !!!
bisous

2:51 AM  
Blogger Mercotte a dit...

Quand j'ai vu le titre, je savais bien que ça me disait qq chose ces bicottis !!hihihi ! bravo pour tout comme d'hab

4:47 AM  
Anonymous émilie a dit...

dis dis, je peux venir à ton prochain buffet ??
c'est fou, tu arrives à rendre la recette de la quiche si jolie ! tu devrais écrire un livre de recette pour enfants ! non mais c'est vrai : c'est doux, plein d'amour, de nostalgie, de gentillesse... moi je ne suis pas/plus/un peu une enfant et j'adore te lire :o)

7:50 AM  
Anonymous émilie a dit...

euh... c'était moi au dessus mais mon doigt a ripé...
bizz!!

7:51 AM  
Anonymous belleble a dit...

J'ai toujours autant de plaisir à lire tes petits bouts d'enfance... Quant à tes recettes... Hummmm !!! Moi, quand j'étais petite, c'était la pâte à crêpes que je mangeais crue, chez ma nounou, jusqu'à ce que j'en tombe malade :-o

7:57 AM  
Anonymous kitchenette a dit...

Je flashe sur tes biscottis et ta description de leur texture! Ca me donne très envie de prendre l'apéro (oups, il est 8h09)!

8:15 AM  
Anonymous Lauriana a dit...

Tes biscottis me font tourner la tête, ils ont l'air divins!

8:17 AM  
Anonymous Mayacook a dit...

C'est vraiment un bonheur de commencer la journée en te lisant!

8:21 AM  
Anonymous Poumette a dit...

Je prends tout, c'est simple ! J'ai entendu dire une fois que la quiche lorraine était le plat préféré des français. Comme toi, ma quiche n'est pas lorraine car j'y mets des tonnes de fromage, mais ça fait partie de ce que je préfère au monde ! Je vais tester ta Turtle's Quiche (et le reste aussi) :o)

8:41 AM  
Anonymous Soho (Chocoholic) a dit...

Hum : c'est beau, ca a l'air bon... Ca donne faaaaim !

8:51 AM  
Anonymous Choupette a dit...

Je vois que nous faisons la même chose pour la quiche, faire dorer les lardons et mettre moitié lait moitié crème , j'ai toujours fait ainsi. Bon moi je ne mets pas de fromage mais ça ne me dérange pas que l'on en mette, je ne suis pas lorraine ;-)

8:52 AM  
Anonymous mets aventures a dit...

Je me prépare pour un apéro comme celui que tu as préparé cet été avec un nombre de personne....beaucoup!! Alors toutes ces bonnes idées ben je prends!!
Audrey

8:55 AM  
Anonymous sylvieaa a dit...

Il est super alléchant ce buffet, il n'a pas du en rester une miette!!

9:00 AM  
Anonymous Sylvie a dit...

Je vais peut-être t'étonner mais en tant que Lorraine "pure souche", je mets et j'ai toujours mis du gruyère râpé dans ma quiche Lorraine, c'est meilleur ! ;o)

9:05 AM  
Anonymous La Fée Maison a dit...

eh bien j'aimerai bien etre a la pendaison !!! tout a l'air divin ! qurtout les tits pruneaux la... file m'en un pour voir !

9:17 AM  
Anonymous Audinette a dit...

Faut que j'achète de la polenta pour essayer ces biscotti...

9:22 AM  
Blogger Hélène a dit...

Ton récit c'est la description de mes filles, préférant manger la pâte crue que cuite, la farine aussi drôle d'idée. Tu nous gâtes ce matin, d'abords la quiche ensuite les biscotti (jamais préparé by myself)et les pruneaux. Bon, le kiki je ne promets rien, j'ai tenté des ravioli au mais et huile de vanille et la recette était dégoûtante. Donc, je retente le coup demain soir en plus simple et moins exotique.

9:30 AM  
Blogger veronica a dit...

superbe alhya bon je viens de finir et j'ai fin vivement 12h30....
il faudra que tu me montres ta frimousse de petite pomme...

10:10 AM  
Anonymous tatyval a dit...

c'est d'enfer tout ça bravo!

10:48 AM  
Anonymous auré a dit...

Impossible de trancher.....même si j'avoue que les biscotti me tentent vraiment mais alors vraiment beaucoup!

10:57 AM  
Anonymous anne a dit...

Tes biscotti me font de l'oeil! j'aime beaucoup cette variation salée! quel bonheur!

11:02 AM  
Blogger Papilles et Pupilles a dit...

J'ai fait des biscottis hier mais version sucrée. Je vais tester la version salée :) Les photos sont magnifiques

11:17 AM  
Anonymous pom d'api a dit...

Et ben dit dont ya du boulot pour tout ca. En tout cas s'est très réussi et beau, et bon je pense
Bisous

11:25 AM  
Anonymous $ha a dit...

kiki veut des biscottis?^^ ben c'est me!

ta quiche m'a l'air très bonne, disons que je ne mange pas de viande, mais l'idée du comté est excellente

12:53 PM  
Anonymous Mily a dit...

Toi aussi tu mangeais la pate "en trop" des quiches, je dois quand meme t'avouer que quand ma mere faisait sa quiche lorainne j'essayais aussi de piquer des lardons encore chauds et croustillants!!! En tout cas je garde ton idee de conte!

2:53 PM  
Anonymous Patrick CdM a dit...

Nous avec Mathilde, on mélange des petits cubes de talon de jambon avec les petits cubes de lardon, c'est un Yalta qu'on s'est décrété entre-nous, je préfère au jambon, et ma gamine aux lardons (étonnant, mais elle est comme çà la puce de mer, et sa maman aime tout ce qu'on fait à deux, on pourrait lui faire une quiche aux crottes de nez comme dans Harry Potter, elle mangerait quand même). Si on met du comté, on coupe la crème avec du lait, sinon, full cream!
Joker pour le biscotto, il faudrait mettre les mains dans la farine (pour la pate brisée, c'est Thanks Mary); quant aux pruneaux en robe de lard, depuis que j'en ai fait au bbq, je ne ne les trouve plus aussi bons au four.
(PS, j'ai refais des wontons dimanche dernier, au dormeur, basilic thaï et ngo-gaï, on ne peut plus m'arrêter maintenant ;-))

4:02 PM  
Blogger Reinefeuille a dit...

oulala, j'avoues que tes biscottis sont plus que tentants !!!
vilaine tentatrice !

4:39 PM  
Blogger confituremaison a dit...

Ah tes biscottis! Et la quiche! J'adore les pruneaux aussi. Tes photos sont magnifiques.

5:36 PM  
Anonymous clem a dit...

je craque pour les pruneaux !

6:19 PM  
Anonymous Cathy a dit...

Cette recette de biscoti me fait de l'oeil depuis des mois, je craque encore plus !
je vais faire ta quiche pas lorraine à mes filles, on va voir ce qu'elles vont ne dire !

7:17 PM  
Anonymous Gamelle a dit...

C'est pas un épisode que j'ai manqué, mais tout un chapitre. Bon je reviendraai lire le reste... Je fais moi aussi la quiche avec des lardons ET du comté (fruite de préférence).
Bon, je reviens vite!

7:20 PM  
Blogger kashyle a dit...

tes biscottis me font trop envie
par contre pour le kiki j'y arriverai pas cette fois, je suis prise par le temps et avec le salon ce week-end...pas sûre de m'y coller demain!!!
désolée turtle adorée

7:30 PM  
Anonymous mimosa a dit...

en lisant ton billet je me suis rendue compte que je ne fais jamais de quiche qui pourrait s'apparenter (soyons prudent!)à une quiche lorraine, il va falloir que j'y remédie, surtout s'il y a plein de comté!
les biscotti je les ai testé et très largement approuvé aussi, un vrai succès, très bon également dans le chocolat le matin..(qui parlait de préjugé sucré,salé?!!)
biz

7:36 PM  
Anonymous la sieste a dit...

tu as ensoleillé ma pause tout à l'heure, mais un collègue est entré, et je n'ai pas eu le temps de te le dire. Je suis fière d'appaître dans une si belle histoire, cette quiche m'a l'air impec, et le récit est d'une tendresse particulière...ça m'a fait planer!

Les biscotti seront prochainement testés à l'apéritif, s'ils donnent soif, c'est bon à prendre!

9:46 PM  
Anonymous Manue a dit...

Tu nous gâtes !!!!

10:05 PM  
Anonymous Valérie a dit...

Je te laisse les pruneaux, mais je prends le reste ! Bien, cette recette de biscoti ! Pour la quiche, je pratique tout pareil, y compris le mangeage de pâte ! Quand j'étais petite, moi aussi je traînais dans les jupes de ma mère lorsqu'il y avait une quiche ou une tarte à l'horizon, pour mendier un peu de pâte ; en fait, je la préférais crue que cuite (!) et, comme ma mère m'empêchait de tout engloutir tout cru, je me jurais à chaque fois que, une fois grande, je ferais de la pâte rien que pour moi, que je dévorerais entièrement toute crue !

10:37 PM  
Anonymous eva a dit...

Quelles jolies préparations ... On se laisser tenter par .. TOUT et j'adore le concept des "inratables", c'est pour moi !

11:35 PM  
Anonymous awoz a dit...

Moi ,les pruneaux au bacon je les prends sans hésiter.Ma mère en faisait quand j'étais plus jeune mais cela fait une éternité que j'en ai pas mangé.Je n'y pense jamais...merci du rappel

1:18 AM  
Anonymous lilizen a dit...

trio d'enfer pour lili gourmande, avec un petit plus pour ta belle quiche dorée !

7:25 AM  
Anonymous Leelooo a dit...

Bravo pour ta nouvelle bannière ! mais comment fais-tu pour faire tout ça : bannière, kiki, pléthore de recettes ... tu dors la nuit ?

8:35 AM  
Blogger cocotte en chocolat a dit...

Ils me tentent bien tes biscottis ! Quant à ta quiche, elle a l'air savoureuse ! Pour éviter les déboires de Turtle's Mun, il y a un truc à utiliser pour toutes les quiches et tartes : une fine couche absorbante sur le fond de tarte (selon les goûts et la garniture : semoule fine, amande en poudre, flocons de quinoa etc...) Je fais tous mes appareils avec du lait, c'est moins calorique et je les trouve moins écoeurants ainsi, et avec ce p'tit truc, pas de soucis de pâte innondée non plus !
Ah oui aussi : sympa ta nouvelle bannière, très printanière :o)

8:52 AM  
Anonymous Bec à sucre a dit...

J'adore aussi cette nouvelle bannière (à quand la musique ?) ;o) Et que de souvenirs en commun autour de ces histoires de pâtes, moi aussi j'adorais trainer auprès de ma mère, malaxer et piquer la pâte puis faire disparaitre les chutes (surtout celles des tartes car c'était alors une pâte brisée sucrée). Sinon, ça fait un moment que je veux essayer les biscottis et tes pruneaux au lard me rappellent le vin d'honneur de mon mariage (et les journées de préparation culinaires avec ma maman, ma marraine et plein d'amies).

8:55 AM  
Anonymous estelle a dit...

ce sont les biscotti qui ont attiré tout de suite mon attention !!! si j'avais su, j'aurais fait ça avec mes restes de polenta ;-))
Ton buffet avait l'air très gourmand !

9:18 AM  
Anonymous Elfe a dit...

Et bien tout ça a l'air terriblement délicieux!!! J'en croquerai bien un bout moi!!!

ton petit billet sur les doux moments passés en cuisine avec ta maman me rappelle mon enfance, et je partageais le même regard complice avec ma maman quand on grignotait le reste de pâte crue!!

La recette de biscotti me plait beaucoup, ça fait longtemps que je veux en faire, je crois que je vais me lancer avec celle là.

10:39 AM  
Anonymous maya a dit...

Aaaaah je défaille... Alhya a posté un commentaire sur mon blog nouveau-né... depuis le temps que je lis le tien, ça me fait un drôle d'effet ;-)))

12:00 PM  
Blogger kashyle a dit...

jolie la bannière!!!

1:33 PM  
Anonymous Entre amis a dit...

Bon la recette des biscotti, je me la garde et la recette de la quiche je la fais exactement comme toi, mais au gruyère ! Quelle imbécile ! Bien sûr que ça doit être bien meilleur avec du comté ! Miam !
Bon courage pour le Kiki !!
Bises
Delphine

1:33 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Génial! Merci pour les biscottis! :-)

2:24 PM  
Blogger Emilie a dit...

J'avais pas remarqué que ta bannière avait changée...

3:00 PM  
Blogger Gracianne a dit...

Alhya, tu me fais penser a ma fille, elle a six ans, elle arrive tout juste a la hauteur pour aider, elle aime bien manger la pate aussi. Ton texte est tres joli et tres emouvant.
Et ces biscotti, nom d'un ptit bonhomme, ils insistent vraiment pour qu'on les essaie, je les entends crier d'ici.

3:23 PM  
Anonymous raymonde a dit...

T'as fait preuve d'un peu de vaillance, vieille Turtle, ta bannière et superbe, c'est doux, vert tendre. Parfait.

Pour la bouffe, je reviendrai. Assez d'émotions pour aujourd'hui.

4:34 PM  
Anonymous Valérie a dit...

Superbe, la bannière ! Mais dois-je te féliciter toi ou notre fée Véro ? (pardonne-moi si j'ai sous-estimé ta science !)

9:22 PM  
Anonymous shinobi a dit...

c'est vrai qu'elle est belle du coup je me souviens plus de l'ancienne? on peut mettre des amandes dans les pruneaux mais perso j'aime pas

9:50 PM  
Anonymous marion a dit...

j'ai un souvenir de quiche mi lait/mi crème terrible ... au moment de l'enfourner, le moule a été saisi d'un mouvement ondulatoire incontrolable et la moitié de la garniture a atterri sur la porte du four ... chaude ... et a cramé pendant la cuisson de ce qui restait de quiche ...

9:56 PM  
Anonymous Cocopassions a dit...

AHHHH ces pruneaux !!!!

10:36 PM  
Blogger Agnès a dit...

Coucou,biscotti et petit récit très sympas... A bientôt

6:39 AM  
Anonymous Catherine a dit...

J'aurai bien voulu être invitée à cette crémaillère pour deux raisons: faire plus ample connaissance avec toi et dévorer ces bicottis qui me semblent délicieux!!! tu déménages quand pour que l'on puisse savourer la prochaine?

8:53 AM  
Anonymous suiksuik a dit...

Le récit de la réalisation de la quiche avec ta maman m'a presque mis la larme à l'oeil...J'ai l'impression de revivre l'un de ces moments magiques passés avec mon père. Tout comme toi,lorsque que j'étais petite, j'adorais regarder mon père confectionner une grosse boule de pâte et tout comme toi j'adorais dévorer les chutes bien qu'elles me restaient le plus souvent sur l'estomac...que de souvenirs...Merci beaucoup pour ce récit. Quant à la quiche, je fais à 2 choses près la même recette !

11:03 AM  
Anonymous Stéphanie a dit...

Je suis en retard!!! J'avais même pas vu le nouvel habillage fort réussi de ton blog... Ahlalala...

3:08 PM  
Anonymous Patricia a dit...

Je crois que j'ai commencé la pâtisserie uniquement pour pouvoir manger la pâte crue, quelque soit le gâteau...

3:26 PM  
Anonymous la sieste a dit...

Très fresh ta bannière, c'est déjà le printemps ici!

3:47 PM  
Blogger Annellénor a dit...

Hé hé ! Arriverai-je comme Dame Tortue en dernière place, ma chère Turtle?
Merci pour ce beau récit et ces belles recettes : les biscottis sont encore à découvrir !
J'aime aussi remplacer le lait par de la crème liquide, j'ai commencé par le faire dans les clafoutis pour leur donner plus d'onctuosité (moi, gourmande ?)

11:17 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

just thought I'd let you know a place where you can make some nice extra cash secret shopping.
I made over $900 last month having fun!
http://www.degree-programs-online.info/makingcash.html

12:31 AM  
Anonymous raymonde a dit...

T'as pas le goût de le "scrapper" cet annymus ??? Sans gêne !

1:22 AM  
Anonymous la sieste a dit...

Alors la turtle, tu dois avoir la pression en ce dimanche, avec des millions de petites mains fébriles qui cliquent pour arriver sur ton site et voir si... si par hasard... le kiki,... le billet ne serait pas arrivé! Il y a eu tellement de beaux ravioli ces derniers jours que je crois que l'émulation est à son comble, j'ai trop hâte de voir toutes les photos!

Courage, et bises la belle!

9:58 AM  
Anonymous raymonde a dit...

En tout cas, j'aimerais pas être ton directeur de thèse... pcq ça doit pas avancer beaucoup de ce côté...

6:35 PM  
Blogger Alhya a dit...

exceptionnellement, je ne prends pas le temps de vous répondre à tous, kiki oblige!! mais à tous et toutes, un grand grand merci pour vos commentaires qui comme à l'accoutumée, m'ont énormément touchée...
Raymonde, ne t'inquiète pas, je travaille la journée ma thèse et le kiki et le blog sont pour le soir!! ;-)

8:58 PM  
Anonymous raymonde a dit...

Tu dors quelques heures quand même !!! Quoique, c,est du temps perdu dormir...

6:54 PM  

Enregistrer un commentaire

Fiche recette

Créer un lien

<< Home